dimanche 26 juin 2016

L'Angleterre appartient à Shiva

Shri Mataji: L'Angleterre est une île appartenant à Shiva, vous voyez. Il y réside. Mais les Anglais ne l’ont jamais compris, c’est le problème. Je ne sais pas quand ils vont en prendre conscience. Ils sont très arrogants, extrêmement arrogants et se croient supérieurs aux autres. Je ne sais pas comment ils font pour être comme cela. Plus on les aide, plus ils deviennent comme cela.
Maintenant, bien sûr, une fois que l'Europe sera unie, ils sauront qui ils sont. Ils n’ont aucun talent comme les autres peuples (européens) en ont. Il n’ont aucun de leurs talents. Ils restent juste enfermés dans leur orgueil et dans leur arrogance, comme dans une sorte de paradis pour fous. Le temps est venu pour eux de réaliser où ils en sont. Voilà pourquoi ils ont peur de rejoindre la communauté européenne. Ils sont tous médiocres, en tout, tout ce qu'ils font est médiocre.

Sahaja Yogi: Aujourd'hui, le Premier ministre australien a dit, face à la Reine, que nous devrions devenir une république. La reine était assise là, et le Premier ministre lui a dit cela en face, que nous devrions devenir une république. Et tous les journaux anglais ont écrit que le Premier ministre avait insulté la reine.
Shri Mataji: Oui, qu'est-ce qu'ils- Vous voyez, maintenant, tout le monde veut sortir du Commonwealth. L'Inde en est également partie. Donc, il n'y a pas de mal à cela. Aussi le Commonwealth n’est pas un corporation qui s’occupe vraiment des intérêts de tous les pays membres de façon identique. Vous voyez, il y a cet apartheid et tout cela, ces choses se perpétuent et Je ne sais pas, ils ne sont pas si clairs à ce sujet. Bien sûr, ils ont eu un Indien, il venait, Je crois, d'Afrique orientale, il en a été le président mais il n’y est plus maintenant et c'est la raison pour laquelle ils demandent à devenir une république. Donc, il n'y a pas d'insulte envers la reine. Je veux dire qu’une déclaration n’est pas une insulte. Les Anglais sont comme ça. Ils peuvent insulter tout le monde mais personne ne peut les insulter.

Sahaja Yogi: La femme du Premier ministre ne s’est pas inclinée devant la reine, elle n'a pas fait de révérence, et ça, c’est une très grande insulte.
Shri Mataji: Je ne lui ai pas fait de révérence non plus. Je ne l'ai jamais fait. En fait, c’est elle qui s’est inclinée devant moi… donc J’ai dû la relever. Il y a trop de (protocole). Voyez maintenant, ils ont ces parties, ces thé sur l’herbe, c'est-à-dire ces goûters festifs, une chose horrible. Ensuite, vous êtes censés porter ces vêtement loués chez Moss Bros, (ces smokings) trop serrés, parfois trop lâches : ils se ressemblent tous à Charlie Chaplin. Et voyez-vous, ensuite, vous devez marcher sur cette pelouse mouillée, et certaines dames sont en talons et ils s’enfoncent dans la terre. C’est une pagaille. Mais vous devez être là. Si vous n'êtes pas là, ils vont le remarquer et ils vous diront: Pourquoi n’êtes-vous pas venus?
Mais il y a certaines qualités chez les Anglais qui doivent être adoptées. L’une d'entre elles, c’est qu’ils respectent toujours le travail et le mérite. Par exemple, ils ont respecté mon mari, c’est tout à fait remarquable. Je veux dire, voilà ce qu'ils font. Et deuxièmement, ils ont une très bonne justice. Leur système de justice est le meilleur au monde. On ne peut pas les corrompre.
Et troisièmement, Je dirais, en ce qui concerne le Parlement et les hommes politiques, ils sont très honnêtes. Il y a très peu de corruption.

Donc, ils ont toutes ces choses, sans aucun doute. Mais avec ce tempérament austère, voyez-vous, vous développez aussi ce genre de nature sèche, cette arrogance et ce caractère dominateur et tout ça.

Ils sont donc entièrement sur le côté droit, alors qu'ils devraient être sur le côté gauche parce qu'ils sont les disciples de Shiva. Leur sens de l'humour, leur érudition, c’est très bien, mais leur arrogance, et leur façon de vivre dans un paradis pour fous, c’est trop.

Je veux dire qu’en ce qui concerne Shakespeare, lui était une âme Réalisée d'un niveau très élevé. Donc il a toujours essayé de montrer l'inutilité de l'effort humain et aussi les miracles de Dieu, comme ici (dans le film de la vie de Henri V). Mais Je ne sais pas si les Anglais l'ont compris. Et de nos jours il n'y a même pas une pièce qui se joue en Angleterre, à Londres. » 
Shri Mataji Nirmala Devi, conversation après le film Henri V, Christchurch, Nouvelle Zélande, 25/02/1992 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire