vendredi 30 octobre 2015

Halloween, la "junk" culture


« Ivre de leur soi-disant liberté, les gens ont perdu tout sens de la décence, de la modestie et de la retenue naturelle. De plus en plus de rapports montrent qu'ils abusent même de leurs propres enfants. Même les animaux maternent leur progéniture mieux que ces mères aussi brutales. C’est au-delà de l’entendement humain et de la condamnation, mais il semble que les gens soient devenus collectivement insensibles à toutes les valeurs morales normales dans cette culture de la violence, qui se drape du costume du soi-disant plaisir. Cette culture "Coca-Cola" connaît plein de fêtes du style Halloween, avec des discothèques où circule la drogue et qui bombardent une musique pleine de vulgarité et d’indécence extrême. 
Comment un pauvre astrologue indien "primitif" aurait pu envisager un tel avenir et prédire cette dégradation de la moralité de l'ère moderne ? 
Or, récemment, nous avons entendu aux nouvelles que 200 enfants avaient été agressés par la police en Amérique, c'est-à-dire, par les personnes mêmes en qui ils devraient avoir confiance pour maintenir leur protection et leur bien-être. En ces temps modernes, ce sont les enfants qui ont le plus horriblement souffert – et c’est peut-être même pire que la mort des chambres à gaz pour ces enfants victimes d'abus, car ils doivent continuer de vivre avec ces blessures cruelles faites à leurs jeunes vies. 
Beaucoup de prêtres catholiques au Canada ont détruit des enfants innocents. Récemment, cela a été un choc d'entendre que le prêtre le plus important de l’Église catholique en Autriche a été accusé d’avoir abusé d'enfants. Sa robe est rouge : qu'il entre donc dans l'arène des corridas avec un taureau très meurtrier face à lui!
Il se peut que même les enfants aient le sentiment qu'il soit préférable de mourir plutôt que de vivre une vie aussi dévastée. Il est arrivé que tout récemment, une très jeune fille qui avait été poussée par ses parents à interpréter le rôle principal d’un film d'horreur sur les possessions démoniaques, s’est suicidée quand elle a atteint l'âge adulte.
Ces gens sans cœur, qui abusent de l'innocence des enfants en faisant de telles choses abominables, ne sont décrits dans aucune prédiction. Alors l'Occident ne croit pas aux prédictions indiennes. Ils pensent très fortement que les anciens astrologues indiens n’avaient pas de vision claire. Qu'en est-il Nostradamus? C’est comme si ces anciens voyants ne pouvaient pas supporter de raconter ces rudes horreurs que personne n'aurait cru jusqu'à aujourd’hui, le point le plus médiocre du Kali Yuga.

Quand dans le journal, J’ai lu les nouvelles sur les abus faits aux enfants en Amérique, J’ai été vraiment choquée. Une dame américaine, sur le siège voisin, qui prenait aussi l’avion vers l'Amérique, a été surprise de voir pourquoi J’étais si choquée. Elle a dit: "Je ne suis pas du tout choquée, parce que si vous pensez rationnellement, vous saurez que des choses semblables se produisent partout dans le monde. Seuls les médias américains n‘ont pas peur d'imprimer de telles nouvelles.".
Cette justification rationnelle individuelle a été portée à sa conclusion logique dans ces nouvelles dimensions de la pensée collective, ou plutôt dans cette fuite collective de l'introspection. Une pensée aussi insensible et irresponsable signifie un évitement de la question de la fracture dangereuse et destructrice de l'humanité. Cela montre aussi une totale ignorance des valeurs méticuleuses respectueusement conservées de la culture traditionnelle. Si Abraham Lincoln était vivant, comment réagirait-il à ce genre de société? Dieu merci, toutes ces grandes âmes reposent en paix. C’est seulement à nous, les gens modernes, de devoir être en permanence choqués par le sensationnalisme des médias modernes. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Meta Modern Era, chapitre 1, 1995
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire