lundi 14 décembre 2015

L'humilité est la clé du chakra de l'Agnya



« L'œuvre de Christ était vraiment unique, le tout était une chose tout à fait unique qui a été planifiée d’une manière telle qu’il devait naître dans un endroit qui était très humble, un lieu très humble, parce qu'il est venu nous enseigner l'humilité. Le mot anglais "enseigner" signifie raconter, dire des choses sur un sujet. Mais quand Je dis "enseigner", Je veux dire créer, réactiver cette humilité. 
En fait, il est avant tout venu sur terre pour créer un espace en nous, au niveau du chakra de l’Agnya, en supprimant les obstacles de l'ego, les obstacles de l'ego. Il devait parler de l'humilité à ce moment-là, parce les Romains dirigeaient et qu’ils étaient très arrogants, très brutaux, grossiers, sous-développés, devrait-on dire, pas du tout évolués. 
Par exemple, dira-t-on, comme certains animaux qui sont venus sur terre et ont ultérieurement été rejetés du processus de l’évolution, parce qu'ils étaient inutiles, trop agressifs ou avaient une trop grande taille ou autre chose du même style. Les Romains étaient semblables. Si vous regardez leur corps aujourd’hui, représenté parfois en peinture, vous trouverez qu'il n’est pas comme un corps humain, il était plutôt comme celui de certains animaux qu’on peut voir, avec des muscles et le reste, qui étaient très grotesques. Il n'y avait pas de douceur, pas de rondeur sur leur visage. Donc, l’ego des Romains avait nuis à tous les peuples qu’ils avaient dirigés, parce que quand quelqu'un se pose devant vous comme un idéal - et les gens regardent toujours ceux qui les dominent comme de bien meilleures personnes - il devient votre idéal. Ensuite, vous commencez à absorber en vous ce genre de caractère.
Vous voyez quelqu'un qui est condescendant, vous aussi devenez soudain condescendant. Vous voyez quelqu'un qui est très égoïste et essaye de se vanter, vous aussi vous commencez à prendre des airs. On peut voir cela se passer tous les jours. Si le patron qui arrive est quelqu’un de très désinvolte, tout le monde dans le bureau sera comme ça. Et voilà comment les Romains ont nuis aux gens à cette époque, en créant leurs propres idéaux, les gens les prenaient pour leurs idéaux, pour des gens meilleurs, parce qu'ils avaient produit des résultats, selon eux. Ils étaient si puissants, les gens croyaient que c’était cela le pouvoir. Et voilà pourquoi ils ont suivi leurs méthodes, beaucoup de gens qui n’étaient même pas des Romains.

Il y a un autre groupe de personnes plus humbles, qui a été touché, parce que les gens avaient été blessés dans leur orgueil, leur ego avait été blessé. Donc, ils sont devenus tout aussi violents, dans le sens où ils étaient si susceptibles qu’on ne pouvait rien leur dire, ils vous auraient tout simplement crié après, auraient effrayé les gens. .. 

Le Christ est né dans ces circonstances. Mais il n’est pas né que pour les Romains ou pour quiconque, mais il est né pour le monde entier. Parce que l'ego avait commencé à se développer chez les êtres humains à l'époque et s’était très développé en ce qui concerne les Romains.
Et cela délimitait la façon dont les êtres humains évoluaient. Donc, ils faillait d’abord les contrôler. Le Christ a dû s’incarner à un moment où il fallait établir l’équilibre.

Donc la première chose qui a été dite au sujet du Christ, dans les chants de Noël que vous venez d’entendre, c’est que "la paix doit être sur terre". Il est venu pour créer la paix sur terre. Ce n’est possible qui si vous avez, tout d'abord, un certain équilibre, et si d'autre part, vous êtes Réalisé. Il doit y avoir ces deux choses. Si vous recevez votre Réalisation seulement et que vous n’êtes pas équilibré, il ne peut y avoir de paix. Mais la paix ne signifie en aucune façon une personnalité qui recule, qui fuit les situations, prend la fuite, qui ne veut pas faire face à la réalité, la paix ne signifie jamais ça.

Le Christ est représenté très différemment de ce qu'il était. C’était la personnalité la plus forte qui ait jamais vécu, et l'homme le plus humble qui ait jamais vécu. Et il n’aurait toléré aucune bêtise, personne ne pouvait prendre de libertés avec lui, mais lui n’en prenait pas non plus avec les autres, évidemment, il n’en était pas question. Il était extrêmement compatissant, extrêmement gentil, mais très puissant. C’est cela l'équilibre. »
Shri Mataji Nirmala Devi, puja de Noël, Chelsham Road, Londres, 25/12/1981 

Le Christ s'est incarné pour créer un vide entre les ballons de l'ego et du superego. Le superego avait toujours été écrasant, mais les Romains de cette époque avaient surdéveloppé l'ego. Donc pour créer cet espace au chakra de l'Agnya, pour dégonfler l'ego, il fallait mettre en avant l'humilité. 
Le Christ était humble, compatissant, mais puissant et courageux. L’équilibre consiste à exprimer les qualités des deux canaux car ces qualités se complètent. C‘est ainsi que l’on a une vie équilibrée.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire