mardi 23 février 2016

La mort n'existe pas

Shri Mataji: Voulez-vous poser quelques questions?
Une dame: [inaudible] Pouvez-vous nous parler de la mort?
Shri Mataji: De la mort?
La dame: Oui
Shri Mataji: Pourquoi, parmi tout ce qu’il y a à demander- d’accord, Je vais vous en parler.
La mort n’existe pas. Il n’y a pas de mort. Nous sommes faits de cinq cocons, l’un d’eux est le cocon de chair appelé "annamayakosh" (corps physique). Seul ce cocon tombe, et aussi un peu d’eau en nous (à la mort). Le reste demeure, rien ne (inaudible). J’aimerais que nous puissions mourir comme cela! Shri Mataji rit. Mais nous ne le pouvons pas.
Par exemple, lorsque Je suis allée à Birmingham, Je me suis changée à l’hôtel, et Je suis venue ici ; pour me rafraîchir, pour être fraîche, juste comme cela. Quand nos habits deviennent sales, nous les changeons. Ou bien quand ils sont vieux, nous les changeons tout simplement, c‘est tout. La mort n’existe pas, c’est un mythe.

Mais nous croyons, voyez-vous, c’est une autre conception, qu’en mourant nous allons régler le problème. Par exemple, nous avons connu quelques filles suédoises, beaucoup plus jeunes, des jeunes filles de dix-sept ans, qui avaient des vibrations tout comme celles d’un cadavre. J'étais abasourdie! Je les ai invitées chez moi et leur ai dit: "Qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi avez-vous de telles vibrations? Que faites-vous, quel est votre passe-temps?" Elles ont dit: "Mère, ce qui est principal pour nous, c’est la planification de notre suicide." Pouvez-vous y croire? La Suède, le pays le plus riche, des jeunes filles de dix-sept ans épanouies comme des fleurs, penseraient à leur mort. Pourquoi? Parce que ce qui ne meurt pas, c’est l’Esprit. Vous recherchez votre Esprit. Voilà pourquoi les gens veulent mourir parce qu'ils n’ont pas trouvé cette chose éternelle. Rien ne meurt, c’est un mythe. Vous devriez penser à la vie et à la vie éternelle.
Si nous voulons vraiment être raisonnables, nous ne devrions pas du tout penser à la mort, car alors nous allons sur le côté gauche, dans le subconscient, puis dans le subconscient collectif.…

Alors, oubliez ça. Vous devez vivre au présent parce que c’est la plus belle des choses, l’absolue beauté. Qu'y a-t-il dans la mort? Rien qui ne doive être si grave, c’est de la jovialité, c’est le signe de la vie. Pourquoi êtes-vous bouleversés à ce point? Quel est votre problème? Maintenant dites-moi. Tous les problèmes peuvent être résolus si vous obtenez votre Réalisation, croyez-moi, même les soi-disant problèmes matériels. Pas au point de devenir des "Fords" (riche industriel) mais vous serez des gens satisfaits et aussi vous aurez suffisamment pour vivre. 
"Yoga kshemam vahamy aham", Krishna a dit: "quand vous obtenez votre Yoga, je m’occupe de votre bien-être." Votre bien-être physique, mental, émotionnel et matériel, il prend soin de tout. D'accord? Vous pouvez en être sûr. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Carrs Lane Chruch Center, Birmingham, Angleterre, 09/08/1980

Ce vers de Shri Krishna "Yoga kshemam vahamy aham" se trouve dans la Bhagavad Gita au chapitre 9, verset 22:
ananyas chintayanto mam
ye janah paryupasate
tesham nityabhiyuktanam
yoga kshemam vahamy aham
"Mais ceux qui pensent toujours à moi, qui me vénèrent et qui sont toujours connectés avec moi, je réalise ce qui leur manque et préserve ce qu'ils ont."
Peinture William Blake
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire