samedi 24 janvier 2015

Vasant Panchami ou l'anniversaire de Shri Sarasvati





« Les Indiens, quand ils se mettent à écouter ce genre de musique très profonde, après 15 minutes, ils commencer à s’endormir. En plus, ils m'ont dit qu'en Angleterre, ils sont allés dans un centre de musique - ou l’on peut dire, pour acheter des disques et autres choses- et tous les garçons qui étaient là, qui étaient Indiens, achetaient de la musique pop, cette musique-là. Et ils ont vu les Sahaja Yogis et leur ont dit: "Êtes-vous des imbéciles? Pourquoi achetez-vous cette musique, cette musique indienne? Qu'y a-t-il dans cette musique indienne ?" Ils ont répondu : "Il vaut mieux ne pas parler avec vous parce que vous êtes désespérants."
Maintenant, voyez-vous, parce que, d’une façon ou d’une autre, c’est une idée, un truc sahaj, que votre énergie se soit réglée pour comprendre la musique très subtilement et profondément. Sinon, cela n’aurait jamais fonctionné comme ça. Je veux dire que cela vient de la Kundalini, bien sûr, sans aucun doute, mais la façon dont elle a vous a nourri pour vous amener à absorber, à comprendre, à apprécier, cette musique qui est très subtile - et cela c’est plus produit avec les Occidentaux qu’avec les Indiens. Je suis désolée, Shri Mataji s’adresse à quelqu'un en particulier. 
Mais les Indiens n’ont pas beaucoup de compréhension, ni beaucoup de plaisir. Les Occidentaux peuvent ne pas comprendre, mais ils apprécient!
Les Indiens ont l’impression - ceux qui sont, Je veux dire, un peu instruits en musique, ils vont commencer à trouver des défauts, à découvrir les ragas, (à dire) ce n’était pas bon, cela. Non, pas les Occidentaux. Les occidentaux sont si humbles à ce sujet. N’est-il pas remarquable la façon dont ils ont capté si rapidement et ont compris cette musique? Parce qu’ils sont devenus plus subtils. C’est la seule chose que Je peux dire, ils deviennent plus subtils et leurs énergies s’écoulent à travers un niveau subtil.
C’est surprenant pour Babamama, aussi pour moi, pour tout le monde que, en trois, quatre mois, comment pouvez-vous jouer un raga Malkans? La première fois que J’ai entendu cela, J'ai commencé à me demander, Shri Mataji rie, comment est-ce possible? Et c’est un tel espoir de sauver cette musique. Il se peut qu’en Inde, il peut être qu’elle décline, mais à l'Ouest, elle progresse. »
Shri Mataji Nirmala Devi, India tour, discours après le récital de Arun Apte, Ganapatipule 01/12/1998 
Si le discours est élogieux vis-à-vis des Occidentaux, c’est aussi parce qu’il est dit en Inde. Lorsque Shri Mataji s’adresse aux Occidentaux, elle vantera plus facilement les mérites des Indiens. 

Le Sarasvati Strootam a été écrit par le Sage Agastya sur la déesse de l'apprentissage. Traditionnellement, il est considéré comme un hymne divin et bénéfique pour ceux qui le récitent ou l’écoutent. Il offre la possibilité de progresser dans les études et le développement de talents artistiques. Il aide l'esprit à développer la concentration, la créativité, le discernement et l'attention. Saraswati est considérée comme l'épouse divine du seigneur Brahma, le Créateur de l'univers, ce qui signifie que le pouvoir d'apprentissage est fondamental pour tous les êtres. Sarasvati signifie littéralement celle qui coule. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire