samedi 12 septembre 2015

Les pouvoirs avant d'être un Sahaja Yogi


« Pour Vishnou, il se peut qu’ils ne l’appellent pas Yogeshwara (le Seigneur du Yoga), c'est-à-dire l’Iswari (le Dieu) des Yogis, comme Ganesha est l’Ishwari des Ganas. C’est Ganapati qui s’occupe des Ganas. Et Krishna est notre Ishwara, dans le sens où nous devons le prendre comme idéal, en comprenant qu’aujourd'hui, c’est le jour – c’est durant la nuit environ vers minuit, maintenant il doit être environ 12 heures, en Inde également, à peu près, donc cela concorde - il est né à ce moment de la nuit - car symboliquement c’était vraiment la nuit - dans des circonstances horribles. Il est venu à une époque où sa propre naissance s’est produite à un moment très dangereux, il a été sauvé, puis dans son enfance, il a tué des rakshasas. Mais tout cela, il l'a fait parce qu'il était une Incarnation. Personne ne vous demande d'aller tuer des rakshasas, n’est-ce pas? Avec Sahaja Yoga, vous ai-Je demandé d'aller tuer des rakshasas? Au contraire, Je vous toujours dit de rester protégés.
Il y avait une "rakshasin", son nom était Putana et elle voulait transmettre du poison par le biais de son sein. Et elle a pris l'enfant et a commencé à l’allaiter. C’était un petit bébé. Et quand il a commencé à téter, sa vraie forme s’est révélée et elle est morte. Bien sûr, il était, après tout, c’était une Incarnation. L’un de nous peut-il faire cela? Je veux dire, les Sahaja Yogis? 
Puis, en tant qu’enfant, il était très espiègle. Alors, il a mangé un peu d'argile, Je crois. Qu'il en ait mangé ou non, sa mère n’en était pas sûre, elle s’est fâchée très fort et a dit: "Ouvre la bouche, je voudrais voir, est-ce que tu en as mangé?" Quand il a ouvert la bouche, elle a vu un univers complet se déplaçant dans sa gorge - parce qu’il est au chakra du Vishuddi. Elle l’a vu car elle pouvait le voir, elle avait le pouvoir de le voir, elle pouvait le voir. Tout le monde n’est pas capable de le voir. Ceux qui ont des pouvoirs peuvent le voir. Nous n’avons même pas autant de pouvoirs qu'elle pour voir l'univers.
Donc, il faut comprendre qu’au début, en tant que Sahaja Yogis, nous recevons des pouvoirs bien avant d’avoir vraiment passé le test de Sahaja Yogi. On nous donne simplement la grâce, cela fonctionne à l’envers. A l'université, on vous donnera d'abord le diplôme, l’attestation puis vous obtiendrez un emploi – ou peut-être pas d‘emploi non plus. Rires

Ici, tout d'abord, vous avez le job, vous recevez tous les pouvoirs, vous êtes payé pour cela, mais il n’est pas certain que vous ayez l’attestation. Quelqu’un se présente comme un Sahaja Yogi, le lendemain Je le trouve en train de se présenter comme quelque chose d'autre. Ce sont des Sahaja Yogis attestés. J’ai vu cela. Ils sont ensuite attestés par quelque chose d'autre, Dieu sait comment.
Donc, c’est l’aspect de Sahaja Yoga : vous pouvez devenir un Sahaja Yogi sans même avoir de véritable attestation. C’est vraiment comme ainsi. Et le diplôme vous est donné, comme vous le savez, par le Seigneur Jésus-Christ. Lui, cela ne le touche pas. Il ne donne pas facilement de diplôme, c’est pourquoi il est très, très strict. Il ne va pas le donner. Il est extrêmement strict tant que cela concerne les Sahaja Yogis. Il ne va pas vous donner de diplôme, il va vous juger. Et quelle est la base de sa nature? C’est l’innocence. Il va vous juger sur votre innocence… Même quand des Sahaja Yogis se disputent, J’ai vu qu’ils me disent: "Mère, ce doit être ma négativité et la sienne qui doivent s’être combattues." Rires.
Et qu’est-ce que vous faisiez? Ils étaient témoins, comme Shri Krishna. Rires
Quand ces choses se passent, on me fait parfois de grandes promesses : "Mère bien, maintenant, on ne va pas se quereller, il ne va pas y avoir de problèmes, vous être assurée que nous allons tous vivre en harmonie." Puis, soudain, Je trouve quelqu'un en train de se disputer pour une salle de bains ou pour un savon ou pour quelque chose comme ça. Ce n’est pas une façon de se comporter pour un Sahaja Yogi.
Tout d'abord, vous devez être une personne satisfaite, une personne d'une grande dignité et tolérance, sinon qu'allez-vous supporter? "Je l'aime beaucoup, mais il n'aurait pas du prendre ma serviette."

Si vous continuez à insister sur de petites choses, soyez sûrs que vous n'êtes pas encore un Yogi. Si vous vous disputez pour des choses, alors vous n'êtes pas un Sahaja Yogi du tout. Qu’est-ce qui importe? Je ne dis jamais rien sur quoi que ce soit, n’est-ce pas? Que: " Je dois avoir ceci, je dois avoir cela, comment avez-vous préparé cela ?" - même si c’est parfois vraiment mal et non protocolaire - Je ne dis jamais : "Pourquoi avez-vous apporté ces bananes ? Elles ne sont pas bonnes, Je ne vais pas les manger." Ai-je parlé ainsi? Je veux dire, même les fleurs que vous utilisez peuvent être de mauvais augure. Je sais que certaines fleurs ne devraient pas être utilisées pour un puja. Mais Je n’ouvre pas la bouche. Si je dois vous dire quelque chose, Je vous le dis tout simplement, parce que vous devez le savoir pour votre propre bien, pas pour le mien. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Yogeshwara puja, Chelsam road, 15/08/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire