lundi 23 février 2015

L'amour d'une mère, le sourire de Mona Lisa


« Ces jours-ci, comme vous le voyez, les artistes s'adonnent à toutes sortes de choses grotesques et immorales qui n’ont aucune valeur éternelle : les gens les achètent aujourd'hui et demain vont les jeter. Seules sont appréciées les choses qui possèdent le principe actif et subtil de Ganesha, celui qui vous calme, qui vous fait vous sentir en paix, heureux. Shri Ganesha a établi en vous le moi supérieur, de sorte que le moi inférieur qui jouit des plaisirs inférieurs de la vie, en devienne diminué, parfois complètement détruit par Shri Ganesha. Début de la vidéo



Je vais vous donner un exemple, celui de Mona Lisa. Si vous regardez Mona Lisa, Je veux dire Je ne sais pas, elle ne pourrait pas être une actrice, ni gagner de concours de beauté, Je pense. Mais son visage est très serein, très maternel, ses yeux sont très purs. Et comment se fait-il qu'elle soit si éternellement appréciée ? C’est parce qu’elle possède en elle le principe de Ganesha, c’est une mère. L'histoire, c'est que cette dame avait perdu son enfant et ne souriait jamais, ne pleurait jamais non plus. Et (un jour), on lui a apporté un petit enfant et quand elle l’a vu, alors le sourire qui a réapparu sur son visage, venant de son amour pour cet enfant, a été dépeint par ce grand artiste. Et c'est pourquoi les gens apprécient ce tableau. 
Et vous avez vu, en Occident, bien que les gens ne fassent pas grand cas de la relation mère enfant, où que vous alliez, le thème de la mère et de l'enfant est le mieux traité. Ils vous montrer une photo : "Voici la mère à l'enfant. C’est la Mère du Christ et son enfant...sa Mère est là. " Ils doivent avoir une sensibilité au principe de la mère à l'enfant, sinon cette image ne serait pas considérée comme quelque chose d’important. Ou bien il vous faut avoir, en fait, le Christ qui est lui-même le principe de Ganesha, pour être exposé. 

Je n’ai vu aucune peinture, en tant que telle, de cette époque qui ne possèderait pas ces principes. Même Picasso les a utilisés. Même les gens, qui se sont montrés assez modernes, ont du utiliser ce principe pour être populaires. Mais certaines personnes ont popularisé non pas le principe de Ganesha mais son contraire : de telles créations se sont évaporées dans les airs. Et Je vois que cet art disparaît de plus en plus. 
En dépit du fait que les gens aient perdu leur sens moral, ils aimeraient toujours avoir des "Rembrandt", des "Leonard De Vinci", ils aimeraient avoir de tels artistes qui ont peint la Mère et l’Enfant. C’est très surprenant. Je suis même allée en Autriche et cette fois-ci, je leur ai demandé : "Quelles statues avez-vous ? " "Asseyez-vous. Nous avons de belles statues de la Madone et l’enfant."
Donc, ce principe est le principe le plus agréable, le principe le plus agréable pour les êtres humains c’est de voir les enfants, de jouer avec eux, de profiter de leur compagnie. Pourquoi? Parce qu'il y a cette douceur de l’enfance. Cela vraiment, devrais-Je dire, bouillonne de joie à l’intérieur de vous, lorsque vous voyez un enfant. Immédiatement, le visage se transforme. Je vous ai dit que J’ai même vu un crocodile fissurer ses œufs. Cela a été montré dans un film, et vous auriez du voir les yeux du crocodile à ce moment-là, elle les faisait craquer avec un tel soin, ses yeux étaient si beaux, plein d’un amour qui s’écoulait de ses yeux. Vous ne pouvez pas croire ce sont les yeux de la même crocodile ! Rires
Et très lentement, elle craquait de sa bouche, tous les œufs et les tout petits crocodiles en sortaient. Et ensuite, elle les emportait sur la rive et les lavait dans sa bouche, tout le temps, avec tant de soin, elle utilisait sa bouche comme une baignoire, vous voyez. »  
Shri Mataji Nirmala Devi, Shri Ganesha Puja, Les Diablerets, Suisse, 08/08/1989

Aujourd'hui c'est l'anniversaire du décès de Shri Mataji qui nous a porté jusque là avec le même soin qu'une mère crocodile, la même patience qu'un oiseau qui couve, la même tendresse qu'une mère idéale, et avec une compréhension unique de qui nous sommes vraiment .
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire