mercredi 27 avril 2016

Etre au-delà



« Le Christ a pris un fouet et a battu les gens qui vendaient des choses en présence de Dieu, c’est à dire devant les temples. Selon la loi, il ne faut pas se mettre en colère. Mais cette colère est celle d’un "gunatit" (quelqu’un de détaché) et une telle colère est un événement spontané, qui ne doit pas être analysé et qui doit se produire. La Devi se mettant en colère contre les rakshasas, tuant les rakshasas, les samharas (destructions) de Krishna, lorsque Krishna dit à Arjuna que: "Tu dois tuer tous ces gens, ils sont déjà tous morts." trouvent tous une explication lorsqu’on va au-delà. Ce sont donc des conditions "atit", "au-delà", qui se présentent.
Seul celui qui est au-delà peut avoir un contrôle. Celui qui est dans l’événement, ne peut pas le contrôler. Si vous devez sortir un navire de l’eau, vous devez être sur le rivage. Seul celui qui est allé au-delà peut le faire. Donc, vous allez au-delà, c’est cela le sens de "atit".
Mais, quand on en vient à la connaissance qu'a cette personne - elle ne peut pas penser, parce qu'une telle personne est au-delà de la pensée. Vous ne pouvez pas décrire, parce qu'une telle personne ne peut pas décrire les choses. Vous ne pouvez pas dire pourquoi Socrate a accepté de prendre le poison, pourquoi le Christ a accepté d’être crucifié, c’est au-delà de la compréhension humaine. Voilà comment vous vous comportez: c’est au-delà de la compréhension humaine, et vous n'avez aucun certificat à recevoir des êtres humains. Vos certificats viennent de Dieu Tout-puissant et non pas de ces êtres humains qui se trouvent à un niveau inférieur. Ce serait comme si un chien décrivait les êtres humains.
Donc, vous atteignez un état que ne peut être décrit qu’avec le sanscrit mot "a" qui signifie, "sans", "dénué de". Donc, une telle personne est sans pensée, elle ne pense pas. Une telle personne est sans avidité. Une telle personne est sans convoitise, dépourvue de convoitise. On dit d’une telle personne qu’elle est "ashesha" (sans reste), en laquelle il ne reste rien, comme lorsque vous voulez faire du vide. Vous créez du vide jusqu’à un certain point, mais il ne peut pas y avoir de vide total car à un certain point, vous trouverez toujours qu’il reste quelque chose. Vous ne pouvez pas avoir de vide total. Mais une telle personne a un vide total, elle est vide de toutes les caractéristiques agressives et négatives, cela n'existe pas du tout.

Une telle personne est un être éternel. Personne ne peut la tuer, personne ne peut lui nuire, personne ne peut lui faire de mal. Le ressentiment ou le respect de quiconque ne touche pas une telle personne. Elle n’est pas perturbée s’il y a des insultes ou s'il n'y en a pas. Elle n’est pas exaltée par les louanges, parce qu'elle est dépourvue de la capacité d’apprécier les mouvements de l'ego. Ainsi, au troisième état que la personne atteint, elle obtient la bénédiction du mot "nihi" (dénué de). "Nihi", c’est le premier mot de mon nom, mais en sanskrit, quand vous le combinez avec "mala" (tache) cela devient alors (nir): Nirmala. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sahasrara puja, Vienne, Autriche, 05/05/1985

"Gunatit", c'est être au-delà des gunas, ne plus ressentir la pression de son caractère par exemple, Kalatit", c'est être au-delà du temps.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire