samedi 18 avril 2015

La maturité commence avec la Réalisation

« La maturité commence quand la germination commence. Si vous n'avez pas encore germé, comment allez-vous mûrir? Donc la maturité commence après la Réalisation. Vous commencez à développer le "kshema"  (sécurité, bien-être), vous obtenez le "kshema", ce qui signifie le bien-être, une fois le yoga obtenu, puis vous commencez progressivement à mûrir. Et une fois vous êtes devenu mature, en compréhension, correctement, vous devez conserver une certaine pureté - "shuchita" (pureté, vertu) c’est ce qu’il faut conserver. 
Si vous ne gardez pas cette "shuchita", cette pureté en vous, et de la sincérité à ce sujet, vous ne progresserez pas aussi vite. Je veux dire que ce n’est l'affaire de personne d'autre, cela vous regarde, c’est à vous de le faire. Si vous ne le faites pas, vous serez perdant. 
Je veux dire que l'attitude d’un chercheur, c’est de chercher. Cela signifie que vous cherchez et quand vous cherchez, vous sollicitez quelque chose, vous demandez un cadeau. Alors, il faut faire tout ce qui doit être fait pour obtenir ce cadeau, avec une compréhension totale, une pleine maturité.

Or, au tout début de la maturité, certaines personnes sont encore dans la confusion. S’ils peuvent s’en extraire, alors ils pourront s’établir, mais s’ils ne peuvent pas s’en extraire et restent toujours dans la même confusion, alors il se peut, ils peuvent, ils peuvent se perdre et ne jamais en sortir. Il faut combattre cette confusion, y faire face, il faut la voir. Maintenant la confusion vient à cause de vos conditionnements, vous avez eu beaucoup de conditionnements, beaucoup de lavage de cerveau, de même que des problèmes physiques, des problèmes mentaux, et c’est aussi l'atmosphère et toutes sortes d'autres choses qui ont détérioré votre instrument. Mais, par l’éveil de la Kundalini, vos chakras s’illuminent et par cette illumination, vous pouvez tout voir. Car s’il n'y a pas de lumière dans cette salle, vous ne savez simplement pas comment la corriger, mais s’il y en a, vous commencez à vous corriger et à vous élever de plus en plus haut.

Certaines personnes mûrissent bien plus rapidement que les autres, malgré le fait qu'elles aient pu être abîmées par beaucoup de choses, pourtant elles mûrissent, qu’est ce qui fonctionne? Qu’est-ce qui fait que c’est très rapide? C’est le côté gauche, ce que nous appelons la Puissance Mahakali, ou, on peut dire, l’Iccha Shakti, le pouvoir du désir. Si le pouvoir du désir est très fort et vient du cœur, totalement du cœur, alors cela agit beaucoup plus rapidement. Ainsi, on doit développer un sentiment naturel venant du cœur. Voyez, rien n’est - personne d'autre ne va s’occuper de vous, si vous le voulez, vous pouvez vous leurrer. Si vous le voulez, vous pouvez retomber en derrière. Mais, par le cœur seulement, vous devez sentir qu’il faut mûrir et vous approcher de cette maturité. Une fois que vous y mettez du cœur, tout s’arrange, car la force vient en totalité du cœur, car au cœur réside l'Esprit.
Donc, le seul point à considérer est celui-ci : est-ce que j’agis du fond du cœur? Est-ce que j’agis superficiellement? Car seules les choses faites avec le cœur vous donnent vraiment la joie. Et quand vous agissez vraiment avec l’Esprit, cela devrait alors vous donner le plus grand bonheur et la plus grande joie.
Vous-même maintenant et beaucoup d'entre vous recevez les bénédictions de cette joie, les bénédictions de l'unité avec les autres, de l'amitié, de l'amitié pure, de la relation pure qui profite simplement de l'Esprit de l'autre. Il n’y a rien d'autre, pas le corps, pas le mental, pas d’arguments intellectuels et de palabres ou le reste, mais le sentiment le plus joyeux de partager l'Esprit de l'autre et le parfum de ce partage. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conversation à Caxton Hall, Angleterre, 08/10/1979 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire