mardi 20 octobre 2015

La Devi a toujours protégé l'évolution




« Quand on lit au sujet de la Devi, de ses Incarnations, de la façon dont elle est venue sur terre pour sauver ses dévots, ses "bhaktas", ces gens qui essaient d’évoluer, de franchir ce Bhavasagara, (cet océan d’illusions), (on découvre) combien elle a travaillé dur, comment elle a combattu les démons, comment elle a tué les démons à elle seule, comment elle a pris sur elle la responsabilité d’amener les gens à traverser le Bhavasagara.
Le Gourou vous a donné la force, vous a enseigné le dharma, mais c’est elle qui vous a fait émerger. Même ceux qui étaient dharmiques ne pouvaient pas s'extraire du Bhavasagara à cause de la pression démoniaque. C'est elle qui a combattu en solitaire avec ses pouvoirs de destruction. Dans son amour pour vous, elle a lutté, elle vous a amené à ce niveau. Et ensuite, elle s’est incarnée sous une forme plus douce. Même à l'époque de tous les gourous, elle a pris la forme, comme vous le savez, de Janaki qui était la fille de Janaka. Puis de Fatima qui était la fille du Prophète Mohammed et de Nanaki qui était la sœur de Nanaka. Sous ces formes, ces Puissances ont renforcé et nourri le Gourou tattva et plus tard, ou parfois simultanément, elle se sont incarnées sous des formes plus douces pour aider les êtres humains à s'élever.

Être une mère est beaucoup plus important qu’être un gourou, parce que le gourou est celui qui vous entraîne qui vous rend efficace alors que la mère pardonne, vous aime, vous soutient et vous apprend à aimer. Elle a une formidable patience et un amour immense et elle le fait d'une seule main, elle n’attend rien de vous en retour, absolument désintéressée. "Désintéressée" est un mot très étroit, devrais-Je dire, c’est une compassion si vaste qui engloutit tout ce qui est mauvais, le dissout, le digère, l’absorbe.
C’est donc un très grand jour de Navaratri pour tous les Sahaja Yogis. Parce qu'alors, elle a pris la forme de Sita, en tant que Puissance de Shri Rama, Puissance potentielle, silencieuse, en souffrance. Elle a tellement souffert, tellement! Puis elle a pris la forme de Radha.
Ensuite elle est venue sur terre comme les cinq puissances de Sarasvati, les cinq femmes de Shri Krishna. Puis elle est venue en tant que Marie. Cela a été la plus grande souffrance, Je pense, que celle de voir le Fils crucifié. C’est une souffrance en silence, une souffrance patiente qu’elle a dû traverser. C’était trop de voir toute cette dramaturgie. Elle a traversé tout cela parce qu’il fallait que vous traversiez tous le chakra de l’Agnya. Elle a dû sacrifier son enfant. C’est facile pour un père de le faire, très difficile pour une mère. Maintenant, vous êtes toutes des mères, beaucoup d'entre vous, vous saurez ce qu'il est d'avoir un enfant et comment on se sent à ce sujet.

Après avoir fait cela, elle en vient à l'état où vous devez recevoir votre Réalisation. C’est une œuvre d'une patience remarquable, comme vous le savez, d’une patience formidable et de compréhension.
Les êtres humains, avec le temps, ont évolué sans aucun doute vers la Réalisation, mais ils ont aussi évolué de manière très bizarre, stupide, absurde, tordue. Il est impossible de comprendre comment ils s’y prennent avec leurs idées stupides et à quel point ils peuvent être gênants. Ils peuvent être tellement tordus, bizarres, dérangeants à un point tel que parfois, il est difficile de pardonner. Malgré cela, il y en a tant d'entre vous qui sont ici aujourd'hui en Europe, sur la terre du Gourou, qui ont, Je le vois, obtenu la Réalisation. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Navaratri Puja, Suisse, 19/10/1985
Publié par dictionnaire sahaja yoga

1 commentaire:

Anonyme a dit…

merci pour cet extrait tellement puissant et clair,
merci pour tout ce travail de traduction et de partage

Enregistrer un commentaire