samedi 28 mai 2016

Le discernement glorifie la justice


« Ma vie repose sur l'intuition. Par exemple, quand Je dois prendre l'avion, Je sais par intuition ce qui va se passer. Cet aspect doit se développer en vénérant Shri Ganesha. Alors, imaginez, Shri Ganesha contrôle également une partie du chakra de l’Hamsa. Donc, quand on dit "Ham" et "Sa" - ces deux sont en fait les bija mantras de l’Agnya. Mais quand l’Agnya touche le Hamsa, il commence ici; Shri Mataji touche la base de son nez.
Voilà pourquoi à la base, à la racine se trouve le chakra de l’Hamsa. Et ici, le "Ham" - "Ham" signifie "je suis". Si vous avez du discernement, vous ne suivrez pas les modes, vous n’adopterez pas d’idées stupides. Vous avez votre propre personnalité. Vous êtes un Sahaja Yogi. Vous n'écoutez pas les gens qui ne sont pas des Sahaja Yogis. Voilà ce qu’est l’aspect "Ham" - "je suis" - pas l’aspect lié à l'ego.
Mais le "Ham" c’est comprendre que: "Je suis un Yogi et je sais tant de choses que, normalement, les gens ne connaissent pas et donc je n’ai rien à voir avec eux. Je n'ai pas à recevoir de leçons. Ils n’ont rien à m’enseigner. Ils n'y connaissent rien, j’en sais beaucoup plus." Être conscient de vous-même c’est "Ham".
Ceci vient du côté droit, dirais-Je. Le discernement venant du côté droit, c’est "Ham" et le discernement du côté gauche, c’est "Sa". "Sa" signifie "vous". Pour les êtres humains, "vous" signifie le Divin. Cela vient du côté gauche, "Sa".
Ainsi, le mot "Hamsa" est constitué de deux types de discernement : celui qui consiste à voir le "je suis" (ham) et celui qui consiste à voir le "vous êtes" (sa). Au-dessus de ces deux aspects, se trouve l’équilibre, comme ils vous ont très joliment montré ici la Lune et le Soleil, au centre la croix - sur la peinture en arrière-plan - qui vous donne l'équilibre et le dharma. Voyez comment toutes ces choses sont liées, l'une après l'autre, strates après strates, vous pouvez voir comment le dharma est connecté au discernement.
Or, certains sont soudain attirés par une sorte de rituel. Par exemple, J'ai vu quelques Sahaja Yogis, ils viennent au puja et font un bandhan autour d’eux comme des fous. Sur le chemin, ils vont donner un bandhan. Où qu’ils aillent, ils vont donner des bandhans, comme des fous. C'est tout simplement du conditionnement, ce n'est pas du discernement, ce n’est pas Sahaja Yoga…..

Les Sahaja Yogis, nous ne sommes pas dominés par un type particulier de rythme ou un type particulier de musique. Nous pouvons apprécier et comprendre chaque variété tant qu’elle est dharmique, tant qu'il est équilibrée, tant que c’est de bon augure et saint. Ainsi, vous pouvez voir combien de choses sont jugées selon le Hamsa (le discernement). Je pense que tout Sahaja Yoga repose sur l'équilibre du Hamsa.

Il y a des gens qui sont très perspicaces, c’est à dire très honnêtes. Mais cette honnêteté peut être poussée jusqu’au ridicule. Ou bien, il y a des gens qui travaillent très dur. Cela peut aussi aller jusqu’à la limite ridicule. Donc, ces qualités, qui sont censées être bonnes, ne peuvent pas être justes, vertueuses. La justice est une glorification du discernement. Si vous avez du discernement, alors vous glorifiez ce discernement en étant juste.
Comme, nous pouvons dire maintenant, nous pouvons prendre l’exemple du Christ. Le Christ avait tellement de discernement. Lorsque Marie-Madeleine a été lapidée, il n'avait rien à voir avec des prostituées, Je veux dire que cela n'a rien à voire du tout, il n’y a aucun lien. Mais il pouvait voir, avec discernement, que ces gens n’avaient pas à lui jeter la pierre. Il s’est tenu là, armé de son courage, et il a dit : "Que ceux qui n’ont commis aucun péché me jette la pierre." Voilà le pouvoir de son discernement qui a fait que les gens ont senti leur propre discernement et ont estimé que, d’après leur discernement, cet homme était un saint homme et qu’ils ne pouvaient pas lui jeter des pierres. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Hamsa puja, Allemagne, 10/07/1988

Le chakra de l’Hamsa est à la base de l’Agnya, donc de l’ego et du superego. Pour s’affirmer, sans tomber dans l’ego, c’est "Ham".
Pour respecter les autres, reconnaître la supériorité de Dieu, sans tomber dans le manque de respect de soi, le superego, c’est "Sa".
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire