mercredi 17 février 2016

Qui sont les femmes féminines ?


« Où sont les femmes féminines ? Elles s’habilleront comme des femmes, elles essayeront d’être féminines et tout ça, ce n’est pas ainsi qu’elles seront féminines: cela vient de l’intérieur, du cœur, d’un cœur féminin. Le Christ en a fait preuve par sa vie : il pardonne. Seule une femme peut pardonner. Un homme ne peut pas car il est agressif, comment pourrait-il pardonner? Krishna n’a jamais pardonné à quiconque. Il tuait. Rires. Shri Mataji bouge son index droit pour mimer le lancement de son arme, le suddharshan chakra. D’une façon royale et juste : "D’accord, si vous êtes comme cela, terminé."

Le Christ a pardonné jusqu'à un tel point, pour montrer qu’il a opéré un tournant sur la spirale (de l’évolution) et que maintenant, les êtres humains doivent développer cette qualité féminine. Mais cela ne veut pas dire que vous devez vous mettre à marcher comme des femmes ou vous mettre à soigner votre ligne, car c’est une autre absurdité, voyez-vous. Mais cela signifie être maternel, non pas paternel, mais maternel. Cette gentillesse, cette douceur devraient se voir dans votre comportement les uns envers les autres.
Bien sûr, cette force corrige aussi, parfois elle se met aussi en colère. Une mère doit aussi se mettre en colère parfois, surtout avec des gens qui ne corrigent jamais leur comportement, elle doit crier, punir, et parfois elle détruit aussi. C'est d'accord. Mais ce n’est que parfois, pas tout le temps.
Mais pour l’instant, on doit accepter que pour être comme la Terre Mère, il faut être indulgent; "dhara", "dharaka sadharmand" (sanscrit : ayant la nature d'un support, soutien).

Elle est la subsistance de toutes choses. Elle prend tout, absorbe les vibrations- voyez le discours à ce sujet. Et maintenant, pour la première fois après la Réalisation, vous pouvez lui renvoyer ce que vous avez reçu d’elle, vous pouvez donner des vibrations aux arbres qu’elle a créés, vous pouvez les rendre magnifiques. Vous pouvez transformer une fleur en une fleur plus belle. Maintenant, tout ce que vous avez tiré de la Terre Mère, vous pouvez le redonner, parce que votre propre Terre Mère est éveillée en vous maintenant.

Alors, rendez-lui tout ce que vous avez retiré d’elle et donnez-le aux autres : la générosité, la noblesse et la grandeur du cœur, le pardon, l’amour, l’affection, le fait de tout supporter par amour. Car une mère, pour épargner son enfant, se privera de nourriture, fera tout pour ménager son enfant, c’est un dévouement total qu’elle a pour son enfant. Voilà une vraie mère. Je veux dire que le genre de mère qu’on voit aujourd’hui, ce ne sont ni des mères ni des femmes, mais Je parle de la véritable image d’une mère et vous en avez une devant vous. Si vous devez aider l'ensemble, aider à la croissance de l'ensemble, essayez de vous rendre plus doux. Fâchez-vous contre vous-même pour le fait de perdre votre calme et d’être si acerbe envers les autres.
Donc, c’est ce que l’on doit développer maintenant, que vous soyez un homme ou une femme, en tant que Sahaja Yogis, vous devez développer une nouvelle connaissance de ce que sont l’affection, l’amour et la compassion. Se fâcher, se mettre en colère, crier après les gens ne va pas beaucoup nous aider.
Tous les problèmes sont la conséquence du surdéveloppement de la masculinité - de sa surcroissance. Cela a atteint un certain point, vous voyez, c’est arrivé à un point si pitoyable maintenant, que cela doit diminuer.
Mais aussi la féminité, à un niveau inférieur, sans la Réalisation, pourrait être très froussarde, manquer de courage, s’inquiéter tout le temps de son propre enfant. C’est ce que l'on doit changer: avoir de l'amitié et de l'affection pour tous les Sahaja Yogis, pour chacun.
Quand il est question de se battre, vous êtes tous unis. Mais entre vous, vous pouvez vous soucier les uns des autres, dire - disons par exemple, que mon nez me fait mal ici, Je vais juste essayer de le masser, mais Je ne vais pas essayer de le couper, n’est-ce pas? Ni le frapper non plus.
Alors, ayez le sentiment que l'autre est vous-même, soyez gentils et doux, essayez de vous améliorer et d'aider de cette manière. J'espère que vous avez tout compris. En bref, nous devons changer totalement de style en entier, un changement radical doit intervenir dans la société des Sahaja Yogis.»
Shri Mataji Nirmala Devi, Terre Mère, Surbiton, Londres, 21/08/1983
 

Image: Krishna tuant Shishupala de son Sudarshan chakra. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire