mercredi 12 août 2015

"Namanat Karo" ou la relation traditionnelle gourou-disciple



Babamama : Le sens de la chanson est que, "je me prosterne aux pieds de lotus du Satgourou". Le vrai gourou. Satgourou signifie ...
Shri Mataji: (Aux pieds de lotus) de mon gourou. 

Babamama : De mon gourou. Je me prosterne aux pieds de lotus de mon gourou. Il va enlever tous vos problèmes et ... Babamama demande la signification d'un mot
Shri Mataji: Bhavasagara.
Babamama : Il vous fera traverser l'océan de turbulences. L'océan de ...
Shri Mataji: D'illusion.
Babamama : Quiconque va aux pieds de lotus du Gourou obtient toujours très bon fruits.
Shri Mataji: Des fruits de bon augure.  
Babamama : Cela devrait être (aussi important) que le concept de la vie et la mort, aller aux pieds de lotus du gourou, voilà ce qu'est la tradition indienne, voyez-vous. Maintenant elle est le disciple de Prabhakar Dhakde. Lui aussi est un disciple de Prabhakar Dhakde. Les deux sont entièrement dévoués. Nous avons ce système de gourou et de "shrisha" (disciple) où l'élève est entièrement dévoué à son gourou, de façon à pouvoir absorber toute la connaissance stockée en lui. Sinon, c'est
impossible (d’apprendre du gourou). Vous serez surpris que Simon, qui est anglais, a adopté ce système de s’abandonner aux pieds de lotus du gourou. Et il est tout le temps, constamment avec Prabhakar Dhakde, et c'est un vrai miracle qu’en l’espace de deux mois, il ait été en mesure de jouer un raga entier du nom de Bharakya.
Shri Mataji : C'est le Sahaja Yoga Karanata (l’état ​​d'être un instrument).
Babamama : C'est ce qui devrait se produire avec Sahaja Yoga également, dit Shri Mataji. C’est très vrai, Shri Mataji. Nous devons accepter le gourou.
Shri Mataji : L'obédience est très importante, c’est extrêmement important. Si vous ne soumettez pas votre ego, alors rien ne fonctionnera. Vous ne pourrez pas développer votre profondeur, vous ne pourrez pas atteindre votre profondeur. C'est un fait. Et en raison de la tradition indienne que nous avons du Satgourou (du gourou vénérable), il est très facile pour les Indiens de s’abandonner, car ils savent que sans cet abandon, on ne peut rien réaliser.Cette obédience, ce n'est rien d’autre qu’une ouverture totale du cœur pour recevoir toutes les bénédictions.
Après tout, qu’est-ce que vous abandonnez à votre gourou ? Ce n'est rien d’autre que votre ego, c'est tout. Que vous devriez abandonner d’autre? Votre ego. Et si vous pouvez détrôner votre ego, vous obtenez toutes les bénédictions du gourou : les enseignements - Je veux dire que pour Sahaja Yoga, c’est sans fin. Je ne sais pas comment dire, mais en ce qui concerne l’aspect de l’abandon, nous devons en apprendre d’eux (de ces Indiens), parce qu'il  est un maître de musique, un professeur de musique, et envers le professeur de musique, vous devez vous abandonner entièrement, sinon, vous ne pouvez obtenir aucun savoir. Alors, comment pourriez-vous obtenir la connaissance du Divin si vous n’avez pas d’obédience ?
L’abandon (de l’ego) est une mesure très importante que vous devez prendre, vous tous devez avoir un abandon complet, et ensuite ce business de l’ego disparaîtra, parce que cet ego est un gros problème en Occident. Et Babamama me disait : "Pourquoi ne le perces-tu pas ?" J’ai répondu que Je l’avais percé plusieurs fois. Rires.
Donc, l’aspect de l’abandon se trouve dans le cœur, vous vous abandonnez et alors le cœur s’élargit et vous pouvez recevoir tout ce dont vous avez besoin, sinon c'est impossible. Vous ne pouvez rien faire pour une personne qui n'a pas abandonné (son ego) à Sahaja Yoga. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme musical, Brisbane, Australie, 10/03/1990

Nirmal Sangeet Sarita interpète Namanat karo avec Guruji ou pandit Prabhakar Dhakde. C’est un bhajan en marathi dont le nom 'Namanat Karo' signifie "Je me prosterne aux pieds de lotus de mon Guru".
Ce rapport "gourou disciple" est universel, c’est celui de maître à élève ou précepteur à élève, que l’on retrouve dans la tradition occidentale qui commence avec les illustres exemples de Platon et Aristote ou d’Aristote et Alexandre le Grand. C’est aussi la philosophie de Rousseau. Mais cette relation de confiance totale entre le disciple et son gourou implique que le gourou soit vertueux et Réalisé, sinon, c’est de l’aliénation.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire