mercredi 13 janvier 2016

Trouvez comment faire plaisir avec douceur


« Aujourd’hui, c’est le jour où nous célébrons le changement d’axe du Soleil car il se déplace vers le tropique du Cancer. Le tropique du Cancer représente la maternité, la maternité de la Terre. Ce tropique du Cancer a traversé une assez grande surface mais pas le tropique du Capricorne. Et sur les surfaces qu’il a traversées sur cette Terre, il a créé différentes manifestations magnifiques des qualités maternelles de cette terre.
Nous célébrons ce changement parce que le Soleil est maintenant passé dans une nouvelle dimension, ainsi dans le monde entier, la Terre recevra la chaleur du soleil. La chaleur du soleil représente la chaleur de l’amour de Dieu. C’est pourquoi nous célébrons cette fête en vous donnant cette sorte de douceur faite à partir de graines de sésame.
On offre des graines de sésame car elles procurent aussi de la chaleur et maintenant, comme nous sortons d’une saison froide pour aller vers une saison chaude, disons plus chaude, ainsi, pour vous préparer à la chaleur du soleil, ces (sucreries) spéciales sont faites avec des graines de sésame qui représentent la chaleur à venir et la chaleur du soleil. Bien qu’en Inde la chaleur soit trop forte, les gens attendent quand même la venue de cette saison, et ils la célèbrent très chaleureusement. En ces jours, on dit que des douceurs aux graines de sésame et au sucre ("jaggery") vous sont offertes à manger, mais qu’en retour vous devez parler avec douceur : "gud gud bola" ce qui veut dire (en marathi) que vous devez parlez avec douceur.
Parler d’une façon douce est très important. Certaines personnes pensent qu'il est intelligent de parler d’une façon impolie ou qu’il est très intelligent de crier sur les gens, mais personne n'aime ce genre de personnalité. Vous pouvez être intelligent, vous pouvez être très fin ou habile- peut-être qu’on aime vous voir à la télévision- mais pas en tant que compagnon ou ami.
Parler d'une façon très douce est le signe d'une bonne éducation, d'une bonne culture et d'une crainte de Dieu. Ceux qui craignent Dieu ne parleront jamais grossièrement à une autre personne, parce que chez l’autre aussi, brille le même Esprit et ils pensent : "Pourquoi devrions-nous être acerbe ou en colère envers une autre personne qui a été créée par Dieu Tout-puissant comme nous l’avons été ?" Donc, cette belle relation amicale que nous avons les uns avec les autres, après Sahaja Yoga surtout, exprimons-la en communicant avec douceur. Il y a tellement de façons d’être doux. Il y a de petites, petites choses à faire pour pouvoir créer beaucoup de douceur, mais vous n'avez pas besoin d’avoir une langue aiguisée, mais une mémoire aiguisée.

J'ai fait ce genre de choses plus d’une fois. Un jour, l'un des Sahaja Yogi, qui est un très bon Sahaja Yogi et un Sahaja Yogi actif, était en voiture avec moi et son couteau a été volé par le chauffeur ou quelqu'un d’autre et il s’est fâché très fort avec le chauffeur. Je lui ai dit: "Oublie ça, vois-tu, c’est un pauvre homme, alors il l’a pris, ce n’est pas grave, oublie cela simplement." Il dit: "Non, c’est parce que c’était un cadeau que quelqu'un m’a donné, il était en Suisse et c’est un couteau suisse que je gardais avec moi. Donc, je suis désolé de l’avoir perdu."
Quand Je suis allée en Suisse, J'ai acheté ce même genre de couteau pour lui. Quand Je suis arrivée et le lui ai donné, il ne savait pas quoi dire, rien. Il a dit: "Mère, comment avez-vous fait pour vous souvenir? Après une si longue période, comment avez-vous réussi à obtenir ce couteau?" Je lui ai dit : "J’ai une très bonne mémoire, c’est le problème avec moi. Shri Mataji rit.
La mémoire est si bonne quelquefois- Je ne sais pas, Il se peut que J’embarrasse certaines personnes avec ma mémoire. Elle est si bonne que Je n'oublie rien du tout. J’oublie, bien sûr, toutes les mauvaises choses, parce qu'il ne sert à rien de se souvenir des mauvaises. Rires.
Cela ne sert à rien d’y penser. Grâce au pardon, vous pouvez toujours oublier les mauvaises choses. Et si vous vous rappelez des bonnes choses, votre joie est multipliée. Si vous essayez de vous souvenir de quelque chose de mauvais, alors votre joie diminue. Chaque fois que vous voyez quelqu’un, essayez de vous rappeler le bien que cette personne a fait pour vous, les bons côtés de cette personne. Si vous vous souvenez des bonnes choses, vous aurez des moments très agréables. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sankranti Puja, partie en anglais, Rahuri, Inde 14/01/1987
publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire