jeudi 11 février 2016

Nourissez l'enfant universel qui est en vous


« C’était bien quand vous n’étiez pas Sahaja Yogis d'avoir votre vie privée, parce que vous deviez grandir dans votre vie privée à ce moment-là. Mais après Sahaja Yoga, vous devez devenir un avec les autres, c’est très important. Avant Sahaja Yoga, vous étiez différents et après Sahaja Yoga vous êtes des personnes différentes. Tous les concepts doivent changer après Sahaja Yoga, car maintenant vous êtes devenus un avec le Tout et pour ressentir que vous êtes un avec le Tout, vous devriez essayer de renoncer à tous vos attitudes individualistes. C’est très courant aujourd'hui d'entendre "Oui, j'aime ceci, je n'aime pas cela."
C’est très courant: "J'aime cela." C’est très fréquent, mais il n'appartient pas à un Sahaja Yogi de dire de telles choses. Vous voyez, comment puis-Je dire que J’aime quelque chose? Pensez à une mère qui doit porter un enfant, qui doit lui donner naissance, qui doit s’en occuper, répondre à ses besoins, le protéger et le former. Comment pourrait-elle dire: "J'aime ceci, j’aime cela." Où va-t-elle trouver le temps - Shri Mataji rit doucement – de penser à ce qu’elle aime ou n’aime pas ? "J’aime cette nourriture, celle-là". Où trouverait-elle le temps ? Reste-t-il de l’énergie pour cela ? Où est son attention? Son attention se porte sur l’éducation de son enfant.

Or, pareillement, un Sahaja Yogi doit savoir que son enfant intérieur est né : c’est l’Esprit. L’Esprit est l’enfant qui est né en son for intérieur. Maintenant, il doit le nourrir par la Kundalini, l’arroser, s’en occuper, le faire grandir. Alors, où est le temps pour d’autres choses absurdes? Vous avez un enfant entre vos mains. Vous êtes tous des mères qui s’occupent de leur enfant qui est l’Esprit. Donc comment trouvez-vous le temps pour toutes ces choses ? Votre attention devrait être: "Que puis-je faire pour rendre cet enfant heureux, pour le faire grandir, pour faire que cet enfant manifeste totalement mon Soi ?" La mère se retire dès que l’enfant devient mûr.
Donc, maintenant, la maternité doit prendre le pas en vous sur la paternité, la maternité envers soi-même. Votre attitude devrait être comme celle d’une mère envers son enfant, dont l’attention est portée sur l’enfant.

Vous pouvez voir, dans la vie quotidienne, la façon dont nous nous comportons. J'ai vu des gens très intéressés, même maintenant, par la nourriture. Or, où trouvez-vous le temps pour cela? Où est l'attention? Comment pouvez-vous être si préoccupés par votre nourriture, inquiet pour votre sommeil, inquiet pour votre santé, inquiet de ceci, de cela? Je veux dire qu’ici, il vous faut vous soucier de votre enfant qui est en vous maintenant. Et voilà comment l'enfant (intérieur) est négligé et parfois vous voyez que cet enfant tombe malade ou parfois tombe dans le coma ou peut mourir également.
Donc, la situation est très différente maintenant pour les Sahaja Yogis, par rapport à la façon de se considérer. Ceux qui courent encore après la nourriture et toutes ces choses absurdes, Je veux dire que J'ai vu des Sahaja Yogis dont toute l’attention se porte sur la nourriture, tout le temps. Comment quelqu’un peut-il ressentir du dévouement s’il se consacre tellement à des habitudes alimentaires?


Par exemple, nous avons vu, vous devez aussi l’avoir vu, certains d'entre vous ont vu les grottes d'Ajanta. En dix générations, ils ont construit les grottes d'Ajanta – ils ont mis dix générations! Et pour commencer, ils les ont construites dans un endroit où il n'y avait pas même d'eau. Et jour après jour, des milliers de personnes, sans être payées en retour, sans rien obtenir, les ont construites. Pas question de nourriture! Ils mangeaient des fruits trouvés ici ou là. Mais leur dévouement leur donnait le pouvoir de le faire. Mais ce dévouement ne peut se développer si vous réalisez que vous devez materner votre enfant. Maintenant, si la mère est laide, l'enfant sera laid aussi parce que c’est la mère qui s’exprime dans l'enfant. Elle ne domine pas l'enfant, d’accord, mais elle peut certainement corrompre l'image de l'enfant. Et c’est exactement ce qui se passe quand nous, les Sahaja Yogis, ne prenons pas la peine de nous occuper de notre Esprit et de notre croissance spirituelle. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Mère Terre, Surbiton, Londres, Angleterre 21/08/1983

Aujourd’hui, c’est Ganesh Jayanti, "l'anniversaire de Ganesha" qui est très important dans l’État indien du Maharashtra. Il se célèbre le quatrième jour de la quinzaine claire ou lune croissante, en Janvier / Février. Il y a deux manifestations identiques : le Ganesh Jayanti et le festival Ganesh Chaturthi, bien plus populaire, qui est observé au mois d'Août / Septembre. Donc, Ganesh Chaturthi est également considéré comme l'anniversaire de Ganesha. Cette année, il vient juste avant celui de Shri Sarasvati, "Vasant Panchami" qui est célébré le vendredi 12 février 2016 en France.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire