jeudi 29 octobre 2015

Halloween n'est pas une fête de la joie


« L'avarice n’appartient pas à Sahaja Yoga. Vous ne pouvez pas être avares. Vous devez être généreux. Vous devez donner. Vous devez sympathiser avec les autres. C’est la seule façon dont nous pouvons nous exprimer. Toute cette générosité n’a pas pour but de faire de vous une sorte de grand héros.
Mais le pire, le pire et le pire, c’est Hollywood, c’est l'industrie du film. Au nom de l'industrie, vous pouvez faire n’importe quoi. Or, cet Hollywood crée des films si horribles, mais le pire, c’est qu'ils obtiennent des récompenses pour ces très mauvais films. Il y a un film qu'ils ont projeté, Je ne l'ai pas vu, Je ne peux pas voir cela. Ils m'ont dit qu’un homme est un cannibale et qu’il mange de la chair humaine et ils ont montré ça et les gens apprécient. Il est très, très célèbre. En plus, il n’est pas seulement célèbre, mais ils ont gagné des prix avec lui : du meilleur film, du meilleur acteur, du meilleur ceci, cela.
Vous devez prendre un des réalisateurs et lui faire manger de la chair humaine, c’est la seule façon, Je pense que cette chose horrible - Ensuite, ils produisent d'autres films. J'en ai vu un autre pour un court laps de temps, où ils montrent des cadavres suspendus vous voyez. Horrible!
Pourquoi ces gens aiment voir des choses aussi horribles? Quel caractère ont-ils, où sont-ils partis ? Pourquoi apprécient-ils des choses qu'aucun être humain, qui est un être humain, n’apprécierait?
Et puis, cela va plus loin avec leur business d’Halloween. J'ai vu un film - Je me suis dit : "Mon Dieu, c’est un enfer" - qu’ils ont pris pour la "Raas" de Shri Krishna (la danse sacré de Krishna avec les Gopis). Donc, c’était la conscience de Krishna, Je pense, qui était à l’œuvre là (avec le jeu de l’illusion).
Il y a mille et une choses qui peuvent vous choquer en Amérique, et aussi en Angleterre, aussi en Europe. Je pensais que l'Autriche était un peu mieux. Mais en Autriche, lorsque vous marchez dans la rue, la nuit après le programme, vous devez supporter le "darshan" (la vue) de beaucoup de femmes horribles tout le long du chemin (des prostituées). Je veux dire que nulle part ailleurs, vous savez qu'elles sont - nous sommes obligés de passer par cela. Et ils ne peuvent rien faire à ce sujet, comme si c’était une question de droits - vous voyez, ce que vous appelez les droits de l’homme - que de voir ces femmes, et de droits de l’homme pour ces femmes d'être dans la rue. Il se produit toutes sortes de choses horribles autour, alors les Sahaja Yogis doivent développer bien plus le principe de Shri Krishna.
Le premier principe, c’est la communication. Le premier principe, c’est la façon dont vous communiquez avec les autres. Commencez chez vous avec vos enfants, avec votre femme, avec votre mari. Comment communiquez-vous ? Avec douceur? Êtes-vous gentil? Êtes-vous dominateur, agressif? Essayer simplement de le découvrir.  
Elle peut dépasser les bornes cette agressivité, soit celle des femmes, soit celle des hommes. Ici, cela vient plus des femmes dois-Je dire. Je suis désolée de le dire, mais selon mon expérience, J’ai vu que les femmes sont très dominatrices. En Inde, les hommes sont extrêmement dominateurs, mais ici, Je trouve que ce sont les femmes.
Maintenant l'essentiel: les êtres humains devraient avoir de bonnes manières. Je ne vois pas de bonnes manières, excepté qu'ils portent de beaux vêtements- peut-être en est-ce une– il se peut qu’ils portent des vêtements spéciaux et le reste. Toutes les bonnes manières se limitent aux vêtements, mais quand les gens sont ensemble, ils ne parlent de rien d’autre que de scandales.
Je veux dire qu'ils discutent d’horribles scandales insupportables.
C’est quelque chose que l'on doit comprendre : Shri Krishna n'a jamais parlé de scandales. Comment se peut-il que le pays de Shri Krishna, et tous les autres de ces pays européens, soient tous très au courant de tous les scandales du monde? Je ne peux pas comprendre l'intérêt que les gens trouvent aux scandales. Donc, pour couronner le tout, il y a vos médias qui vont absolument à l’encontre de Shri Krishna, car elles doivent rapporter de l'argent. Cela va tellement de pair avec le business, le fait que les gens aiment entendre toutes ces bêtises, qu’ils parlent donc de scandales dans les journaux. Au moins, il y a une trentaine d'années, vous ne pouviez jamais entendre parler de telles choses. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Krishna puja en tant que Yogeshwara, New York (New Jersey), 02/10/1994
 
De nos jours, le sens des repères et des valeurs est plus que bousculé. Les moments de réjouissances sont souvent liés à l'alcool et à la drogue et ne correspondent plus à la joie innocente décrite par la danse "raas" que Shri Krishna jouait sur sa flûte. 

La fête de la Toussaint est une fête catholique. Elle a été instituée pour remercier Dieu d’avoir sanctifié ses serviteurs sur terre et de les avoir couronnés de gloire au ciel, pour honorer les saints qui n’ont pas une fête particulière dans l’année et pour nous rappeler que nous sommes tous appelés à être saints. On ne doit pas la confondue avec la fête des Morts, fêté le 2 novembre. Mais comme la Toussaint est un jour férié, contrairement au 2, la plupart des gens commémore leurs morts le 1er novembre.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire