samedi 9 avril 2016

Présentez Sahaja Yoga par le côté abstrait

« Alors tout d'abord, nous allons commencer par parler des énergies -
Shri Mataji à quelqu'un: Qu’est-ce que c’est, c’est pour moi? (Sans doute une tasse de thé). 

- de ces énergies qui se déplacent et comment elles s’activent. Et nous parlerons de la troisième énergie qui est celle qui nous a fait évoluer, placée en nous, et c’est comme cela que nous sommes ici.
Et nous parlerons de votre Soi, la partie qui commande, qui vous contrôle, l'Esprit. Donc, si vous avancez sur une ligne abstraite, cela ira très bien (Inaudible).
Puis, voyez-vous, quand nous aurons parlé des énergies, de ceci et de cela, une fois que les gens- c’est en vous, vous voyez, en quelque sorte, les gens ressentiront l’ego, cet ego: nous avons ces énergies, nous pouvons utiliser ces énergies, faire ceci, fais cela. Et ensuite, vous les amènerez à Sahaja Yoga, plus tard.
Mais pour commencer, mieux vaut parler abstraitement. Parce que les Indiens sont différents des Occidentaux. Les Occidentaux en ont assez de la religion, ils en ont assez de tout cela. Donc, si vous parlez de religion, cela donne, crée un problème.

Voilà pourquoi au début, vous voyez, on a écrit les Vedas (textes sacrés en sanscrit). Ils ne parlaient pas du tout de Dieu ni de Divinités.
Ils ont parlé de Dieu, de Dieu le Créateur, mais juste de Brahmadeva, avec Hiranyagarbha, Brahmadeva, ils ont parlé du côté droit, vous voyez.
Et tout est dit avec ce mantra: "Bhur, Bhuvah, swaha". 3 choses.
Alors, Bhur est en fait le Mooladhara, c’est la terre au-dessus, le Mooladhara, le chakra du Mooladhara et le Mooladhara (au sacrum) lui-même.
Puis c’est Bhuvah. Bhuvah est appelé Antariksha (l’atmosphère, l’espace intermédiaire). C’est tout ce qui est créé, dans les discours de Brahmadeva.
Puis swaha. Swaha, c’est la capacité à brûler d’Agny (le feu), vous voyez?
C’est si surprenant ! Et puis les Vedas parlent de mahatapa, tapaha et maha. "Bhur, Bhuvah, swaha, maha tapa". Alors, quand ils parlent de swaha, ils parlent de maha. Maha, c’est ce que vous appelez "grand", "Allah Akbar Hou" (Dieu est grand) et de tapa.
Tapa, c’est celui par lequel vous devez devenir un "tapasuy", cela désigne une personne qui fait des pénitences, celles du Christ.
Et ils disent que vous devez pénétrer à travers le Surya (le Soleil) c’est cela (? pas de vidéo, sans doute le chakra de l’Agnya).
Et l’ensemble est un tel obstacle ! Puis vous obtenez votre moksha (libération).
Donc, ils ont parlé de tous les chakras. Mais si vous parlez de l’aspect abstrait, les gens n’auront aucune objection, ils vont vous écouter, car ce n'est pas une religion en tant que telle. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ram Navami, Chelsham road, Londres, 02/04/1982 

Shri Mataji nous décrit ici la façon de présenter Sahaja Yoga à des débutants: on parle d'abord d'énergies, on fait sentir les vibrations. On reste sur l'aspect abstrait des ces énergies, comme l'ont fait les Vedas. Pour cela, Shri Mataji décompose le Gayantri mantra: "Om, Bhur, Bhuvah, swaha". C'est un mantra du côté droit car c'est ce canal qui était développé à l'époque par les rishis et les sages. Le Soleil est l'élément du canal droit. C'est aussi l’ancêtre de la lignée à laquelle appartient Shri Rama qui est une Déité du côté droit.
Peinture: Maggie Johns
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire