mardi 27 octobre 2015

Mahalakshmi a souffert pour établir le principe de l'évolution

« Ce principe spirituel de Mahalakshmi a été établi en nous suite aux austérités de toutes les Divinités, si vous voyez. Voyez, prenez Sita. Elle est née en tant que fille d'un grand roi, mariée dans une famille qui était si riche. Et elle a dû aller dans la jungle, sans même des chaussures aux pieds, et elle a dû se priver de nourriture pour notre bien. Et puis avec tout cela, elle a souffert. Elle a vécu sans aucun confort et a ensuite été attaquée par cet horrible Ravana. Elle a vécu avec lui tout en gardant sa chasteté et sa pureté et puis elle est sortie de cette épreuve et elle a créé le principe de Mahalakshmi, pour commencer.
Pourquoi l'a-t-elle fait? Elle aurait dû succomber à ce Ravana et aurait dû en profiter. Je veux dire que normalement, c’est ce que les gens feraient. Pourquoi a-t-elle tant souffert? Parce qu'elle devait mener une vie plus noble pour notre bien. Elle devait passer par cette épreuve par amour pour nous. Et elle l'a fait. Donc, c’est la première Incarnation, peut-on dire, du principe de Mahalakshmi. Vous voyez son milieu d’origine, d'où elle est partie et jusqu’où elle est allée. Sakshat Mahalakshmi a dû passer par toutes ces choses pour nous montrer que si vous voulez avoir en vous le principe Mahalakshmi voilà le genre de femme qu’il vous faudrait être. C’est la première ; nous l'avons vue dans ce genre de choses. 

Ensuite, celle qui est venue après c’est Radha. Radha est venue, "Ra-dha". Ra est l'énergie, Dha, celle qui soutient, c’est Radha. Si vous voyez sa vie, toute sa vie elle a travaillé sur nos Kundalinis, (au moyen de la danse) "Raas". Pleine de douceur, pleine d’une belle générosité, elle a dansé et dansé et dansé. Ses pieds lui faisaient mal et Shri Krishna les lui massait. Et elle n’est pas partie avec Shri Krishna. Quand il est devenu roi, elle a dit : "Vas-y, c’est très bien. Je ne viens pas. Je dois encore travailler sur le principe de Mahalakshmi des Gopas et des Gopis." Elle est restée dans un petit endroit. Mais, elle s’en remettait tellement à Sri Krishna, à quel point elle avait de l’obédience pour l'œuvre du Virata! Elle savait : " Je dois travailler sur l’œuvre du Virata." Et elle est restée seule. Il y a tellement de belles histoires à son sujet. Donc, la deuxième pénitence de Mahalakshmi, nous la voyons en Radha.
Puis la troisième est venue en tant que Mère du Christ. Elle a donné son enfant pour être crucifié. Quand nous - faisons notre introspection pour voir à quel point nous sommes attachés comme de la colle à nos enfants. Si quelqu'un dit quelque chose à nos enfants, on n’aime pas cela. On m’a rapporté qu’en Suisse, si quelqu'un dit quelque chose aux enfants, les parents n’apprécient pas. Non.
Personne n'a le droit de dire un mot à leurs enfants.
Alors qu’ici, elle donne son enfant pour être crucifié, pour l'émancipation de l'humanité. Je ne peux même pas regarder la croix.
Alors que nous, nous sommes tellement attachés à nos enfants. Que nous leur enseignons-nous? Leur enseignons-nous un quelconque sacrifice? Leur enseignons-nous le partage? Leur enseignons-nous la tolérance? Leur enseignons-nous le pardon? Au contraire, si quelqu'un dit quelque chose à l'enfant, nous n'aimons pas cela.
Oublions la crucifixion, oublions même une petite punition. L'enfant est devenu la plus grande épreuve pour les Sahaja Yogis. Je peux vous le dire. Je peux le voir clairement. L'attachement aux enfants est si grand en Occident que J’en suis surprise. Tout le monde a des enfants, qu’est-ce qu’il y a de si formidable au fait d’en avoir? La grandeur réside dans le genre d'enfants que vous êtes. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali Puja. Chioggia, Venise, 21/10/1990

Aujourd’hui, la pleine lune, qui apparaît vers 13 heures, a un sens particulier. Le Kojaagiri ou Sharat, ou Kumar, Purnima (qui signifie pleine lune) est une fête de la moisson célébrée le jour de la pleine lune du mois lunaire hindou Ashwin en septembre-octobre. Elle marque la fin de la mousson. 
Il y a plusieurs histoires liées à cette nuit-là. 
Kojaagari Poonam (ou Purnima): 
En sanscrit, "Ko jaagarti" signifie "qui est éveillé?" On croit que cette nuit, la déesse Lakshmi se déplace partout pour demander "Ko jaagarti?". Elle cherche les personnes éveillées pour leur offrir cadeaux, richesse et prospérité. 
Raas Purnima: 
Lors de la magnifique nuit de Sharad Purnima, le Seigneur Krishna a invité les Gopis à danser la Raas. Shri Krishna jouaitde la bansuri et la raas sacrée a commencé. Lorsque le Seigneur Shiva a entendu le son envoûtant de la flûte, il a suivi le son transcendantal de la flûte de Krishna et a atteint Vrindavan. Shri Krishna a reconnu Shiva instantanément et lui a donné le nom de Gopeshwar qui signifie Seigneur des Gopis. 
C’est aussi la nuit où l’on dit que Shri Shiva, qui représente le père, et Shri Shakti, qui représente la mère, parcourent le monde entier pour voir qui est éveillé, c'est-à-dire qui est Réalisé. Alors les Indiens ont coutume de rester éveillés durant cette nuit-là. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire