vendredi 13 mars 2015

Reconnaissez les grand saints à leur vibrations

Zoroastre
« Je vous souhaite à tous un très, très heureux Nouvel An aujourd'hui, parce que c’est Navroz (ou Nowruz) et Navroz est le jour où Zartosht (? pas clair, un autre nom de Zoroastre) a commencé son travail sur cette Terre. C’était un grand Sahaja Yogi. Il était une incarnation de Dattatreya Lui-même. 
Raja Janaka (mots manquants)… vous a parlé au sujet de Mohammad Sahib. Je dois vous dire que c’était mon père (en tant que Fatima) et qu’il était l'incarnation de Dattatreya Lui-même. Ce n’était pas une personne ordinaire, pourtant les gens ont torturés sa vie, à chaque instant se sa vie, ils l'ont torturé. Et Hazrat Ali (le gendre de Mohamed) est une très, très grande incarnation, car pour une seule fois, une seule fois seulement, s’est incarné Brahmadeva et il s’est incarné en tant que Hazrat Ali. 
Donc, ces gens sont si formidables! Vous ne pouvez pas les critiquer. Ils sont si fantastiques - chaque mot qu'ils ont prononcé est un mantra, tout ce qu'ils vous ont dit à propos de ces namaaz (prières), qui ne sont rien d’autre que Kundalini jagrati (l'éveil de la Kundalini). Mohammad Sahib a accompli l’œuvre la plus importante pour Sahaja Yoga et la plus grande avancée en ce qui concerne le Kundalini jagrati. 
Comment pourriez-vous le critiquer? Je ne peux pas supporter d'entendre le moindre mot contre lui. Je sais à quel point il a été torturé. Et ces mêmes personnes, aujourd'hui, sont réincarnées dans ce pays, et parlent contre lui. 
Alors que vous ne pouvez pas atteindre, ne serait-ce que le niveau de ses pieds, pourquoi devriez-vous faire un si grand pas? Comprenez, qu'avez-vous accompli dans la vie? Qu'avez-vous en vous-même qui vous permette de critiquer ces grandes personnalités? 
Khwaja Nizamuddin Sahib était un grand Auliya (mot arabe pour saint) - aucun doute à ce sujet. Et un roi horrible, Khilji Sahib, l'a ennuyé, et il a été lui-même a été assassiné. Et son nom n'est plus que poussière morte. 
Aujourd'hui, Khwaja Nizamuddin Sahib - allez voir les vibrations là-bas. Allez-voir Chishti au Chishti Maqbara de Ajmer Sharif - vous y trouverez la même chose. A Patna, vous allez voir Patna Sahib, où il y a – comme pour notre Mahavira Sahib, également - les vibrations sont là. Tous ces gens parlent de la même vérité dont Je vous parle. Mais aujourd'hui, vous pouvez les découvrir par vous-mêmes, vous savez qui ils sont.
S’il vous plaît essayer de montrer de l’humilité. Tout d'abord, obtenez la vérité éternelle en vous-même. Laissez votre être devenir cet instrument subjectif, pour comprendre ce qu’est Dieu. Ne soyez pas influencés par quelques lectures ici et là. Ne soyez pas influencés par ces idées misérabilistes et une bêtise égocentrique à la mode – qui se moque du monde.
Oh Homme! S’il vous plaît, éveillez-vous à cette grande occasion de comprendre que cette force dynamique désire ardemment bouillonner en vous et émerger de vous.»
Shri Mataji Nirmala Devi, Birthday puja, 54ème anniversaire, Mumbai, Inde, 21/03/1977 

Chishti est un saint de l'Ordre Chishti des soufis de l’Inde, mouvement qui a été créé par Nizamuddin. Maqbara est un mot arabe pour mausolée ; le mausolée de Chishti se trouve dans la ville de Ajmer Sharif. A Patna, Patna Sahib est le cinquième temple le plus important pour le sihkisme. Guru Nanak y a séjourné 3 mois et c’est aussi le lieu de naissance de Guru Gobind. 

De nouvelles études aujourd'hui situent la vie de Zoroastre entre les XVe et XIe siècles av. J.-C. On ne connaît que quelques bribes de sa vie grâce aux hymnes gathiques de l'Avesta, rédigés dans une langue indo-iranienne archaïque, vieille d'environ 3 000 ans, l'avestique. Celle-ci se montre très proche des textes védiques indiens du Rig-Véda, où l'on retrouve le même type de grammaire que dans le livre saint de Zoroastre. 


Aujourd’hui, Norouz signifie le jour de l’An dans le calendrier perse et le premier jour du printemps. Le terme Norouz (ou Navroz, Nowruz) est un composé persan du vieux perse nava. Maintenant, il signifie nouveau et a des mots apparentés : en anglais new, en latin novus, en allemand neu, en sanscrit nava, etc
Roz (également avec des prononciations diverses, telles que Ruz, rozh, ou roj) signifie jour en perse, ainsi que dans les langues apparentées, telles que le kurde. Le sens originel du mot, cependant, était "lumière". Le terme est dérivé de l'avestique  rowch lui-même dérivé du proto-indo-européenne leukLeuk est lié au sanscrit Ruci, au latin lux, light (lumière) en anglais.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire