samedi 25 avril 2015

L'âme nous protège de la destruction


« Les gènes reflètent aussi la personnalité que nous créons au jour le jour. Toute l’activité de notre système nerveux sympathique se reflète sur nos gènes. On ne peut pas expliquer, par la science médicinale, pourquoi l’acétylcholine et l'adrénaline, deux composants chimiques, agissent d'une manière très différente dans le corps, quand ils ont une formule chimique fixe. De plus, on ne peut non plus expliquer pourquoi un fœtus, dans l'utérus de la mère, n’est pas rejeté par le corps comme tous les autres matériaux étrangers qui sont rejetés par nature... 

L’ADN a une base d’unité de trois, de l’azote, du sucre et des phosphates. L'azote est de quatre types, la thiamine, l’adénine, la guanine et la cytosine. Les gènes sont comme des fils en spirale, qui se chevauchent les uns les autres et forment des boucles. La cytosine fait toujours face à la thymine ou l’adénine fait face à la guanine.
Pour commencer, nous avons, dans les chromosomes, le sucre pour les nutriments. Les glucides comme le sucre sont faits de carbone, d’hydrogène et d’oxygène. Le carbone vient de la Terre Mère, l'hydrogène et l'oxygène viennent de l'eau. L'évolution a traversé une première phase : hydrogène + oxygène = H20 (eau) + carbone = les glucides. Puis l'azote s’est ajouté pour former les acides aminés qui ont engendré la vie dans les hydrates de carbone. L’ADN a une base d’unité d’azote, de sucre et de phosphates, donc, lorsque leur série change de position, la cellule indique un changement dans le caractère d'une personne.
Parvenir à la conclusion que ces gènes sont héréditaires est très dangereux, car cela signifie que n’importe qui peut se sortir de tout comportement impie, cruel ou criminel, en toute impunité. C’est une échappatoire qui convient à ceux qui sont à la tête des affaires de la religion et qui enseignent une vie de péché non conforme aux Écritures. Cette conclusion scientifique erronée peut annuler toutes les lois religieuses ou fédéralistes, ce qui constitue une grande victoire de la science sur les religions et la morale pures.

Il y a une autre façon de comprendre ce problème. Chaque cellule possède un récepteur qui s'occupe de l’atmosphère interne de la cellule. A un niveau plus subtil, on peut découvrir qu’il existe un mécanisme véritablement parfait, placé le long de la moelle épinière, comme une télécommande à sept boucles, et que les Écritures ont appelé "âme". L'âme est chargée de s'occuper de notre bien-être et de notre innocence. Elle protège la vertu et la bonté de l'esprit humain, elle le sauve de sa destruction. L’âme contrôle l'atmosphère interne de la cellule en contrôlant son récepteur.
Lorsque cette âme est provoquée par les mauvaises actions d'une personne, elle agit sur le récepteur de la cellule, qui finalement, perturbe l'atmosphère interne de la cellule et qui modifie la série d'unités de la base de données de la cellule dans l'ADN. Ainsi, à partir des gènes, on peut connaître le caractère d’une personne qui est, en très grande partie, acquis. Même les chromosomes, appelés autosomes, qui déterminent l'aspect physique, peuvent changer, comme les steaks de Kobe ou les poulets d’élevage. Même chez les êtres humains, certaines formes corporelles peuvent être acquises suite à une activité physique, émotionnelle ou mentale.
Ces gènes pourraient être en partie héréditaires, et non correctement séquencés avant la naissance, selon la nature de la mère ou du père, à cause de notre vie quotidienne qui perturbe l'atmosphère interne de la cellule, surtout à notre époque. C’est pourquoi les interférences vont modifier les séquences dans la base de données, qui contient la totalité du caractère génétique héréditaire ou bien acquis par la personne. 
Si les religions avaient été pratiquée en comprenant à quel point il était important de rendre les personnes sages, équilibrées et charitables, pour la dernière percée de notre évolution, si les religions avaient été portées sur l’Esprit, même les gens injustes seraient devenus des gens normaux et bons, de profonds chercheurs de la vérité absolue. Mais les personnes à la tête des affaires de la religion recherchent elles-mêmes l'argent ou le pouvoir et non l’Esprit. Elles peuvent empoisonner les esprits ignorants des simples fidèles et les conduire en enfer.
La vérité est qu'il existe un pouvoir résiduel au sacrum, appelé la Kundalini. Elle a le pouvoir de produire une nourriture complète et d’ajuster les gènes perturbés, qu'ils soient d'origine génétique, héréditaire ou acquise. Quand elle est éveillée, elle change les séries de gènes. Non seulement elle corrige la base de données des gènes, mais elle franchit la zone de la fontanelle et relie le chercheur à la Puissance omniprésente de l'Amour divin, aussi appelé la brise fraîche du Saint-Esprit, la Ruh, Ritambhara ou Paramchaitanya. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Meta Modern Era, chapitre 10, le message de la meta-science 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire