samedi 20 juin 2015

L'intuition vient de nirvichara





« Vous aimeriez demander : "Mère comment pouvons-nous faire quelque chose sans y penser?" Mais que ce sont les pensées? Elles sont creuses. En conscience sans pensée, nirvichara, vous vous unissez à la Puissance de Dieu, c'est-à-dire que la goutte, que vous êtes, devient une partie de l'océan qui est Dieu. Tous les pouvoirs de Dieu pénètrent également votre être. Est-ce que ce doigt pense? Non, mais ne fait-il pas pour autant son travail? Donnez toutes vos pensées et vos doutes à Dieu et abandonnez-lui vos pensées. Mais c’est assez difficile, parce que vous n’êtes pas en état de nirvichara. Beaucoup de gens disent qu’ils ont tout remis au Divin, mais cela ne se produit pas vraiment car ce ne sont que des mots. L’obédience envers Dieu n’est pas du discours. Vous devez être obédients pour atteindre la conscience sans pensée, c'est-à-dire que vous devez cesser de penser. Quand vous cessez de penser, vous vous retrouvez au centre. Quand vous êtes au centre, vous vous retrouvez immédiatement en conscience sans pensée, à savoir vous ne faites qu’un avec Dieu. Et lorsque vous êtes un avec Dieu, Dieu prend soin de vous, prend soin aussi des moindres choses vous concernant, c’est très surprenant. Cela vaut la peine d'essayer et après cela, vous vous rendrez compte que ce que vous faisiez auparavant était erroné.

Donc, une fois que vous atteindrez l’état de conscience sans pensée, vous recevrez toute l’inspiration, tous les pouvoirs et les richesses que vous désirez. Toutes pensée qui vous vient en nirvichara, en conscience sans pensée, est en fait une inspiration. Vous serez surpris. Tout vous viendra comme sur un plateau.
Si vous êtes sur le point de donner un discours, entrez simplement en conscience sans pensée. Même si vous n’avez jamais donné de discours auparavant ou si vous ne savez même pas comment le faire ou bien n’avez aucune connaissance particulière à ce sujet, vous parlez si bien que les autres seront étonnés d’entendre que vous savez tant de choses. Plus vous serez profondément en conscience sans pensée, plus vous serez convaincus que tout vous vient en fait de là et pas de votre mental.

Je vais vous faire une confidence. Vous serez surpris de savoir que lorsque vous priez pour avoir quelque chose, Je n’y pense pas vraiment. Je remets tout cela à la conscience sans pensée, tout le processus se met en marche. C’est comme une machinerie qui utilise vos pensées comme matériau de base et qui agit sur elles pour produire le résultat final où tout est déjà prêt. Permettez à ce mécanisme, vous pouvez l’appeler ce mécanisme silencieux, d’œuvrer de lui-même. Vous devriez lui remettre tous vos problèmes. Mais c’est très difficile pour les intellectuels qui ont pris l’habitude de penser à tout.
Essayez d'entrer en conscience sans pensée lorsque vous abordez un nouveau sujet et tentez de le comprendre. Tout deviendra clair automatiquement. Quelles que soient vos recherches dans lesquelles vous êtes engagé, essayez de les faire en conscience sans pensée. Ainsi, vous serez toujours capables de les accomplir de la meilleure façon possible. Je parle d'un très large éventail de sujets. Je n'ai jamais étudié toutes les subtilités de la science dans ma vie. Alors, comment est-il possible pour moi d’en parler? D’où vient cette connaissance? De la conscience sans pensée. Je continue de parler et Je continue à regarder tout ce qui se passe alentour: c’est comme si tout était déjà prêt à l’emploi et contenu dans cet ordinateur sans forme qui parle. Si vous n’êtes pas en conscience sans pensée, vous n'utilisez pas l’ordinateur qui est en vous, mais vous placez sans doute votre mental au-dessus de celui-ci. En d'autres termes, cette énorme puissance qui en vous reste inactive et tout votre travail est fait par l'esprit humain qui est en soi très limité. Nirvichara est un vieil ordinateur qui a aidé beaucoup de gens à prendre les bonnes décisions même dans les pires circonstances. Si vous utilisez toujours votre propre mental sans jamais prendre le soutien de cet ordinateur, alors, il est naturel que vous commettiez des erreurs.
Tout ce qui se produit en conscience sans pensée est comme un rayon de lumière, une bénédiction. Si vous allumez la lumière dans une pièce, la lumière ne parlera pas ni ne vous donnera d’idées, par contre, elle rendra les choses visibles. C’est la même chose pour la lumière de la conscience sans pensée. On peut dire la même chose de cette forme d’illumination appelée nirvichara. Le préfixe "nih" se retrouve dans différents mots comme nirvichar, sans pensée, nirahankara, sans ego. Etablissez ce "nih" en vous-mêmes et alors vous serez capable d’entrer en conscience sans doute, nirvikalpa.
D’abord, devenez sans pensée, nirvichara, puis devenez sans doute, nirvikalpa; ensuite, tous vos doutes et vos peurs disparaitront et vous sentirez en vous-même que ce pouvoir est à l’œuvre, de lui-même, sans répondre à un stimulus venant de votre conscient, qui travaille très vite et qui est subtil. Vous serez étonnés de voir comment cela se produit et agit sur le temps aussi. Je ne regarde jamais ma montre, elle peut être fausse car parfois, elle s'arrête et donne 3 heures quand il est 4 heures. Mais ma vraie montre se trouve dans la conscience sans pensée.
Bien qu’elle soit toujours constante, si quelque chose doit être fait, cela se produit au moment opportun. Et il n'y a jamais aucune forme de culpabilité pour quelque chose qui n'a pas été fait au bon moment. Je ne m’inquiète pas car Je sais que cela se fera au bon moment. »
Shri Mataji Nirmala Devi, traduction du Marathi, discours sur le sens du prénom Nirmala, Rahuri, 31/12/1980
Traduction faite à partir de 2 versions : la revue Nirmala Yoga 1982, une récente traduction
Les scientifiques parlent souvent d’intuition ou de hasard; ils font des recherches sur une chose et découvrent souvent tout autre chose. Les artistes parlent d’intuition ou de muse qui les guide dans leur art et créations. Ces réserves de savoir et de beauté artistique se trouvent "quelque part" et on peut y accéder grâce à cet état intérieur méditatif qui est un état de perception éveillée, qu’on appelle conscience sans pensée. On développe cet état en méditant selon la Méditation Sahaja Yoga. Puis, on apprend à le prolonger tout au long de nos actions quotidiennes.
Image: http://www.photosazur.wordpress.com/
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire