lundi 8 février 2016

La lumière intérieure



« Or, les bénédictions de Sarasvati sont si nombreuses qu'on ne peut les décrire en un temps si court. Et le Soleil, Surya, nous a donné tant de pouvoirs qu'il est impossible d’en faire le tour en un seul discours, ni même en dix.
Mais nous devons voir clairement en nous-mêmes la façon dont nous allons contre Surya et Shri Sarasvati, alors que nous vénérons Sarasvati. Par exemple, les Occidentaux sont très friands de soleil parce qu'ils en ont peu. Mais ils vont trop loin, comme vous le savez, et provoquent en eux-mêmes des complications liées au soleil, à Surya (par exemple, le cancer de la peau). Or, la chose la plus important que l'on doive obtenir du Soleil, de Surya, c’est la lumière "vivek" (de la sagesse), la lumière intérieure. Et comme le chakra  de Surya (de la lumière), au niveau du chakra de l’Agnya, est occupé par le Seigneur Jésus Christ, alors il est encore plus essentiel que la pureté de la vie, ce que vous appelez "niti" (conduite morale), soit la moralité de la vie. 

Or en Occident, la moralité elle-même est devenue très sujette à argumentation. Les gens n'ont aucun sens de ce qu’est la moralité absolue. Grâce aux vibrations, bien sûr, vous le savez. Mais ceux qui sont fidèles du Seigneur Jésus sont tous allés à l'encontre de cette pureté, ceux qui sont les adorateurs du Soleil, de Surya, de Shri Sarasvati ont tous agis contre les pouvoirs de Surya, lui ont désobéi. Parce que vous ne pouvez pas être un Surya, un soleil, si vous ne possédez pas le sens approprié de ce que sont la pureté et la vertu.

Le Soleil apporte la lumière qui permet de voir tout clairement. Il possède tant de qualités : il sèche tout ce qui est humide, sale, maculé, il dessèche tous les endroits où naissent des parasites. Mais tant de parasites sont créés en Occident, pas seulement les parasites, mais il y a des cultes horribles et des choses horribles qui ont pénétrés en ces pays qui sont censés vivre en pleine lumière et qui vivent dans l’obscurité. L’obscurité par rapport à l'Esprit, à la connaissance et à l'amour. Ces trois obscurités ont pris le pouvoir aux endroits où vous êtes censés aimer la lumière. La lumière ne veut pas dire ce que vous voyez de vos yeux physiques. C’est la lumière de l'intérieur, la lumière de l'amour.

C'est cela qu'il faut comprendre: la lumière de l'amour. Et c'est si doux, si délicat, si beau, si enchanteur, si abondant qu'à moins de pouvoir ressentir cette lumière en vous- cette lumière d'amour pur, de pureté, de relation pure, d'entendement pur- si vous pouvez développer ce genre de lumière en vous-même, alors tout sera nettoyé. "Lavez-moi et je serai plus blanc que la neige." C'est ce qui se produit en vous lorsque êtes complètement purifiés.
La forme la plus pure de la nature se trouve en nous. La forme la plus pure de la nature est en nous. Nos chakras sont faits à partir de la forme la plus pure de la nature. Nous sommes les seuls à la gâter par notre activité mentale. Cela va contre la Puissance Sarasvati, vous allez à l'encontre de Sarasvati elle-même. Sarasvati nettoie tout ce qui est impur dans la nature, alors qu'avec notre activité cérébrale, nous salissons tout cela. Toute notre activité cérébrale va à l'encontre de l'intelligence pure. Et voilà ce que l'on doit comprendre, que cette intelligence pure ne doit pas être souillée par notre mental. Nos pensées peuvent nous rendre si prétentieux, si identifié à notre ego, si impurs, que l'on peut vraiment manger du poison et de dire : "En quoi c'est mal?" Tout le contraire de Sarasvati.

Si Sarasvati est en nous, elle nous donne 'subuddhi' (l'intelligence sage) la sagesse. Et voilà pourquoi, pour vénérer Sarasvati, pour vénérer Surya, nous devons avoir cette vision claire de ce que nous devons être, de ce que nous faisons, de l'impureté dans laquelle nous vivons, de l'endroit où va notre mental. Après tout, nous sommes ici pour notre émancipation et pas seulement pour choyer notre ego et vivre avec notre impureté intérieure. Donc, cette lumière nous a pénétré et nous devrions essayer de nous élever au-dessus de notre propre impureté mentale qui se créé tout autour de nous. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Shri Sarasvati Puja, Dhulia, Inde, 14/01/1983
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire