dimanche 26 juillet 2015

Le sens de la prière


« Maintenant, concernant le puja, il faut comprendre que sans la Réalisation, un puja n'a pas de sens, parce que vous n'êtes pas "ananya", c’est à dire que vous devez prendre conscience de votre tout. La description que fait Krishna de la bhakti est "ananya". Il dit: " Je vais vous donner ananya bhakti". Il veut que la bhakti soit "ananya", ce signifie quand il n'y a plus l'autre, lorsque nous sommes Réalisés. Sinon Krishna dit "Pushpam, phalam toyum" (Bhagavad Gita verset 26) " Une fleur, un fruit et de l'eau: tout ce que vous me donnerez, je l’accepterai".
Mais quand on en vient à donner, Krishna dit: " Vous devez venir à Moi avec ananya bhakti " c'est-à-dire, une fois que vous êtes devenus uni à moi, vous devriez avoir de la dévotion, pas avant. Avant cela, vous n'êtes pas connectés. 

Le puja est une projection du canal gauche. C’est une neutralisation du canal droit, vraiment. Surtout pour les personnes qui sont très à droite, pour une atmosphère qui est très à droite, un puja est idéal pour eux. C’est de la bhakti, de la dévotion que vous projetez.

Maintenant, que se passe-t-il réellement lorsque vous projetez ce puja? Il a été découvert (par les grands sages), et maintenant Je vous le dis : vous devez d'abord éveiller en vous les Divinités qui sont encore endormies, en les vénérant…
D'abord, vos vibrations doivent s’améliorer, afin de recevoir. Si la réception est pas bonne, quelle est l’utilité d’un puja ou d’une projection? Alors tout d'abord, en quelque sorte, nous préparons notre instrument, préparons notre instrument de projection. Cette préparation se fait par la prière à différentes divinités, comme nous l'appelons cela un puja à la Kundalini…
 C’est la projection en ce qui vous concerne. Une fois que l'instrument est correct, alors vous projetez vers l'extérieur (votre dévotion).
Et maintenant, comment la projetez-vous? En vénérant la déesse en tant que Protectrice de l'Univers entier, en louant ses différents attributs. Même son visage, ses mains, tout a un sens. En louant ses pouvoirs. En disant cela, en répétant cela, votre projection reçoit ses pouvoirs en écho, puis votre projection devient vraiment puissante. C’est un événement très subtil qui a lieu, c’est miraculeux. Ces choses ont l'air si simples. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Gourou puja, le sens du puja, Brighton, Angleterre, 19/07/1980 

Il est difficile d’établir des règles car le génie et la beauté de Sahaja Yoga, c'est d’être vivant, et de dépendre tellement de l'instant présent, de l'état et du niveau de conscience de chacun. Mais il y aurait une règle à respecter individuellement : ne jamais outrepasser son degré de saturation personnel, tant dans la méditation que lors d’un puja (on devrait dire "la" puisque c'est féminin en Hindi). Il arrive un moment où l'attention ne suit plus et il faut rester sincère envers soi-même. Certes, il faut faire des efforts pour s’améliorer, mais il faut toujours rester réceptif à soi-même. On peut apprécier tous les éléments du protocole, les vivre comme un ballet ; d'autres fois, on ne trouve rien d'autre à faire que de dire: " je fais un puja dans mon coeur", et c’est d’ailleurs suffisant, car ce qui compte c’est le cœur non le protocole. Durant le puja, chaque élément représente des qualités, symbolise un aspect du divin que l’on veut éveiller en soi. Notre attention ne doit pas être plongée en ces éléments, au détriment de notre méditation qui doit être sans pensée. 
Le groupe Ananya Bhakti interprète le bhajan "Meri A Teri Charano ki".
 Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire