samedi 31 octobre 2015

Les sorcières sont de mauvais augure, même à Halloween


« La société occidentale, étonnamment, n’est pas du tout individualiste. Quel que soit le type de mode, ils la suivent, et il est parfois impossible de comprendre pourquoi ils essaient de copier chaque jour de nouvelles choses en vogue, en rejetant tous leurs vieux vêtements chaque année pour en acheter de nouveaux, permettant aux créateurs de mode de les exploiter. Les personnes âgées n'affichent pas non plus la décence et la dignité que l'âge leur demanderait.
Si nous enseignons aux enfants à se respecter et à garder intacte leur estime de soi, ils ne suivront pas ces façons occidentales et laides, mais ils auront une vie décente, respectueuse et grandiront en citoyens responsables et en membres bienfaisants de la société.

Mon petit-fils, quand il était jeune, m'a dit un jour:
- Tu dois m’acheter des chaussures comme celles de grand-père et je voudrais avoir des vêtements pareils à ceux de grand-père.
- Ils sont très vieux. Lui ai-Je dit.
- Ça n’a pas d'importance. Je ne veux pas m’habiller comme quelqu’un qui suit la mode.
J’ai été étonnée : il ne voulait rien porter qui ne fût traditionnel. Peu à peu, avec le temps, vous voyez, il est entré en contact avec d'autres enfants et il a commencé à accepter l'habillement occidental, qu’il avait auparavant considéré comme très laid car il avait vraiment senti qu'il n'y avait aucune dignité en lui.
Aujourd'hui, même les enfants suivent la mode et portent des habits qui ne donnent aucune dignité à leur personnalité. La société des idées modernes n’est rien d’autre qu’une expression collective impudique et acceptée de ses défauts. Il y a un carnaval annuel à Rio. Les gens font tout pour économiser de l'argent afin d’assister à cette stupide exposition vulgaire. Il y a des fêtes comme Halloween que l’on célèbre partout.

Lorsque J’ai voulu acheter une maison à New York et que nous sommes allés voir la maison, nous avons remarqué l’horrible visage d'une sorcière sur un manche à balai symbolisant Halloween, accroché à la porte d'entrée, car cela devait être la période de Halloween. Voyant cela, ma petite-fille a dit: Mieux vaut ne pas acheter cette maison. Il y a une sorcière sur la porte d’entrée. A quoi bon la visiter?
Il est très vrai que ces jours-ci, on ne distingue plus les sorcières des femmes bienveillantes, les prostituées des actrices. Il y a une telle confusion dans ces sociétés modernes que vous ne savez plus laquelle choisir. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Meta Modern Era, chapitre 10, 1995

Depuis, de petits stylistes ont compris la valeur universelle des habits plus respectueux et même la mode a changé. On trouvera toujours les mêmes irréductibles qui essayent de dénuder au maximum les femmes et qui n’ont aucun respect pour la féminité, mais les choses changent. De plus en plus, la différence entre la vulgarité et la décence, le bien le mal, est en train de se faire.

La décence traditionnelle n'est pas une marque d'inhibition ou de peur. C'est la meilleure façon de s'habiller en général pour protéger ses chakras. Les traditions sont le résultat de la sagesse populaire qui est bien plus subtile qu'on ne le croit à première vue.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire