vendredi 20 novembre 2015

Les Sahaja Yogis importants sont ceux qui s'intéressent au monde entier

« Aujourd'hui, c'est le jour d’un très grand événement, devrais-Je dire; célébrer le Diwali est une chose très, très joyeuse. Mais cette joie n’est pas pour nous-mêmes - cette joie est pour le monde entier! Nous devons œuvrer pour le monde entier. Nous travaillons pour nous-mêmes, pour nos emplois, pour notre argent, pour quoi que ce soit d’autre, mais que faisons-nous pour autrui? C’est à vous de voir cela par vous-mêmes. 
Elles sont très importantes, seules les personnes comme cela sont utiles à Sahaja Yoga, parce qu'elles ont de la sollicitude pour les autres, elles s’intéressent aux autres, et elles font quelque chose pour les autres. Cela procure un grand plaisir. Quand les lampes brûlent (bougies), c’est pour vous donner de la joie. Elles consument leur corps pour vous donner du bonheur. C’est à elles de nous enseigner que nous devrions faire quelque chose par nous-même, afin d’apprécier notre propre conscience supérieure.

Tout cela réussira, J’en suis sûre. J’essaye aussi de mon mieux pour empêcher cette flamme de vaciller et lui donner plein d'enthousiasme. C'est le cas, c’est vous qui êtes impatients de remplir vos pichets, vous pouvez le faire, ce n’est pas mon enthousiasme qui va vous aider. Donc, même si vous voulez avoir une image complète de vous-même, vous devez d’abord abandonner cette identification avec vous-même (à votre ego), sinon vous ne saurez jamais ce qui ne va pas chez vous. Si vous êtes trop identifiés à vous-même, vous ne pourrez pas vous élever.

Maintenant, quel est le but, après tout? Quel est le but de notre vie? Nous devons transformer le monde entier en un chant de paix. Se changer est, bien sûr, quelque chose de formidable, c’est certain; mais transformer les autres aussi, cela stoppera tous les problèmes du monde. Si tous les gens de ce monde deviennent de bonnes personnes, des Sahaja Yogis, pouvez-vous imaginer ce qui se passera? Pensez à ce rêve que J’ai : changeons toute personne que nous pouvons changer, et transformons-la en une bonne personne. Si les gens ne sont pas transformés, ils sont comme des bougies sans flamme. Et s'ils sont en mesure d'être transformés, nous devrions essayer toutes les méthodes, toutes les astuces pour le faire.
Je suis sûre que très bientôt, le jour viendra où vous direz: "Mère, maintenant, nous sommes en sécurité." Ne pensez pas au passé ni aux problèmes du passé. Vous l’avez maintenant surmonté. Appréciez simplement et ayez confiance en vous-mêmes et travaillez-y. Je suis sûre que très bientôt cela va se passer, que très vite, cela va arriver. C’est votre désir et aussi vos méthodes de travail, votre impatience à y travailler. La principale sollicitude devrait être: "Comment puis-je transformer cette personne?" Vous pouvez transformer n'importe qui. »
Shri Mataji Nirala Devi, Diwali Puja; Lac Piru, Los Angeles, USA, 18/11/2001
Les pichets sont le symbole du sacrum qui est le réceptacle de la Kundalini. C'est aussi le symbole du récipient rempli d'eau de vie que sont les vibrations. C'est notre désir qui agit en réponse à l'enthousiasme de Shri Mataji. C'est à nous de désirer et de faire changer les choses.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire