samedi 30 janvier 2016

Lal Bahadur Shastri, le fils spirituel de Gandhi

« Comme vous le savez, J’ai beaucoup de compassion- la façon dont Je pleurais lorsque Je voyais des gens vivre dans des conditions extrêmes que même les animaux ne peuvent gérer. Quand J'ai vu Shri Lal Bahadur Shastri, J'ai senti que maintenant après Gandhiji, c'était l'homme de la situation. Normalement, vous serez surpris de savoir que la plupart de ces martyrs, comme mon père, ma mère et Gandhi, ne se sont jamais intéressés à la politique ou n'ont jamais eu envie d'avoir à faire avec la politique. Mais là, il y avait un homme qui s'aventurait en politique et qui était une âme Réalisée. Il combinait très bien ces deux qualités. Je pouvais voir son potentiel.

Si vous me le demandez, Je ne peux pas faire de politique. Shastriji me l'a demandé à plusieurs reprises et J'ai dit que Je ne pouvais pas. La plupart d'entre eux étaient tellement détachés, ils ne voulaient pas avoir d'élections ou faire quelque chose de ce genre. Je me rappelle que mon père, quand il est sorti de prison, Vallabh Bhai Patel lui a dit: " Vous devez contester les élections."
Il a répondu: " Je refuse, je ne veux pas entrer en politique."
Il a dit: " Il vous faudra y aller."
Il l'a forcé, poussé, et finalement a envoyé quelqu'un avec de l'argent (3000 roupies), pour la campagne de mon père. C'est ainsi que mon père a dit: "Pour la campagne, il n'y a pas besoin d'envoyer de l'argent. Si c'est grâce à de l'argent que je dois gagner, alors je ne veux pas gagner une telle élection!" Mais cela l'a rendu prêt. Il a accepté le défi et est réellement allé jusqu'à l'élection. Étonnamment, il était le seul membre chrétien élu dans cette assemblée (la première assemblée constituante de la République de l'Inde), et celui qui s'était opposé à lui durant la campagne avait tout perdu, même sa propre fille avait aidé mon père.

A cette époque-là, c'était une autre atmosphère où les gens se sacrifiaient pour le pays qu'ils aimaient, des gens authentiques, qui étaient très respectés. Quand mon père était en prison, où que nous allions, nous étions traités comme vous êtes traités ici par les Sahaja Yogis. Nous tous, frères et sœurs, recevions toutes sortes d'aide de tout le monde. C'étaient des gens très courageux. Ils étaient politiciens. Ils se battaient pour une cause, ils n'étaient pas de ceux qui couraient après une position ou après l'argent. Ils n'ont jamais compris de telles choses, cela leur passait au-dessus de la tête. Ils n'avaient aucun intérêt particulier à se joindre à cette assemblée ou à tout cela.
 Je regardais Shastriji et me disait: "Vraiment, c'est quelqu'un." Je voulais quelqu'un comme ça, parce qu'il y avait tant de gens que Je connaissais qui étaient très altruistes, détachés, honnêtes, droits, mais qui, d'une certaine façon, ne voulaient rien avoir à faire avec l'assemblée et les élections. Shastriji était déjà au travail quand Je l'ai rencontré pour la première fois. Je pense qu'il m'a très bien reconnue, sans aucun doute.

Je me souviens de deux ou trois incidents. Tout d'abord, il montrait beaucoup de respect envers moi. Je venais toujours l’accueillir à l'aéroport. Un jour où Je ne me sentais pas bien, Je n'y suis pas allée. Circulant avec toutes les voitures (officielles) et tout le reste, soudain, il s'est arrêté en face de notre bâtiment et est venu seul jusqu'à notre appartement. "Pourquoi n'êtes-vous pas venue à l'aéroport? Vous ne vous sentez pas bien? ". Je lui ai dit : "Cela va bien monsieur, je ne suis juste pas dans mon assiette." Il a dit : "Non, non, vous devez venir à chaque fois". Il était si gentil. Il faisait attention à de si petits détails. »
Synopsis du discours de Shri Mataji (en Hindi); inauguration du livre “Lal Bahadur Shastri - Une vie de vérité en politique”  de Sir C. P. Srivastava New Delhi, samedi 03/12/1994; publié par DIVINE COOL BREEZE, VOL. VII, Issue 4
Le Mahatma Gandhi et Lal Bahadur Shastri sont tous deux nés le 2 Octobre qui est considérée comme une journée très spéciale dans l'histoire indienne. Ces deux grands ont changé la forme de l'Inde. Aujourd'hui, c'est le jour anniversaire de la mort du Mahatma Gandhi.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire