mardi 17 mars 2015

La paresse est l'ennemi des Sahaja Yogis

« Toutes ces célébrations ont une signification très profonde, parce qu’en de telles occasions, des vibrations particulières circulent dans l'atmosphère. Lorsque tous les corps célestes, les personnalités éternelles, les dieux et les déesses, chantent la louange (de Dieu), c’est ainsi que toute l'atmosphère est remplie de joie et de bonheur. Les êtres humains eux-aussi expriment leur gratitude. L’expression de gratitude et d'amour se fait de diverses façons dans les différents pays, mais la substance reste la même et les formes changent. La substance est comme l'océan qui s’écoule en continu vers les rives et dont les ondulations qui touchent le rivage, sont de nouveau repoussées vers le large, et un joli schéma se forme. Il y a une telle spontanéité qui est si belle, cela crée une très belle esquisse dans l'atmosphère. Quand toutes ces vagues tissent le modèle de l'amour, cela apaise les êtres humains, cela les enchante et tout est vraiment divin.
En de telles occasions, des sentiments particuliers se développent, que nous ne pouvons pas mettre en mots, c’est pourquoi leur expression peut prendre n’importe quelle forme. Mais la chose principale reste l’expression. Dieu s’est lui-même exprimé par la création, en engendrant cette création, alors que sa création doit exprimer sa reconnaissance en le glorifiant, et ce jeu doit se jouer éternellement. C’est le plus beau jeu. Ceux qui se livrent à ce jeu mènent une vie éternelle. Cette vie est sans fin, ne se rompt jamais et encercle l'univers entier de sa belle musique. 

Aujourd'hui, surtout, Je dois m’adresser aux gens qui se sentent faibles pour pratiquer Sahaja Yoga, qui ont un esprit versatile, ceux qui manquent de force, ceux qui ont peur de prendre Sahaja Yoga au sérieux. Il est très important de voir clairement cet esprit inconstant, de voir pourquoi nous sommes inconstants. La plupart du temps, c’est l'ego qui vous empêche de faire quelque chose qui est très, très important. On adopte un esprit versatile par divers moyens, comme Je le disais, l’un d'eux est l'ego. Une personne à l’esprit versatile peut être effrayée par son propre ego et peut arrêter de pratiquer Sahaja Yoga après être allée jusqu'à un certain point, parce que son ego peut lui dire : "maintenant, si tu vas plus loin, il y a un tunnel dans lequel tu ne pourras pas entrer. Tu ne devrais pas aller plus loin. C'est très dangereux."
Cela pourrait être gâché par votre paresse. La paresse est la malédiction de ce pays, Je crois. C’est la malédiction de Sahaja Yoga aussi. Je ne sais pas si c’est la malédiction du monde occidental, mais la paresse est quelque chose, c’est comme un diable qui peut vous garder englué dans vos propres positions et sans vous permettre d’en sortir. Par exemple, le matin, vous vous levez et pensez : "Oh, ça va, quel besoin y a-t-il de se lever tôt le matin? Il n’est pas nécessaire de méditer. Je le ferai demain." Ou alors, vous commencez à vous dire : "Je le ferai le mois prochain, ça n'a pas d'importance, Mataji est ici, tout ira bien".
Mais vous devez savoir qu'il y a de nombreuses imperfections en vous, et si vous ne méditez pas maintenant sérieusement, si vous ne prenez pas la méditation au sérieux, il se peut que vous soyez tellement à la traîne que vous pourrez abandonner. La médiation est très importante après (la Réalisation de) Sahaja Yoga. Vous avez dormi et dormi toute votre vie. Dormir n’est pas si important. Vous devez me promettre aujourd'hui que dès demain, vous allez vous lever le matin et méditer.
Je vous suggérais de prendre votre bain le matin, ce serait mieux, de sorte que vous ne resterez pas dans un état de somnolence. La paresse est une chose si sournoise que vous ne la voyez pas. Elle justifie tout. Si vous pensez : "Oh, je suis malade" elle va surenchérir : "Oh tu es tellement malade que tu devrais aller à l'hôpital". Si vous vous dites : " Je suis fatigué" elle vous dira : "Vous êtes très fatigué". Pourquoi seriez-vous si fatigué? Ce n’est rien d’autre que votre paresse qui vous dit : "tu es très fatigué, il vaut mieux ne pas méditer maintenant car tu es extrêmement fatigué. Tu ferais mieux de te reposer, c’est important ".
La paresse est pire que le superego et l'ego, c’est une sorte d'inertie qui vous tire vers le bas. Et vous devriez vraiment rejeter cette inertie et en sortir. Parce qu'elle donnera une explication à tout, cela vous plaît car cela vous donne un peu de confort, et vous voulez vous appuyer sur votre paresse. Mais Krishna a dit, dans Gita, que la paresse est la pire chose qui puisse arriver à des êtres humains. S’ils deviennent paresseux, s’ils acceptent d’être paresseux, ils trouveront toutes les raisons d’être paresseux. "Alasya" (oisiveté), Krishna l'appelle ainsi. Selon lui, c’est la pire des maladies pour tout aspirant à une vie spirituelle. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Birthday Puja. Londres, le 23/03/1980
 Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire