mercredi 14 janvier 2015

Makar Sankranti, la douceur extérieure vient de la paix intérieure


« Ce (manque) d'intégration est une chose si commune à laquelle nous assistons. En nous-mêmes, nous voyons que nous combattons notre ego, que nous combattons notre surperego, que nous combattons notre cœur, nos émotions et que tout le temps, nous nous battons, à l’intérieur.
Ainsi, au moins, nous devrions nous adresser gentiment à nous-même en ce jour. Puis, nous pouvons commencer à parler très gentiment à autrui. Or, certaines personnes pensent que parler avec douceur est un signe de faiblesse. Dans certains pays, les gens pensent que si vous parlez à quelqu'un doucement, c’est un signe de faiblesse. Le plus grand impact des Sahaja Yogi, c'est s’adresser aux autres avec respect, avec le protocole et la compréhension appropriés. 

Or, par arrogance, les gens oublient aussi ce qu’est leur situation et ce tempérament sans discernement ne vous donne aucun sens de l’orientation. Vous vous déplacez dans toutes les directions et vous ne savez pas où vous allez. Tant que votre ego est satisfait, vous allez de l'avant, et au moment où vous découvrez que vous êtes devenu un vrai "Humpty Dumpty", vous ne savez plus ce que vous vous êtes fait à vous-même. Donc, la meilleure façon de vaincre votre ego est, tout d’abord, de parler gentiment. C’est une si chose si insignifiante à faire, mais qui vous apporte en premier ce caractère intérieur synthétique, et qui vous amène à la synthèse de tous les beaux principes de la vie. 
Par exemple, si vous parlez à quelqu'un doucement, il se peut que la personne vous apprécie. Il peut qu’elle vous dise quelque chose, qu’elle connaisse quelque chose qui soit d'une très grande importance pour vous. Si vous parlez à quelqu'un doucement, vous pouvez en retirer un apaisement de l'esprit parce que vous avez offert cette paix à autrui. Ce que vous donnez à une autre personne, c’est ce que vous vous ressentez au fond de vous. Mais si vous vous disputez avec une autre personne, c’est en fait le reflet de votre nature querelleuse intérieure. Aujourd'hui, c’est à cor et à cri que les grandes organisations travaillent sur des missions pour la paix. La mission pour la paix est intérieure! Nous tous, les Sahaja Yogis qui sont grands saints assis ici, prenons aujourd'hui la décision de faire la paix avec nous-mêmes et avec les autres. Mais d'abord et avant tout, la paix ne peut se construire sur des querelles. Vous voyez, c’est comme pour l'Amérique et la Russie qui veulent décider de ce que sera la paix au moyen de missiles. Ils disent: combattons, ceux qui resteront pourront vivre en paix. Laissons ceux qui se battent, s’entretuer! Shri Mataji rit. Ils pensent que c’est la solution au problème. C’est l'inverse. 

Que chacun vive en paix avec lui-même et donne la paix aux autres, de sorte que cette paix deviendra un noyau pour la paix dans le monde. Donc, votre grande tâche aujourd'hui, c’est d'établir une grande source de gens pacifiques. Nous avons tellement de Sahaja Yogis ici. Vous êtes assis en toute quiétude, dans le bonheur et la joie, vous ne savez pas que vous émettez toute cette paix, que vous la canalisez, que c'est ce que vous faites. Et pourtant, il y a certains qui souffrent d’un terrible ego, d’un ego blessé, et qui essaient de faire quelque chose, qu'ils ne devraient jamais faire, c’est être en train de penser en ce moment même. Shri Mataji sourit.
Si vous pensez en ce moment, vous n’enregistrerez pas ce que Je dis. Parce que, une autre caractéristique de celui qui est axé sur son ego, c’est qu’il n’enregistre pas. Vous pouvez dire ce que vous voulez, mais ils n’entendent pas. Ils n’entendent que ce qu'ils veulent bien entendre ou bien ils n’entendent pas. Donc, voici une autre chose que nous devons, aujourd'hui, décider, c’est d’enregistrer les choses plutôt que de d’en parler. Enregistrons les choses, c’est le signe d'un caractère qui veut savoir, qui veut en savoir plus sur (la vie). 
Les critères d'ascension sont la synthèse et l'intégration. Une personne qui ne s’intègre pas aux Sahaja Yogis, n’est pas quelqu’un qui a évolué, mais c’est quelqu’un qui tente de diviser et qui parle de divisions: "Nous, les Anglais, nous, les Allemands, nous, les Indiens." Ainsi, ce ne sont pas des Sahaja Yogis, ce sont des Indiens, c’est sûr, mais pas des Sahaja Yogis. Les Sahaja Yogis n’ont pas de caste, de croyance, ou de nationalité. Nous devons avoir un passeport simplement parce que nous sommes nés dans cette "prison". Shri Mataji sourit. Donc, nous devons porter notre numéro de criminel. Rires. Mais en fait, vous n’en avez pas besoin. Vous n’avez pas besoin de toutes ces choses.» 
Shri Mataji Nirmala Devi, Makar Sankranti Puja, Mumbai, Inde 14/01/1985 

La fête de Makar Sankranti a une signification astrologique : comme le soleil entre dans la constellation zodiacale du Capricorne, dont le nom sanscrit est Makara. Cette date reste à peu près constante par rapport au calendrier grégorien. Cependant, la précession, le changement directionnel de l’axe de rotation de la Terre, (appelée ayanamsa) provoque un faible déplacement de la fête de Makar Sankranti à travers les âges. Par exemple, il y a mille ans, Makara Sankranti se fêtait le 31 Décembre. Maintenant c’est le 14 Janvier. Selon les calculs liés à la précession, à partir de 2050, Makar Sankranti tombera le 15 Janvier. 

 Le personnage de Humpty Dumpty a été créée vers 1870 et popularisé par le livre Alice à travers le miroir de Lewis Caroll. Il est aussi le héro d’une comptine pour enfants. Il représente l’ego dans toute sa bêtise. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire