mercredi 18 mai 2016

Le sanscrit viendrait de Norvège

Shri Mataji: Et certains m’ont dit en Grèce, comment ils appellent celui-ci?
Sahaja Yogi: Qui, Shri Mataji?
Shri Mataji: Pour le Saint-Esprit.
Sahaja Yogi: Ils l'ont appelé Pneuma, et dans la Bible, c’est le Souffle.
Shri Mataji: Le Pneuma sacré.  
Sahaja Yogi: Oui, le Saint Souffle…
Shri Mataji: Donc, c’est cela, c’est le souffle. Vous voyez, c'est le Souffle de Dieu. Or, ce souffle de Dieu, le Saint-Esprit ou l'Esprit Saint, quoi que vous disiez, c’est la Mère Primordiale, l'Adi Shakti. Avec le sanscrit, voyez-vous, on a un certain avantage c’est que chaque mot, chaque mot, chaque consonne, chaque voyelle a un sens. Et effectivement le sanskrit, a commencé, selon lui, Je veux dire si vous lisez les calculs, selon Kila (?), ce qu’il dit c’est que cela a commencé en Norvège, la langue maternelle (le Proto-indo-européen) du sanscrit et du latin était en Norvège, selon lui. Parce que la constellation de Rohini (Taureau en astrologie), Je ne sais pas comment cela s’appelle en anglais, est à angle droit en Norvège. Donc, cela a commencé là-bas et le mot sanskrit signifie saint, sanctifié. San signifie saint, sanskrit. Donc, à partir de cette langue maternelle, ils ont découvert, via le mouvement de la Kundalini, voyez-vous, parce que quand elle se déplace, elle émet des sons à chaque point (chakra). Par exemple, ici, elle fait toutes les voyelles, les 16 voyelles. Et voilà pourquoi on a appelé le sanscrit "Devanagari", ce qui signifie que c’est l’écriture des Devas (Divinités). Ils peuvent comprendre. Voilà pourquoi le sanskrit a été appelé "Devanagari".
Alors maintenant, cette Adi Shakti ne voulait pas produire ni créer sa partie duelle. Parce qu'elle profitait de la compagnie de son mari, alors elle ne voulait pas avoir - en langage très courant, dira-t-on, nous pouvons dire comme ça: la douceur de cela. Donc, il y a un état Lasya entre les deux, Lasya (le premier mouvement intérieur de l’Adi Shakti), car elle refusait d’avoir à créer pour Sadashiva et voilà pourquoi elle s’est rapprochée de lui, d'abord. Mais alors, il lui a donné, il l’a repoussée : "Non. Tu dois le faire."
Dans ce mouvement ce AUM a été créé, parce qu'elle en était à un point dans le cercle (parabole), quand elle s’est rapprochée, le cercle s’est brisé. Je veux dire, il a été rejeté, ce qui a créé le AUM. En fait, si vous voyez la Kundalini monter, si vous pouvez la voir, c’est sous l'angle supraconscient, vous pouvez voir le AUM sur la tête, ici, où le Christ est assis. Dans ce mouvement, dans ce son, le AUM a été créé, et cela, c'était le Christ.
Alors, (voyez) à quel point il est primordial! ... Voilà l'origine du Christ, AUM. Je pense que vous l'appelez Logos ou quelque chose?
Sahaja Yogi: Oui, Logos.
Shri Mataji: Alors la Déesse s’est elle-même divisée en ces trois formes et elle a créé un fils et une fille. Et - Je veux dire, il n'y a pas de sexe dans ce travail, parce que cela vient du Ciel, vous voyez, c’est le peuple d’en bas qui a besoin de sexe pour se reproduire, pour eux, il n’est pas besoin de sexe.

Et puis elles ont été mariés dans le sens où elles ont été données en tant que Puissances, comme le passage de l'un à l'autre. C’est une longue histoire. Et tout ce qui a été formé alors, vous pouvez dire, les trois personnalités masculines ou les forces masculines et leur puissance, les Shaktis. Elles n’étaient pas leurs sœurs, mais nous disons qu’elles étaient les épouses, parce qu’ils les avaient eues d’une autre mère. C’est juste pour donner une combinaison, parce que si vous devez trouver un équilibre: ainsi, si le masculin travaille trop dur alors le féminin équilibre les choses.
C’est pourquoi quelqu’un qui pense trop fait une crise cardiaque. Il devrait vraiment avoir une attaque au cerveau, mais c’est au cœur qu’il est attaqué. C’est à cause de la combinaison qui a été créée. Tout est délibéré, calculé, avec une compréhension complète.
Donc, ces trois ont formé en nous les trois canaux: le premier du désir; le second de l'action; et le troisième de l'évolution, ou de la subsistance, ou du dharma, de la religion. Donc, la religion, comme vous le voyez, c’est la valence, c'est-à-dire la qualité en nous. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conversation avec les Sahaja Yogis sur la création, New York, 29/10/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire