dimanche 17 janvier 2016

Sahaja Yoga doit se vivre en pleine liberté


« Lundi 6 septembre 1976
Londres,

L'environnement joue un grand rôle dans la réaction d'une personne. La sensibilité des chakras s’émousse après avoir reçu les premiers chocs (émotionnels). Ensuite, un être humain se met très facilement à vivre avec toutes ces habitudes choquantes. Il vit, mais d'une manière très superficielle et ne veut pas descendre profondément en lui-même car il ne peut faire face aux chocs qui sont stockés en lui. Il tente de les oublier car cela l'aide à vivre.

Mais une simple existence n’est pas acceptée par des gens comme vous et par les nombreux autres qui affrontent les choses. Ce sont les enfants braves et courageux qui sont les miens. 
Sahaja yoga ne peut aider que ceux-là.

Vous vous êtes inquiétés des autres, jusqu’à vouloir leur émancipation. Je suis prête à l’accepter. Mais cela n’est possible que si vous pouvez voir le sens de l'émancipation. Le but est d'introduire le royaume de Dieu, ses lois et sa gloire, à leur conscience.

La responsabilité de chaque individu, en tant qu’instrument, est d'accepter Dieu en pleine liberté. L'objet de Sahaja Yoga est la libération totale, donc rien ne peut être fait de façon arbitraire par l’Adi Shakti.
La seule chose que Je peux faire est de vous conduire et vous guider pour éveiller votre divinité en toute liberté.
"Une chatte doit changer sept fois d’endroits pour protéger ses enfants." » 
Shri Mataji Nirmala Devi, lettre aux Yogis, Londres, 06/09/1976 

Voici la version intégrale qui est à ce jour disponible. Il n’y a pas de fin à cette lettre. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire