lundi 28 décembre 2015

Dnyaneshwara a parlé de la Réalisation, tout comme le Zen

« J’ai entendu que vous chantez toujours la chanson (Jogawa ou Ude bai) qui dit : "Oh, Mère Kundalini, s'il vous plaît, éveillez-vous!" Mais personne ne sait ce qu’est cette Kundalini et pourquoi vous chantez cette chanson. Dans notre pays, les gens avaient l'habitude de la chanter dans les villages. Il est clair que personne ne comprenait le sens de cette chanson. Ils l’interprétaient simplement comme une sorte de bhajan, ou comme une sorte de musique de concert. Mais personne ne savait de quoi elle parlait. Il y avait un tel malentendu à propos de tout cela.
Et pour tous ces poètes aussi, qui ont écrit clairement au sujet de l'éveil, à propos de la Réalisation, tout n’existait que dans des livres. Ils lisaient une ligne du livre, puis s’arrêtaient là. Une autre personne commençait une autre ligne, puis elle s’arrêtait à un autre point; ainsi, ils ne faisaient que lire. C’est la même chose à propos de toutes les Écritures : un grand malentendu a été créé et a été utilisé dans leur propre intérêt. Voilà comment nous n’avons pas pu avoir de gens qui comprenaient ce qu’était la Réalisation du Soi. C’était juste pour de l'argent, ou pour obtenir une certaine position, que les gens ont démarré de grandes, grandes organisations, de très grandes organisations religieuses - Je ne sais pas comment les appeler - mais aucun d'entre eux n’était une âme Réalisée.

Par exemple, un grand Saint appelé Bodhidharma s'est rendu en Chine et a débuté une religion, (le Chan, appelé ensuite le Zen au Japon). Zen signifie “dhyana” (la méditation). Et il a voulu présenter le Zen d’une manière telle que les gens puissent devenir sans pensée.
Il a construit un grand réservoir rempli de sable, avec des dessins sur ce sable et quelques pierres. Il a demandé à ce qu’on s’assoit sur le bord et qu’on ne fasse que regarder, mais sans penser. Cependant les gens n’ont pas compris de quoi il s’agissait. Normalement, quiconque se rendant dans un de ces jardins dirait: “Oh, cela ressemble à un bateau sur l’océan” ou d’autres réflexions du même ordre. Mais personne n’a essayé la conscience sans pensée. J’en ai parlé à quelques personnes : “ceci, c'est pour être en conscience sans pensée.” Elles ne pouvaient pas comprendre.

Puis nous avons aussi eu, au Japon, ‘Tao’. Il a parlé du Pouvoir Omniprésent qui est Tao, c’est Lao-Tseu qui en a parlé. Il a décrit les personnes saintes, comment elles sont, comment elles se comportent, parlent, ce que sont leurs mœurs, tout. Mais la façon dont on devient un Saint, personne n’en a parlé. Je pense que d’un bout à l’autre, il n’y a pas eu de description expliquant comment transformer une personne en une personnalité sainte.
Aussi, au douzième siècle, Dnyaneshwara a parlé (de la Réalisation) et il en a parlé dans son livre, et il a tout décrit. Parce que l’idée qu’un Gourou ne devrait avoir qu’un seul disciple, ne devrait donner la Réalisation qu’à un seul disciple, pas à plusieurs, c’était une espèce de style. Je ne sais pas pourquoi, ni ce qui les a amenés à faire cette loi ou cette règle. Et cela a commencé au douzième siècle, il y avait beaucoup de Saints qui chantaient les louanges de la Réalisation. Et tous ces saints ont dénoncé ces rituels qu’ils disaient être néfastes. Donc, ils se sont débarrassés des rituels. Mais ce qui devait se produire, personne ne le savait.
J’ai lu sur leurs vies, et par la suite, sur la vie d’autres Saints (vivant en Inde), mais il semble que personne n’ait su comment élever la Kundalini. C’était le problème fondamental, ils ne savaient pas comment élever la Kundalini. Car, Je crois, ils n’en avaient pas le pouvoir ou peut-être n’en possédaient-ils pas la connaissance. Ils ont parlé de la Kundalini, c’est sûr, mais ils ne savaient pas comment élever la Kundalini. Ceci est un pouvoir spiritual très spécial. Aucun d’entre eux n’a été capable de vous dire comment élever la Kundalini. Or, vous tous possédez ce pouvoir qui est une chose vraiment très rare. Vous le possédez tous. Je ne vois personne qui n’aurait pas ce pouvoir d’élever la Kundalini. Il se peut que vous ne le fassiez pas, vous êtes peut-être satisfait avec vous-même, mais ce n’est pas une très bonne chose.
Si votre Sahasrara est complètement ouvert, et si vous savez comment lever la Kundalini, vous devez tous aller donner la Réalisation aux gens, car rien ne peut apporter plus de bien que la Réalisation du Soi. Ce n’est pas la peine de créer d'autres organismes de bienfaisance, de donner de l'argent, de donner ceci – ce n’est pas la peine, la meilleure chose, c'est que vous alliez tous rencontrer ceux qui veulent recevoir leur Réalisation et la leur donner. J’ai été très contente de savoir que des Gitans on reçu leur Réalisation. J’aime particulièrement les Gitans. Ils n’ont rien fait de mal, pourtant ils vivent une vie très misérable. Et de la façon dont les Gitans ont reçu la Réalisation, vous pouvez constater que vous pouvez donner la Réalisation à toute personne qui désire l’obtenir. Une chose cependant : vous ne pouvez pas forcer les gens à le demander. S’ils ont un désir, un pur désir, ils peuvent recevoir la Réalisation du Soi. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sahasrara Puja, Cabella, Italie, 07/05/2001

Lao Tseu a parlé du Tao en Chine dans le Yi King.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire