mercredi 2 mars 2016

La liberté est une provocaion pour la négativité


« Les Sahaja Yogis doivent savoir qu’à chaque instant, vous êtes libres, et encore plus libres, et les plus libres. Plus vous devenez libres, pire est votre situation en ce qui concerne la confrontation avec la négativité.
Disons qu'il y ait quatre personnes devant vous. Elles seront attaquées en premier. Naturellement, vous pouvez comprendre que c’est la ligne de front qui est toujours attaquée, et non pas la base arrière. Bien que, d’après les précédents, l’attaque devrait être sur l’arrière, car toutes ces forces négatives horribles devraient provenir de là. Mais elles sont très malignes, elles savent que l’arrière, parfois, tombera de lui-même, qu’il n'est pas besoin d'aller de ce côté. Elles essaient donc la ligne de front. Et ceux qui pensent qu'ils sont en charge et responsables doivent être très prudents quant à leur comportent, quant à la façon dont ils sont responsables, à la façon dont ils agissent, s'ils conservent leurs vieilles habitudes à un niveau plus subtil ou s’ils les combattent. C'est très important. Et voilà comment vous pouvez très bien vous gérer vous-mêmes avec intelligence.
Ensuite, une fois que vous êtes détaché, passez par toutes ces choses, juste au niveau mental. Au niveau spirituel, Je m’en occuperai, mais au niveau mental, vous devez arriver à la conclusion logique qu’il vous faut combattre ce genre de choses absurdes: "Je dois être alerte vis-à-vis de ces bêtises qui existent en moi."

Le principe de Shiva tattva est innocent, absolument innocent. Il est très puissant et extrêmement innocent. Et le secret pour y parvenir, c’est de juste faire plaisir à Shiva, de tout simplement lui plaire. Si vous faites plaisir à Shiva, alors que vous soyez un rakshasa ou autre, ils exhaussera toutes sortes de vœux pour vous. Mais à un rakshasa, il ne peut octroyer qu’un vœu de longévité, de longue vie. Mais à un saint, il lui donnera l’état de "sat chit ananda". Donc, même s'il accorde quoi que ce soit à un rakshasa, il ne faut pas poser de questions à ce sujet. Il peut vous donner la longévité - qu'importe, même si un rakshasa vit des milliers d'années et il n’en retirera rien, il n'aura jamais la Réalisation.
Donc, à un saint, il donne la longévité éternelle qui vient de l'Esprit. C’est la bénédiction du Shiva tattva. Alors que le principe de Vishnou offre à un saint l’élévation et la lumière de la sagesse pour tout voir et comprendre via la Conscience Collective. Et à un rakshasa, Vishnou donne la mort, il le tue.
Donc, les personnes qui ne sont pas si profondes, se demandent pourquoi Shiva exhausse le vœu de longévité à un rakshasa. Ce sont les caractères de ces différentes divinités. Par exemple, si un rakshasa veut vivre longtemps, il va voir Shiva, lui fait plaisir en le louant, en lui dédiant des chansons, en demandant ses bénédictions, en faisant des tapas (des actes de pénitence), en parlant de l'innocence de Shiva, puis il obtient la longévité.
Parfois, ces rakshasas sont mieux sur terre que dans le subconscient. Ils peuvent être horribles. Ils peuvent rassembler d’autres esprits errants (bhoots) pour torturer des êtres humains. Alors il est préférable que Vishnou les garde à l’œil : il les gère mieux ici sur terre que s’ils sont envoyés dans le subconscient. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Shivaratri puja, Sahaja Yoga Temple, Delhi, Inde, 11/02/1983
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire