dimanche 14 septembre 2014

La Paramchaitanya agit automatiquement chez les êtres Réalisés


« La tâche principale de l'Adi Shakti, aujourd'hui, c'est de donner la Réalisation aux gens. C'est son travail principal. Tout le reste est pris en charge, est déjà géré, Je dois dire, comme un ordinateur. Je n'ai pas à m'en inquiéter, c'est un automatisme, tout ce qui arrive est un réflexe. Je n'ai pas à me soucier de ces choses.
Par exemple, les gens pourraient dire que: "Mère, j'ai prié pour vous et comment se fait-il que vous m'aidiez à ce point?" Tout est automatique. A ce moment-là, une pensée m'est peut-être venue - une pensée - mais c'est un réflexe. Je ne fais rien réellement. En fait, Je suis "Nishkriya". Je ne fais rien du tout, la personne la plus paresseuse à laquelle vous puissiez penser, c'est moi.
Rires
Vraiment, parce que s'il y a une organisation complète qui œuvre pour moi, pourquoi devrais-Je travailler? Rien n'est nécessaire, mais il faut une chose : Je suis le témoin de ce qui se passe et quand Je suis le témoin, cela agit automatiquement. Cela fait fonctionner la Param Chaitanya, car, si celle-ci est le pouvoir de l'Adi Shakti, alors tout ce dont Je suis la spectatrice est rapporté à ce pouvoir...
Si Je suis le témoin de quelque chose qui se passe mal, Je n'ai pas besoin de faire quoi que ce soit, Je suis simplement la spectatrice, Je ne fais qu'observer. Tout agit par ce formidable pouvoir de la Param Chaitanya. Or, ce pouvoir vous ne le connaissez pas. Vous connaissez la Kundalini. Vous savez tout sur les chakras, sur ceci et cela, mais ce pouvoir de la Param Chaitanya est dans chaque particule, dans chaque atome et il agit de telle manière qu'il vous dirige, il vous pousse, il vous mène sur le chemin de la bienveillance. Parfois, les gens disent: "Mère, je voulais acheter cette boutique. Je n'ai pas pu le faire, et tout ça." C'est pour votre bien que vous ne l'avez pas achetée, Dieu merci ! Après dix jours, ils reviennent et disent : "Dieu merci, je ne l'ai pas eue."

Donc, progressivement par l'expérience, vous commencez à comprendre qu'il ne faut pas s'inquiéter. Quand on perd son chemin, normalement, les gens se mettent très en colère, mais les Sahaja Yogis ne le font pas. "Oh, très bien. Il doit y avoir quelque chose ici pour que Dieu nous ait amenés là." Cette réaction se transforme alors légèrement. Je dirais qu'une personne qui est hyperactive se met à penser: "Maintenant, il faut s'abandonner – Islam – s'abandonner, remettre ce problème à cette Param Chaitanya." Et cela fonctionne ! Des choses extraordinaires se sont produites, dans ce monde, juste avec des bandhans, que c'en est incroyable la façon dont ces choses se produisent.
Même, en supposant que vous trouviez qu'il y a beaucoup de meurtres, que telle chose s'est passée, cette chose s'est produite, c'est aussi simplement pour exprimer la présence de cette Param Chaitanya. C'est "kruta" (accompli, fait). C'est un (nettoyage) la façon dont cela fonctionne. "Kruta" signifie celui qui est fait. Ensuite, vous commencez à réaliser que vous pouvez atteindre ce pouvoir grâce à votre Kundalini.
Ainsi, lorsque votre Kundalini s'élève, c'est aussi un reflet de l'Adi Shakti. Par exemple, on peut dire que l'on voit une face de la lune, et qu'on ne vois pas l'autre. De même, cette puissance, quand elle monte en vous et touche la Param Chaitanya, elle vous donne des pouvoirs. C'est comme cela que vous êtes des Sahaja Yogis, mais vous n'êtes pas Dieu. Les incarnations peuvent dire: "Je suis Dieu." Vous n'êtes pas des incarnations, mais aucune incarnation n'a jamais dit qu'elle était l'Adi Shakti, impossible.
Ce pouvoir de l'Adi Shakti, que nous appelons Param Chaitanya est le pouvoir qui vous aime, qui contrôle complètement la nature. Il comprend. Il pense. Il sait tout. Il sait tout de vous. Il sait, il fonctionne sous tous les angles, dans toutes les sphères de votre vie, il est totalement avec vous, comme si - supposons que vous tombiez dans une rivière au courant fort et que vous ne puissiez plus nager, que vous ne puissiez plus utiliser vos mains. Vous allez vous laisser dériver et puis vous vous rendrez compte que vous laisser dériver est bien mieux que d'essayer de vous sortir de là. Mais juste en dérivant, vous profiter, tout simplement, de toute la nature autour de vous. Vous ne vous noyez pas. Au contraire, vous sentez que vous vous élevez et que vous dériver avec la rivière et alors, vous comprenez: "Que dois-je faire par rapport à une chose, quand c'est la Param Chaitanya qui le fait pour moi?"
Mais alors, il devrait être donné à votre Kundalini qui a œuvré pour cela, qui vous a mis sur ce rivage, vous a porté jusqu'à ce beau et céleste royaume de Dieu. Ainsi, vous comprenez que deux choses se sont produites : d'abord, votre Mère, votre Kundalini qui est en vous, qui est votre propre Mère, qui a été avec vous tout au long (de vos vies), vous a donné cette naissance. Et qu'elle vous a ensuite amené à ce pouvoir, pouvoir que vous pouvez utiliser vous-même, qui vous a habilité à le faire. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Adi Shakti Puja. Cabella, 26/06/1994
La Kundalini nous connecte au pouvoir divin qu'est la Param Chaitanya.   
Nous aussi nous avons la possibilité d'utiliser ce pouvoir au moyen du détachement : lorsque nous sommes témoin d'une chose et que nous sommes en conscience sans pensée, alors ce mécanisme divin et automatique qu'est la Param Chaitanya se met en marche et peut agir sur les événements. Dès que nous avons des pensées, notre ego reprend les rennes et ce pouvoir spirituel ne peut plus agir. 
Pour saisir ce pouvoir, il faut apprendre à lâcher prise, à s'abandonner à la vie.
Photo: artiste Grégoire
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire