mardi 17 mai 2016

L'essence de la Terre Mère est l'innocence

« En ces temps modernes, les gens ont utilisé leur liberté jusqu’à un point tel, ils sont tellement allés vers cet extrême-ci ou cet extrême-là, qu’ils ont abandonné la voie du milieu. Et ils ont tellement accepté, se sont tellement identifiés à des idées extrémistes sur tout, qu'il est assez difficile de les convaincre qu'ils ont perdu leur chemin. Tous les extrêmes sont mauvais. La modération (tempérance) est la façon de résoudre le problème. Mais la race humaine est telle que tout le monde se met à courir très vite, vous voyez, et il y a une compétition qui s’instaure pour savoir qui ira le premier en enfer.
Ce n’est pas seulement dans une seule direction, vous pouvez prendre n’importe quelle direction, car toutes ces directions sont linéaires. Elle vont droit devant puis s’en retournent et s’effondrent, comme n’importe quel mouvement de ce genre.
Par exemple, prenons, disons, le développement industriel. Nous avons commencé notre développement industriel sans comprendre l'ensemble, le monde dans son ensemble, sans comprendre que le monde entier a été créé par Dieu, et non une partie, un pays. Sans avoir compris la relation à l'ensemble, lorsque nous nous sommes développés industriellement, nous avons créé des industries, et pour les choyer, nous avons dû créer d'autres industries. Puis, pour maintenir le fonctionnement de ces machines voraces, nous avons dû les nourrir avec quelque chose.

Et c’est ainsi que nous avons créé un horrible système d'exploitation de la Terre Mère, pour extraire des choses. Nous possédons beaucoup de choses, mais nous ne possédons pas celle-ci : l’Esprit. Nous n’avons jamais pensé : "après tout, pourquoi toute cette matière? Pourquoi toutes ces choses? Pour le confort?" Cela aussi, si ce n’est pas fait avec modération, nous serons ruinés, complètement ruinés. Nous nous retrouverons (nus) comme des vers.
La Terre Mère est à votre disposition, mais cela ne signifie pas qu’il faille être sans discernement et l'utiliser pour son confort. Elle est là pour votre confort, sans aucun doute, elle est l'élément réconfortant que nous possédons, le plus grand élément de réconfort. Mais nous ne savons pas comment l'utiliser pour notre confort. La façon dont nous l’utilisons, c’est pour l’exploiter, pour en extraire des choses. Or, quand Je dis cela, l'autre extrême consisterait à n’avoir aucune possession, rien, à vivre comme suspendu à un fil, quelque part. Il y a aussi des gens qui croient en une telle chose, qui veulent vivre avec trois fois rien et qui ont toutes sortes de maladies physiques, mentales, parce qu'ils vivent d'une façon anormale, d’une façon telle qu'ils ne sont plus du tout reliés à la Terre Mère. Soit vous extrayez totalement ce qu'elle a, vous lui enlevez sa chair, son sang, tout ce qu’elle a, soit vous ne faites rien. Ce sont deux extrêmes ...

Vous ne savez pas de quelle façon cette Terre Mère, qui est là pour vous donner l'ultime, qui réside en vous au chakra du Mooladhara pour vous donner l'innocence, vous donne l'innocence. Au lieu de prendre son essence, qui est l'innocence, ce que vous prenez c’est de la matière morte.
Le principe vivant de la Terre Mère c’est l'innocence, c’est son magnétisme, sa gravité. Au lieu de cela, ce que vous retirez d’elle, c’est cette matière. Soit vous la fuyez, soit vous courez vers elle, il n’y a rien entre les deux.
Or la matière est là pour que vous l'utilisiez, c’est certain, mais pour que vous l'utiliser sans être dominé par elle, parce que vous êtes la chose suprême que Dieu a créé. Vous êtes le suprême, l’ultime; tous les éléments fonctionnent en vous. Aucun animal au monde ne possède tous ces éléments qui œuvrent d’une si belle façon afin que vous développiez votre propre volonté, votre propre liberté. Développer sa propre volonté, sa propre liberté est un processus très complexe, qui a réussi chez l’être humain, que nous ne comprenons pas...

L'innocence est au centre.
Par exemple, la meilleure façon d'utiliser la Terre Mère, c’est d'observer son fonctionnement.
Regardez la nature. Regardez tous les arbres, quelle belle personnalité chacun d’eux possède. Chaque feuille d'arbre se dresse vers le ciel. Je veux dire qu'il y a une telle poésie dans le fait de la sentir sous vos pieds. Combien elle est douce quand elle produit des fleurs pour vous. Vous avez tant à apprendre de ce qu'elle fait.
Elle crée une fleur pour le parfum, pour donner, donner, donner. Elle donne tout simplement. Son innocence ne se soucie pas de savoir qui vous êtes, si vous le méritez ou pas, si vous êtes une bonne ou une mauvaise personne ou quel usage vous allez faire de ses ressources, elle donne simplement. Elle ne vous juge pas. "Nirvaj" - cela coule. Le capital s’écoule sans intérêt, il continue tout simplement de couler, couler, et voilà ce que signifie le mot "nirvaj". Elle ne réfléchit pas à qui elle donne, si les gens le méritent ou non, si ce sont des pécheurs ou s’ils sont ceci ou cela. Or maintenant, c’est à vous d'utiliser votre sagesse. Et elle a créé cette divinité de la sagesse en vous (Ganesha), et vous devez garder cette divinité éveillée. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Programme public, Hampstead, Royaume-Uni, 28/07/1980 

L'innocence est une qualité du canal central et non du canal gauche comme on aurait pu s'y attendre. Elle est un facteur d'équilbre de notre comportement.
Photo: Grégoire
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire