vendredi 2 octobre 2015

Exercice de respiration pour établir la conscience sans pensée




« Les émotions ne sont que des aspirations, ce sont des désirs insatisfaits. Maintenant, ils ont aussi une autre façon, il le font aussi comme cela : vous prenez ces émotions et vous mettez - en quelque sorte, ces émotions sont en fait le côté gauche, comme je l'ai dit, elles sont le désir. Donc, on prend le désir, n’importe lequel, et on le met dans le prana (souffle vital).
Maintenant, comment le mettre dans votre prana?
En contrôlant son prana - voilà pourquoi ils (les Hatha Yogis) font des pranayamas, vous voyez? Par exemple, vous vous asseyez maintenant, très confortablement. Maintenant vous avez un désir, vous mettez votre attention sur lui. L'attention est très importante, vous voyez? Cette attention doit être posée sur le prana ; les émotions sont là et puis mettez ces émotions dans votre attention, c'est-à-dire que vous êtes maintenant conscients d’elles.

Maintenant, ce que vous faites c’est observer votre respiration. Voyez maintenant, essayez de réduire votre respiration, de la réduire. Dans le sens où vous expirez, attendez un moment, puis inspirez longuement. Ensuite, vous expirez. Donc, en une minute votre respiration sera inférieure à la normale. D’accord? Essayez cela. Inspirez - maintenant, gardez l'attention sur les émotions - vous voyez? De sorte que la connexion se fasse.
Hmm. C’est mieux.
Vous voyez la Kundalini monter? Maintenant, quand vous respirez, il y a un espace entre les deux, que vous laissez simplement vacant.
Inspirez.
Maintenant laissez-le vacant.
Maintenant, expirez.
Maintenant laissez-le vacant.
Inspirez, gardez votre respiration. Gardez-la.
Puis relâchez-la sur l’extérieur.
Maintenant inspirez.
Maintenant commencez à inspirer de façon à arrêter votre respiration. Votre attention devrait se poser sur le cœur, ou pourrait se poser sur vos émotions.
C'est mieux ?
Gardez la respiration à l'intérieur pendant un moment, puis faites sortir l’air, puis restez sans inspirer pendant un certain temps.
Puis encore une fois.
Vous verrez que, pendant un certain temps, vous ne respirerez pas.
Hmm.
Vous voyez, vous vous posez. Une strate se produit entre votre prana et votre mana, les deux Shaktis ne font plus qu’une. Maintenant, à ce stade, lorsque vous êtes en silence, si vous pensez à votre intellect, il a disparu. Maintenant pensez simplement à lui, il a disparu, il n’est plus là. Alors ce qui se passe, en fait, c‘est que (lors de) cette strate - l'attention va dans l'intellect et l‘illumine.

Aha, voyez maintenant, il n’y a plus de pensées, essayez de trouver votre intellect en vous-même! Maintenant, voyez! Voyez, où est mon intellect? Essayez de le trouver, il n'est pas là, il ne fonctionne pas. Encore une fois essayez. Il fonctionne, mais il est devenu le "samashti", il est devenu le collectif maintenant. Ha! Voyez maintenant.
Avez-vous suivi cela?
Il n'y a aucune pensée. Cet exercice vous donnera la conscience sans pensée, établira en vous la conscience sans pensée. Il n'y a aucune pensée.»
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Yogis, Brompton Square, Hampstead, Londres, 29/10/1981

Dans les Yoga Sutra de Patanjali, le pranayama correspond à la quatrième discipline du Yoga. La pratique du pranayama est un exercice qui alterne inspiration/expiration et rétention du souffle. Il s'agit d'une respiration lente (3 à 4 cycles par minute), très régulière. Cette respiration entraîne un ralentissement cardiaque qui, chez des yogis entraînés pourrait aller jusqu'à une suspension momentanée du rythme cardiaque. 
Dans le Hatha Yoga, la pratique de ces techniques n'est pas insignifiante et peut perturber l'équilibre d'une personne, il ne faut donc pas sous-estimer les effets nuisibles qui pourraient survenir. Avec le Hatha Yoga, ce n'est qu'une fois qu'on a maîtrisé les asanas (postures) et les exercices sur le praṇa que la méditation peut être abordée efficacement. 
Avec Sahaja Yoga, dès que l’on commence à méditer, la respiration se ralentit naturellement et il est plus facile de calmer le flot de ses pensées. Cet exercice de contrôle de la respiration est en fait un exercice de contrôle de l’attention. En mettant l’attention sur le cœur, on isole son désir des autres informations qui nous viennent et on peut à ce moment-là l’identifier. Ensuite, le baigner de notre attention éclairée est une façon de le remettre à l’Inconscient. 

« Brompton Square se trouve à Knightsbridge, au centre de Londres, et au numéro 48 se trouvait la maison de Shri Mataji. Il y avait, et c'est toujours le cas, un programme public tous les jeudis à la "Friends Meeting House" à Hampstead, au nord de Londres. Shri Mataji y allait parfois au début des années 1980 »
Linda

Publié par dictionnaire sahaja yoga

1 commentaire:

Unknown a dit…

Ça vibre vraiment bien... Super

Enregistrer un commentaire