jeudi 30 juin 2016

La peur est un conditionnement psychologique


« Les conditionnements extérieurs en Occident sont de nature psychologique -les Indiens ont d'autres conditionnements qui sont également tout à fait surprenants - ou devrions-nous dire que les Occidentaux doivent se laver les mains dix fois jusqu’à même s’en arracher la peau, ils continueront à se les laver comme des fous. Il leur faut tout le temps une salle de bains, où qu’ils soient, ou bien ils doivent prendre un bain. S’ils ne peuvent prendre leur bain, ils ne se sentent pas à l'aise. Ils ont aussi d'autres conditionnements, ils ont toutes sortes de conditionnements stupides, mais les conditionnements que nous avons à l’ouest sont plus psychologiques. Et voilà pourquoi vous ne pouvez pas savoir ce qui ne va pas chez vous.
Les conditionnements physiques ne sont pas si dangereux. Vous pouvez les conquérir ou les gérer, mais quand vous avez un conditionnement psychologique, vous ne pouvez pas comprendre ce qui ne va pas chez vous. Or, si vous voyez, si vous faites votre introspection, vous verrez que c’est très subtil. Tout d'abord, peut-être à cause de la guerre, Je ne sais pas pourquoi, tout le monde a peur de l’autre. C’est surtout, Je pense, à cause de Freud. Suite à Freud, même une mère a peur de son enfant et de toutes ces choses. Pour les Indiens, tout ceci est absolument - ils ne peuvent pas comprendre. Mais vous le savez très bien. Ils ne toucheront personne, ils ne donneront l’accolade à personne.
Au début, quand ils jouaient au foot, ils se donnaient l’accolade, mais maintenant Je vois qu'ils ne s'étreignent plus, ils se touchent juste les mains comme ça. Shri Mataji rit
Après un certain temps, Je pense qu'ils ne feront plus que comme ça ou quelque chose. Shri Mataji montre un espace entre les 2 mains.
Donc ils ont si peur que personne, même les enfants, Je l'ai vu, n’osent étreindre leurs parents.
Donc, il n’y a plus d'expression de l'amour et quand il n'y a plus d'expression de l’amour, il n'y a plus d'amour à l'intérieur non plus. Et c’est ainsi que cela continue de vous dessécher et vous dessécher (le cœur).

Il y avait une petite fille de Sahaja Yogis pour qui J’avais des cadeaux. Elle était assez jeune, elle devait avoir environ dix ans. Alors Je les ai donnés à un Sahaja Yogi, un Sahaja Yogi occidental, lui disant:
-Va la voir et dis-lui qu’ils viennent de moi.
-Non, Mère, je ne les donnerai pas.
-Pourquoi?
-Elle risque de se méprendre à mon sujet.
-Sur quoi va-t-elle se méprendre?
C’est tellement entré dans la tête des gens (qu’un homme ne peut donner de cadeaux sans avoir des arrières pensées malsaines) que cela a créé beaucoup d’insécurité psychologique en vous. Depuis la plus tendre enfance, cette insécurité a œuvré en vous et c’est pourquoi vous avez peur les uns des autres, même de vos parents, de vos frères, de vos sœurs. Vous souffrez psychologiquement.
Et quand Je suis arrivée en Angleterre pour la première fois, les gens parlaient d’insécurité. J’ai demandé: "De quelle insécurité s’agit-il?" Le monde entier a peur de l’Occident et pourquoi parlent-ils de souffrir d’insécurité? Ils ont fait peur au monde entier et pourquoi, de quelle insécurité s’agit-il? Ils ont en eux un sentiment d’insécurité, dans leur propre société, dans leur propre famille, dans leurs propres groupes. Ils ont tellement peur les uns des autres.
Donc la première chose, c’est d’être sans peur. Vous êtes un Sahaja Yogi, vous n'êtes plus immoral, vous ne pouvez l’être. Si à chaque fois, vous commencez à penser que vous êtes immoral et que ce que vous faites est immoral, et que vous devez aller vous confesser quelque part, alors que va-t-il se passer pour vous? Quel genre de personnalité aurez-vous?
Nous devons changer cela en nous changeant nous-mêmes. Donc, entre les Sahaja Yogis, il ne devrait pas y avoir d'insécurité, mais des maryadas. Vous devez savoir comment respecter la vie privée de chacun. »
Shri Mataji Nirmal Devi, Gourou puja, Cabella, 28/07/1991
 

Shri Mataji parle du contact physique et des expressions de l'amour et de l'amitié qui ont toujours été naturelles. Freud a créé une situation de doutes en instaurant son "complexe d’œdipe" basé sur une supercherie scientifique. Néanmoins, même si sa démarche est remise en question aujourd'hui, le malaise qu'il a créé dans l'inconscient des jeunes mères a laissé des traces dans les rapports familiaux. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire