samedi 2 janvier 2016

Bonne année 2016, faites le vœu d'être comme un lion


« Un jour viendra où Je n’aurai plus à parler, vous devrez le faire. Je dois dire que Je devrais écouter tous vos discours avisés comme J’écoute les enfants quand ils me disent quelque chose, ils sont si sages, voyez-vous. De même, J’aimerais vous écouter parler de choses sages, de choses agréables l’un sur l'autre : de l’amabilité, sans avoir peur de quiconque, en étant très heureux ensemble, en vous comportant comme des grands gentlemen et de grandes dames délicieuses, et en ayant beaucoup d’amour pour l'autre, en vous occupant les uns des autres, sans être maussades et sans bouder, sans afficher ces visages stupides, mais en étant charmants - "charme", Je ne vais pas utiliser ce mot parce le charme peut être horrible, Je l'ai entendu dire avant - Shri Mataji rit Je dirais - mais avec des visages qui sont illuminés de joie, de bonheur ... C’est ce genre de personnes que Je voudrais voir. Vous devriez être ce genre de personnes, aimables, affectueuses, de bonnes personnes souriantes. Cela devrait être comme cela, c’est ce qu’est Sahaja Yoga.

Ceux qui ne veulent pas participer à cela sont totalement libres de partir, en fait, ils sont rejetés. Donc, il est difficile de s’accrocher à Sahaja Yoga. Il vaut mieux comprendre qu’être un Sahaja Yogi est une chose difficile, être un non Sahaja Yogi est ce qu’il y a de plus facile.
Voilà donc ce que vous avez recherché, ce que vous avez obtenu, ce que vous êtes, vous devriez l’assumer, et être heureux et joyeux et ne pas embêter les autres, ne pas déranger les autres, ne pas dire des choses dures parce la connaissance pure, Nirmala Vidya, s’arrête au Vishudhi gauche. Soyez gentil avec les autres et compréhensif. S’il vous faut être corrigés, Je suis là pour vous en parler. Je vous en parlerai jusqu'à un certain point, après un certain temps, Je ne parlerai pas. Une fois que les enfants ont grandi, la mère ne dit rien, elle s’assoit seulement et regarde la beauté de ses enfants qui ont tellement grandi, qui sont si matures, si beaux.

J’espère que cette période adviendra du temps de mon vivant et que Je serai en mesure de voir ces belles personnes tout autour, voir qu'elles ont grandi, qu’elles savent comment se comporter et comment être agréables et bonnes.

Alors, pour le Nouvel An d'aujourd'hui, faisons en nous-mêmes le vœu que l'égoïsme ou l'égocentrisme ou la partie la plus médiocre en nous-mêmes disparaisse. Maintenant, la goutte est devenue l'océan. Vivez comme un océan et comme un lion. Ne rugissez pas sur les autres, soyez généreux et n’ayez peur de rien. Tout est pris en charge, mais croyez en le fait que tout soit pris en charge. Parfois, il se peut que vous ayez l’impression qu’on vous a laissé tombé, parfois vous sentirez : "oh, cela devait arriver." Ne désirez rien. Tout ce que vous désirez n’est pas correct, voilà tout.
Si le désir est correct et s’il est digne, il se produira, à cent pour cent.
Alors tous mes vœux, que cette année soit la meilleure, avec bonheur et joie.
Comprenez votre responsabilité, comprenez-vous mutuellement. Et maintenant Je vais partir. Demain, Je serai soi-disant "partie". 
Tout le monde rit. »
Shri Mataji Nirmala Devi, réveillon du Nouvel, Chelsham road, Londres, 31/12/1981
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire