samedi 29 novembre 2014

Trois façons d'entrer en conscience sans pensée


« Nous pensons que les Américains sont très matérialistes et ci et ça. C’est une nation qui n’a que 200 ans et (voyez) la façon dont ils ont grandi si profondément en matière de spiritualité, la façon dont ils ont réalisé ceci : que la spiritualité est l'essence de la vie.
Or, Je suis face à vous qui êtes des gens censés venir de l'Angleterre alors que les Anglais ont eu des gens formidables depuis Shakespeare, William Blake, ils étaient tous des âmes Réalisées. Mais ce que Je vois de leurs efforts, c’est qu'ils ont essayé de vous montrer tant de choses pour que vous compreniez Sahaja Yoga.
Mais que pouvaient-ils faire ? Car, peut-être, ils ne savaient pas comment élever la Kundalini, ou alors, les gens étaient totalement sourds et muets pour ne pas comprendre ce qu’ils ont tenté de transmettre. La plupart des poètes étaient des âmes Réalisées. La plupart des écrivains étaient des âmes Réalisées. Comment se fait-il que de telles personnes aussi formidables se sont tout simplement perdues?
Mais maintenant, quand Je vous vois ici, Je pense à eux. Ils doivent être très heureux de vous voir tous profiter de la béatitude, de la béatitude du Divin. Il n’y a pas de fin à la description de ces choses, vous ne pouvez les décrire pleinement, elles doivent être goûtées. La seule chose, la première étape, c’est la conscience sans pensée, qu’il vous faut atteindre. Si vous avez atteint la conscience sans pensée, alors vous avez franchi une étape. C’est la chose principale.
Vous devez entrer en conscience sans pensée, ce n’est pas difficile. Il y a un dicton sanscrit disant qu’il faut dire "non" à chaque pensée, quelle que soit la pensée qui vous vienne à l’esprit. "Ya neti neti wachane nigamor awachus". Il suffit de continuer à dire : "Non, pas cette pensée, pas cette pensée, pas cette pensée" et vous pouvez l’atteindre. 
Aussi en élevant la Kundalini, en pardonnant aux gens, vous pouvez l’atteindre.
Également, si vous pouvez découvrir pourquoi ces pensées vous viennent, quelle en est la source, si vous pouviez juste découvrir la source de ces pensées, alors vous pouvez y arriver. Soudain, vous verrez que vous serez silencieux, que vous ne pensez pas, mais que vous êtes conscient, pleinement conscient et conscient de tant de choses dont vous n’aviez jamais pris conscience ; être en conscience sans pensée est quelque chose que vous devez mettre en pratique.

Cette conscience donne une nouvelle dimension à votre attention. Vous développez une attention qui agit, qui est efficace. En étant assis ici, si vous voulez penser à quelque chose, cette attention va s’y projeter et agir sur le problème, cela fonctionne, vous pouvez aussi le faire. Mais si votre attention est focalisée sur de petites, petites choses comme : "Mon père est comme ça, ma belle-sœur est comme ceci" - Laissez tomber ce genre de choses et ne vous condamnez pas non plus. Si vous vous condamnez, cela ne sert à rien, parce que maintenant vous êtes une âme Réalisée. Il n’est pas nécessaire de condamner, mais observez simplement, sans penser. C’est ce qu’on appelle "sakshi", l'état de témoin.

Cet état de témoin, il faut l’atteindre et une fois que vous avez atteint cet état de témoin, vous commencez à prendre plaisir à tout. Supposons que quelqu'un soit déplaisant, vous pouvez voir l'humour derrière cela. Supposons que quelqu'un soit agressif, vous pouvez juste en sourire - vous voyez, le pauvre, vous savez, il fait quelque chose de mal parce qu'il ne peut s’en empêcher ; ou : elle est moqueuse - ce n’est pas grave, elle ira bien. C’est l’attitude d'une personnalité innocente. Quand vous êtes innocent, vous ne voyez rien de mal chez quiconque. Si vous êtes sournois, vous verrez chacun comme quelqu’un de sournois. » 
Shri Mataji Nirmala Devi, suivi du programme public, Holland Park School, Londres,16/07/2001 

Découvrir la source de ces pensées, en terme Sahaj, cela signifie voir quel chakra a besoin d’être nourri énergétiquement. Souvent, cela vient du chakra du Swaddisthan. En nourrissant les chakras de l’énergie de la Kundalini, cela apaise et calme les pensées. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire