dimanche 20 septembre 2015

La joie du mariage sème les graines de la paix

« Le mariage est une occasion très propice, c’est l'occasion la plus faste de la vie des êtres humains. C’est de bon augure, voilà pourquoi cela donne de la joie et que les vibrations circulent avec cette bienveillance tout autour du monde. Aujourd'hui, la joie des Sahaja Yogis en Angleterre, à Londres devrait se propager partout dans le monde. Le mariage est destiné à donner de la joie, il est destiné à propager de la bonne humeur, du bonheur, et toutes les choses heureuses que nous pouvons espérer réaliser par l’association de deux êtres humains, peut-on dire. C’est une relation très proche et privée, qui doit être respectée. Elle ne doit en aucun cas être déshonorée ou bêtement gâchée. Ceux qui ne peuvent pas respecter leurs partenaires dans la vie ne seront jamais nulle part respectés. Ceux qui maltraitent ou d’une quelconque façon essayent d’abîmer l'image de leurs partenaires se font du tord à eux-mêmes.

Essayez de vous comprendre l’un l'autre. Embellissez-vous mutuellement, pas de correction mais une décoration l’un de l’autre. Comme un bijou, lorsqu'il est ajouté à quelqu’un, magnifie la personne, de même, essayez de magnifier l’autre. Donc, le décorum et les bonnes manières viennent de cette relation propice. On doit maintenir cela. Le mariage est le lien qui maintient la société dans sa propre et belle servitude à la grâce de la Mère.

Abandonnez toutes vos vieilles idées, toutes vos méthodes soi disant modernes qui ont ruiné nos vies maritales. Si vous ne pouvez pas apprécier votre propre conjoint, vous ne pourrez rien apprécier dans ce monde, parce que cette relation très sacrée est la plus intime qui soit. Donc, vous devez oublier que vous vivez indépendamment l’un de l’autre, maintenant vous vivez comme une seule personne, une seule personnalité, soutenant l'énergie l’un de l’autre, vous complimentant l’un l’autre en totale harmonie. C’est cela qui crée la paix dont nous parlons. Si les mariages entre deux personnes ne sont pas réussis, comment pouvons-nous nous attendre à ce que la nation tout entière à vive dans le bonheur? Pensez-y. C’est à ce niveau que l’on sème les graines de la paix.
Donc, nous devons être des gens sensés, c’est l’aspect principal du mariage: à quel point sommes-nous sensibles à ce sujet ? Il est facile d’avoir des accès de rage, de se mettre en colère, d’adopter une sorte d'habitude impudique et sans tact. Mais celui qui est judicieux ne transgresse jamais une certaine limite de la décence. Une fois que vous dépassez cette limite, il est très facile de recommencer. Voilà ce qu’aujourd'hui on peut lire au sujet de Rama, qu'il est un "Purushottam maryada". "Maryada" c’est la limite à l’intérieur de laquelle on doit rester. Une femme doit rester dans ses limites et un homme doit rester les siennes.

Or, penser que la femme est dominée par l'homme ou que l'homme est dominé par la femme vient d'une sorte de complexe et on doit abandonner ce complexe. Vous êtes complémentaires l’un pour l'autre. Vous embellissez l'autre. Ne dites jamais de mal de vos maris et ne perlez jamais en mal de vos épouses. C’est la clé pour avoir une vie mariée exclusive. Si vous commencez à parler de l'autre à quelqu’un, alors vous brisez cette exclusivité et la confiance. Donc, vous devez avoir confiance l’un en l'autre. Les enfants s’imprègnent de la confiance en Dieu quand ils commencent à l'apprendre de leurs parents, en voyant comment ils se font mutuellement confiance. Donc, vous êtes le nid où les enfants extraordinaires de demain vont naître, s’établir et grandir comme de grands saints….

Vous devez créer des mariages modèles pour tous les Anglais, pour tous les Américains, les Européens et aussi des Indiens. Parce que les Indiens apprennent toutes ces choses de vous. Si vos mariages sont des modèles, ils se mettront à avoir des mariages modèles aussi. Donc, il est important pour les gens qui vivent en Angleterre de comprendre la profondeur de cette occasion et l'estime que vous voulez montrer à l'ensemble de l'univers et l’estime que vous montrez envers la paix.

Le plaisir vous appartient, il est privé. Mais avec Sahaja Yoga, c’est si collectif§ Vous avez pu le voir, c’est si collectif, vous avez tant de frères et sœurs et nous apprécions tous la joie qui vient des couples qui se sont unis comme mari et femme. Donc, il faut comprendre que le mariage ne devrait pas vous rendre étroit d'esprit ou égoïste ou de quelque façon vous couper des autres. Toutes les relations sont belles dans leurs propres formes. Par exemple, vous avez des frères et sœurs, une mère et un père, vous avez Sahaja Yoga et vous avez des enfants. Toutes, selon leur forme, devraient recevoir ce qu'elles méritent, ce qu'elles doivent avoir, ce qui est la bonne chose à faire.»
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Yogis, Brompton Square, Hampstead, Londres, 29/10/1981
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire