mercredi 11 mars 2015

L'effort ou comment s'efforcer de ne pas faire d'effort



« Voyez le Soleil, il brille, il n'est pas obligé de s’efforcer de briller. Ainsi, pour être cela, si vous faites un effort, c’est que vous n’y êtes pas, vous essayez de l’être, vous êtes artificiel. Les fleurs sont belles, donc elles n'ont pas besoin de s'embellir. Et l’on doit comprendre que si spontanément on est cela, si on est vraiment devenu cela, alors quel besoin a-t-on de faire un effort ? Mais quand nous disons ces choses, voyez-vous, les gens croient qu'il faut être léthargique, qu’il n’est pas besoin d’agir, que l’on devient un gourou sans rien faire. C'est pourquoi, dès le départ, J'ai dit que vous progressez par étapes.

Donc, la première étape est celle de Shri Ganesha, la façon dont il s'abandonne à la Shakti, à la Mère, c'est le début. Si l’on ne peut ressentir cette obédience, cela ne veut pas dire que l’on ne fait rien, mais l’obédience signifie la vénération, le respect pour ce qu’il y a de plus haut, l’obédience envers ce qui est le plus élevé, sans argumentation ni réaction, mais avec acceptation et absorption, à la façon d’un bébé qui absorbe le lait de sa mère, sans questionner ni raisonner.
C'est pourquoi le Christ a dit : "vous devez devenir comme des enfants". Si vous questionnez, vous n'êtes plus un enfant. Donc le premier stade que vous devez développer, c'est celui d'un enfant, mais d’un enfant Réalisé, qui doit posséder de la gravité. Si vous pouvez d’abord développer cet état d'enfant, alors tout suivra correctement son cours, car la maturité ne peut advenir tant qu'on ne commence pas par le tout début. Et la gravité signifie la maturité, et non pas la frivolité.

Or la qualité de Ganesha, comme vous le savez, c’est d’avoir du "viveka", c'est-à-dire du discernement. Il a du discernement, il est ce discernement, il l’est. Alors, essayez de développer votre faculté de discernement afin que Shri Ganesha vous donne la sagesse "subuddhi". Et c’est pourquoi vous devez dépendre de Shri Ganesha. Donc à ce stade, vous devez adopter la négation de l’effort, comme les efforts qui vont contre Shri Ganesha, contre l'innocence, doivent être rejetés.
On atteint la négation de l'effort en rejetant tout type d'effort, c'est-à-dire jusqu’à l'effort de négation. Mais au début, vous ferez des efforts, vous serez obligés de faire l’effort d’être sans effort.
Le Christ a dit : "Tu n'auras pas d’yeux adultères". Alors comment rendre ses yeux innocents? Sahaja Yoga enseigne une méthode par laquelle nous distrayons notre regard d’un effort qui les rend adultères. Par exemple, nous essayons de poser notre attention, nos yeux sur la Terre Mère, sur l'herbe, sur les arbres. Donc, éviter l'effort constitue en soi un effort. Ainsi les personnes qui sont récemment venues à Sahaja Yoga doivent comprendre qu'il faut accomplir toutes sortes d’efforts pour arrêter l'effort.

Par exemple, certains sont habitués à une vie confortable. Il peuvent parler de renonciations, mais quand on en arrive au confort ils veulent le conserver. Ceux-là devraient essayer de se débarrasser de cette habitude du confort, de dormir à même le sol sur la Terre Mère. D’autres ont l’attention qui va toujours de ci de là et qui ne peut se fixer. Alors fixez votre attention. Graduellement, vous vous apercevrez qui vous avez de la discipline. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Gourou puja, Leysin, Suisse, 14/07/1984

L’état de vichara shaithilya est celui de la conscience sans pensée.
Comment sortir du paradoxe de s'efforcer de ne pas faire d'effort? Le devenir est un état de notre être, un état interne naturel et spontané, qui utilise l’énergie du canal central; donc si l’on doit faire des efforts, on n’est plus dans le registre de l’état mais de l’action, qui utilise l’énergie du canal droit. Dans les arts martiaux, on dit qu’il faut avoir accompli au moins 1000 fois un geste pour l’avoir intégré et le faire naturellement, sans y penser, sans effort. Donc pour arriver au stade de l’action sans effort, il faut en avoir beaucoup accomplis auparavant.
Par exemple, pour éviter les yeux adultères, la méthode de Sahaja Yoga est particulière : il ne faut pas faire l’effort de penser "je ne dois pas voir d’yeux adultères" car cette pensée ne ferait que renforcer ce tic mental. Il faut diriger le regard sur autre chose : regarder le vert de l’herbe, la nature... ce qui nettoie le centre de l’Agnya qui régit les yeux. De même, prendre des bains de pieds nettoie les trois premiers centres énergétiques principalement. Donc c’est en utilisant les éléments et les techniques vibratoires que l'on développe notre nature spontanée qui ne nécessite plus l'effort.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire