mardi 19 mai 2015

Bhajan Bhaiya Kaya, chant de dévotion



Bhaiya Kaya Taya Prabhu Zyatsa Re
Quand on appartient à Dieu, que peut-on craindre?

Sarva Visarali Prabhu May Zhali
On oublie tout, plongé dans le Divin

Purna Jayachi Vachare
 Et l’on se perd totalement en Dieu.

Bhaiya kaya Taya Prabhu Zyatsa Re
Quand on appartient à Dieu, que peut-on craindre ?

Jagat Vichare Upakara Stave
Le monde est reconnaissant de ses bénédictions

Pari Nach Jo Jag Tatsare
Cependant, Il n’appartient pas au monde car Il est dans un état de total détachement

Bhaiya Kaya Taya Prabhu Zyatsa Re
Quand on appartient à Dieu, que peut-on craindre ?

Adhi Vyadhi Marana Varti
Tous les problèmes et maladies se trouvent totalement résolus

Paya Asha Purusha Tsa Re
Là où résident les pieds de Dieu.

Bhaiya Kaya Taya Prabhu Zyatsa Re
 Quand on appartient à Dieu, que peut-on craindre ?


Shri Mataji interprète ce bhajan lors d'un cours de chant donné le 05/05/1982 à Paris. 
Ce bhajan, tant apprécié de Shri Mataji, a été écrit par un de ses oncles en langue Marathi. Il possède 8 temps.
Quand nous sommes tellement liés au divin que l'on se sent appartenir à Dieu, il n'y a plus aucune peur, car on sait que tout ce qui nous arrive est pour notre bien. Si on doit avoir peur, c'est de notre ego qui nous coupe de cette source de joie et de sécurité permanente qu'est Dieu. Avec la Réalisation du Soi, on est à même de rester alerte vis-à-vis de soi-même, afin de sentir, par les vibrations, si notre attention est unie à cet Inconscient collectif, cet Etre unique qui fait qu'à travers Lui, nous ne sommes qu'un.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire