samedi 4 octobre 2014

Shri Ram Dussera 2007 ou la nécessité d'être fidèle




« Donc, aujourd'hui, c’est le jour de Dussera (Dassera ou Dussehra). C’est un jour très important en Inde. On dit qu’en ce jour Ravana a été tué. C'était le pire ennemi de l'homme, et il a été tué. Mais quoi qu'il soit alors, c’est en mémoire de ce grand homme qu’est Shri Ram, qu’on célèbre aujourd'hui Dussera. Et ce jour-là, dit-on, ceux qui sont de mauvaises personnes, des "dustas" ou on peut dire des gens négatifs, sont tués. Vous vous imaginez ? Rires Donc, ce jour est considéré comme un jour très important en Inde, et ils font une grande statue de Ravana. Vous savez tous qui était Ravana ? Sahaja Yogis: Oui, Shri Mataji Que Shri Rama a tué. C’était un personnage horrible et il a enlevé par la force la femme de Shri Rama, Sita. Mais c’était une femme si chaste qu'il ne pouvait pas toucher. Il a essayé; il ne pouvait pas la toucher. Il ne pouvait pas avoir aucun pouvoir sur elle. Au contraire, elle était très puissante. 
Alors, à ce moment-là, la belle-mère (Kaikeyi) de Shri Rama, devrais-Je dire, qui était l'épouse de Dasaratha, a dit - elle avait l’habitude de parler comme un grand "saadhuni", et elle a dit : "à partir d'aujourd'hui, on n’admet plus d’avoir deux mariages, seulement un ". Donc, chez les hindous, il n’y a qu’un seul mariage. Ils n'ont pas deux épouses et, selon la culture indienne, il est considéré comme très coupable d'avoir une autre femme. Il y a des gens qui font cela, mais c'est mauvais, ce n’est-ce pas indien. Le père a fait passer la loi (de monogamie), parce que, voyez-vous, il a souffert. Il avait deux épouses (en plus de Kausalya, la mère de Rama) et l'une d'elles (Kaikeyi) a essayé d'envoyer Shri Rama dans la jungle. Elle était très cruelle parce qu'elle voulait que son fils devienne le roi, et comme c’était l'erreur du père de lui avoir promis de lui exhausser un vœu (en réalité deux vœux) car elle lui avait sauvé la vie à la guerre. Alors maintenant elle lui demandait d'envoyer Shri Rama aux Vanavas, dans la jungle. Pour son deuxième vœu, elle lui a demandé d’offrir le royaume à son fils, qui était Lakshmana (pas Lakshamana mais Bharata). Mais quand Lakshmana est arrivé, il n’a pas voulu cela, il a dit: " Je ne veux pas prendre la place de Shri Rama, parce que c'est son droit." 

Alors il est allé rejoindre Shri Ram dans la jungle, et lui a demandé: "Vous devez venir, vous devez venir à Ayodyah, la capitale, et vous devriez être couronné" Shri Rama a dit: " Je ne peux pas le faire, je dois accomplir le voeu de mon père." Mais à ce moment, le père a dit que personne, en Inde, n’aurait de second mariage. En raison de deux femmes, toute la famille a souffert, a-t-il dit, nous pouvons avoir une épouse mais pas deux. Il est très surprenant que même aujourd'hui, on pense encore en Inde qu’il ne faut avoir qu’une seule femme. Mais, ce que vous voyez dans d’autres pays, c’est que les gens ne peuvent pas avoir d’autres épouses, mais qu’ils ont des aventures et ne respectent pas leurs épouses. C'est très triste et cela fait souffrir le pays, parce que si les femmes sont traitées comme ça, les femmes en souffrent et si la mère souffre, les enfants souffrent aussi. Donc, il a fait une loi pour que personne n’épouse deux femmes. Seul le Prophète Mohammed a dit: " D'accord, nous pouvons avoir quatre mariages", car il y avait tellement de tueries et il restait si peu d'hommes – il y avait beaucoup de femmes et très peu d'hommes. Alors il a dit : "d’accord, vous pouvez avoir quatre épouses chacun, cela résoudra le problème". Shri Mataji rit doucement. Non, cela ne résout pas le problème. Même les musulmans ont maintenant ce problème. Ils se marient quatre fois, c’est sûr, mais si vous voyez leur vie de famille, ils sont très tristes. Nous, les Indiens ne devons pas essayer d’apprendre quoi que ce soit d'eux. Au contraire, nous devons dire au monde entier : "ne courez pas après les femmes, occupez-vous de vous-mêmes." 
Les occidentaux n'ont pas de bon sens. Ils ont une seule femme, bien sûr, ils n'ont pas deux épouses, mais ils entretiennent une autre femme. Il est interdit de faire ces choses, pour Sahaja Yoga, et si des gens agissent de cette façon, Je leur dis de divorcer, et ensuite J’arrange leur mariage. Mais c’est très triste, car pourquoi devraient-ils, sous l’influence de la vie occidentale, essayer de prendre une autre femme et de corrompre l’ensemble? Leurs enfants souffrent, principalement. Si la moralité d’un endroit n’est pas bonne, la nouvelle génération, les enfants souffrent. Et qu’en résulte-t-il? Un pays malade. 
Autrefois, les Anglais étaient vraiment superbes et sensés. Mais aujourd’hui, ils sont devenus très malheureux, parce qu’ils n’ont plus foi en une seule épouse. Ils auront une épouse chez eux et une autre quelque part ailleurs, et c’est vraiment très triste. Nous ne tolérons pas cela pour Sahaja Yoga. Vous devez avoir une seule épouse et vous devez vivre avec une seule épouse (pas de bigamie). Certaines femmes sont opiniâtres, d’accord”, Je leur dit : “vous pouvez abandonner Sahaja Yoga.” Et certains hommes sont aussi très pénibles, alors Je leur demande de quitter Sahaja Yoga. Si vous voulez avoir l’avantage d’être un Sahaja Yogi, alors vous ne pouvez pas épouser une autre femme ou un autre homme. Vous devez mener une vie heureuse ensemble. Si vous ne pouvez pas le faire, alors partez de Sahaja Yoga. Mais il y a quelques personnes qui ont connu des moments vraiment épouvantables avec leur conjoint. Alors ce que J’ai dit, c’est que ceux qui flirtent et qui n’ont pas une personnalité correcte ne peuvent pas pratiquer Sahaja Yoga. 
Nous devons rendre la société très pure, notre devoir est de montrer que nous pouvons vivre heureux, sans se battre, et les Sahaja Yogis sont réputés pour être des maris très sensibles. Je suis très heureuse de vous voir tous ici. J’en connais certains, Je les ai mariés, et ils sont très heureux. Alors Je dois vous dire à tous, hommes et femmes, que nous devons mener une vie de consécration. Si le mari flirte, qu’il aille au diable, ou si la femme flirte, qu’elle aille en enfer. Nous sommes des Sahaja Yogis et nous devons conserver un bon tempérament. Si vous avez une bonne nature, vous vous réjouissez, par vous-même, de la vie. Si vous avez une vie frivole, vous ne pouvez jamais vous réjouir, vous continuez de courir après celle-ci et celle-là. De tels gens ne peuvent jamais être heureux, ils font toutes sortes de bêtises et gâchent leur vie. Mais quand ils meurent, leur état est si mal en point, bien mal en point- de tels gens souffrent beaucoup. Je les ai vu souffrir, souffrir tellement. Ainsi, nous sommes mari et femme pour nous réjouir l’un de l’autre et mener une vie heureuse, pas pour devenir malheureux. Vous tous mariés maintenant avec des Sahaja Yogis, peut-être que certains d’entre vous n’ont pas goûté aux plaisirs de la vie conjugale, mais que faire? Ce n’est pas la faute de Sahaja Yoga, c’est votre faute et celle de votre épouse. 
Donc tout le monde doit s’en tenir au bien et mener une bonne vie, au lieu de gaspiller son énergie à se quereller et à se battre. Essayez de découvrir pourquoi vous vous disputez et pourquoi vous vous battez, sur quels sujets il y a des divergences. Il doit y avoir une différence, cela n'a pas d'importance. Après tout, vous êtes deux personnes, il doit y avoir des différences, mais la différence ne devrait pas créer de problème. Au contraire, vous devez vous réjouir de la différence. Tant que vous ne serez pas une femme dévouée et que vous n’aurez pas un mari dévoué, vous ne pourrez jamais profiter de la vie. Tout le temps vous serez stressés et contrariés. Donc, vous tous, Je vous remercie beaucoup, qu’en un jour aussi propice vous soyez tous venus. Et vous avez tous l'air très heureux. Merci beaucoup. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Shri Rama Dussehra, Vijaya Dashami, 10e nuit du Navaratri, Sydney, Australie, 21/10/2007
Shri Ramachandra était le fils aîné de l'empereur Dasharatha. Lakshmana était probablement son second fils. La mère de Rama était Kausalya Devi, alors que Lakshmana et Shatrughna sont nés de la seconde reine de Dasharatha, Sumitra Devi. Bharata était l'enfant de la reine la plus jeune, Kaikeyi, qui avait totalement manipulé Dasharatha. Obligé de suivre la parole qu'il avait donnée bien légèrement, il bannit Rama et mourut de chagrin huit jours après. Mais Rama, malgré l'insistance de la population, ne voulut pas briser le serment que son père avait fait à sa belle-mère Kaukeyi. C'est un exemple de ce que le dharma représentait pour Shri Rama. 

La fidélité conjugale est la base d’un mariage réussi et aussi une condition nécessaire pour évoluer grâce à la Méditation Sahaja Yoga. Si l’on ne peut se satisfaire d’une seule épouse, alors on n’est pas prêt spirituellement à évoluer par la pratique de Sahaja Yoga. Mieux vaut aller voir ailleurs et régler ses problèmes d’insatisfaction, car l’innocence est la base de la Méditation Sahaja Yoga. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire