lundi 27 avril 2015

Les lois divines agissent à travers Mahamaya

« Ainsi, les lois, les lois divines, agissent à travers Mahamaya. Cela ne se produisait pas aussi vite auparavant qu’aujourd'hui. Prenons le président de l'Amérique – un poste si important - Je veux dire, imaginez, il est remis en question par n’importe quel homme de troisième ordre qui passe. Comment est-ce possible? Personne ne pouvait le faire avant.
Parce que Mahamaya utilise son libre arbitre pour vérifier le libre arbitre des êtres humains. La soi-disant liberté que nous essayons d’apprécier est amenée à son terme. Les gens commencent à penser : "Qu’est-ce que c’est?" Des gens importants, vous savez.
Il y avait un certain boxeur, très célèbre, après qui les gens couraient, maintenant, il est en prison. Un autre compère, qui concourait au Grand Prix, (célèbre course automobile de Monaco) contre lequel J’étais opposée, toujours, est mort subitement. Maintenant, les gens disent que c’est un héros, ceci, cela, mais personne ne fera cela maintenant. Très bien, un seul héros, c’est suffisant. "Pas moi, monsieur, je ne vais pas me mettre à cette activité de Grand Prix – J’en ai eu assez, Baba." 
Donc, bien qu’un héros ait été créé, il y a la crainte de faire ce genre de bêtise. Ensuite, ils vont - comment on appelle cela - skier. Or, en ski aussi, quelqu'un est mort et quelqu'un d’autre s’est estropié la jambe. Je pense qu’il est arrivé quelque chose dans la famille royale, alors maintenant, il y a très peu de gens qui ont skier depuis l'Angleterre. Maintenant il reste encore aux Suisses à apprendre une leçon, Je pense.
C’est une chose : gardez simplement les yeux ouverts. Aujourd'hui, vous lisez au sujet de quelqu'un qui se vante beaucoup de lui-même, demain, vous le retrouvez en prison, vous savez. C’est très surprenant, il y avait un ministre en Italie qui voulait me rencontrer et J’ai dit, "Baba, Je ne veux pas le rencontrer." Il a un très mauvais passé. A présent, il est en prison, donc Je ne peux plus le rencontrer maintenant. Rires
Ils tombent dans leurs propres pièges. Ce piège, c‘est Mahamaya. Elle le crée à partir de vous – c’est à partir de vous, parce que vous ne voulez pas faire face à vous-même. Vous ne voulez pas connaître la vérité, vous voulez échapper à la vérité. Donc, c’est l'aspect de Mahamaya, qui fait qu’immédiatement vous devez faire face à vous-même. Combien de choses se sont passées? Pensez-y. Ces grands, grands magnats sont en prison, des gens très célèbres venant, disons, de la drogue – des grands, des riches, sont en prison.

Toutes ces choses se produisent. Pourquoi? Parce que cette Mahamaya est celle qui veut donner une leçon. En donnant une leçon à une seule personne, elle en atteint au moins des milliers, parce que la personne comprend ce qu’il en est, car la mort survient ou tout autre chose lui advient. Peut-être que cette personne ne pourra pas apprendre de leçon, car elle est déjà morte pour pouvoir apprendre quoi que ce soit, mais les autres le feront. C'est ainsi que cela se propage.
Donc, dans un sens, les médias aussi, ceux qui donnent toujours de mauvaises nouvelles, dans un sens, ne savant pas le bien qu’ils font au travers de Mahamaya. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sahasrara Puja, Cabella, Italie, 08/05/1994 

"Baba" veut dire oncle maternel. C’est un terme familier, à connotation positive, signifiant que l’on s’adresse à un proche. Il est plu sou moins rendu par mon frère en français. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire