mercredi 2 décembre 2015

Le pouvoir du gourou est compassion et dynamisme



« Aujourd'hui, nous avons pris un peu plus de temps que la normale pour arriver au stade où nous pouvons vraiment vénérer le gourou. En vénérant notre gourou, il nous faut savoir qu’en fait, nous essayons d’éveiller en nous le principe du Gourou. Vous êtes non seulement ici pour vénérer votre gourou- vous pouvez le vénérer de bien des fois – il se peut que les vibrations coulent, il se peut que vous vous sentiez remplis de vibrations et que vous vous sentiez élevés, nourris. Mais cette nourriture doit être retenue en nous-mêmes. Alors, souvenez-vous toujours qu’à chaque fois que vous vénérez un principe extérieurement, vous essayez de vénérer votre propre principe intérieur.
En nous, comme vous le savez, en chacun de nous, réside le principe du Gourou (gourou tatwa). Il est très intéressant de remarquer que le principe du Gourou s’étire magnifiquement autour du chakra du Nabhi.
Nous ne voyons aucun chakra qui soit connecté au principe du Gourou : on voit le Nabhi, et autour de lui le "Bhavasagara". Donc ce "Bhavasagara", qui est l’océan d’illusion, ne peut pas être le Gourou.
Donc il y a des chakras cachés à l’intérieur de ce "Bhavasagara", en nous, qui doivent être éveillés et amenés à la lumière, devenir manifestes.
Comme vous pouvez le voir, les limites de ce principe sont créées par le mouvement du chakra du Swadisthan. Le Swadhisthana est le chakra qui vous donne d'abord et avant tout, de la créativité. Quelqu’un qui est un gourou doit être créatif par nature. Si vous n'êtes pas quelqu’un de créatif, vous ne pouvez pas devenir un gourou. Par exemple, vous faites face à des disciples avec lesquels vous devez communiquer : vous devez créer un langage ayant une touche de magie divine pour faire impression sur les disciples ou les gens qui sont attirés vers vous en tant que gourou, pour montrer que vous possédez bien plus de cette magie divine qu’eux n’en possèdent.
Si vous êtes quelqu’un de très prosaïque, de très ordinaire, qui ne peut créer une belle tirade ou une belle phrase, ou avoir de l’humour, faire une blague, ou créer une belle peinture ou une belle tapisserie ou une belle maison, si vous manquez de créativité, vous manquerez de principe du Gourou, parce qu’un gourou doit créer quelque chose d'extraordinaire à partir de gens ordinaires. Il devrait être capable de créer une nouvelle personnalité à partir d’une vieille personnalité qui est sur le déclin. Ainsi, le premier principe que vous devez comprendre en vous-même, c’est que vous devriez être capable de créer une nouvelle personnalité chez autrui.
Alors, comment le faire?
Bien sûr, vous avez le pouvoir d’élever la kundalini, le pouvoir de guérir les gens, le pouvoir de parler avec importance ou avec mesure. Malgré tout cela, si vous ne pouvez pas créer une nouvelle personnalité chez la personne avec qui vous êtes en relation, alors vous n'êtes pas un gourou. Et cette nouvelle personnalité doit être une personnalité particulière, une combinaison tout à fait unique de compassion et de dynamisme. Donc, c’est important que votre créativité se doive d’utiliser l'énergie de la compassion. Vous ne pouvez former les gens que par la compassion et jamais par la colère, jamais par l’oppression, jamais en exhibant vos pouvoirs de gourou. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Guru Puja, Italie, 23/07/1989
 

Le Bhavasagara, l’océan d’illusion, est aussi appelé le Vide.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire