dimanche 10 août 2014

Le pouvoir du lien de rakhi


« Une dame Rajput, du nom de Kamal Kumari, avait été piégée par l'homme qui était l'officier d'un fort (Kondana Fort, près de Pune), il était musulman. Et il avait dit à Kamal Kumari "Tu dois m'épouser." Mais elle ne voulait pas l'épouser. Ils l'avaient amenée d'un endroit par la force. Et elle ne voulait pas accepter cela, elle était Rajput. Et il lui avait dit:
"Demain, vous devra m'épouser."
Cette dame ne savait pas quoi faire  Donc, très secrètement, elle envoya quelqu'un porter une lettre à Shivaji avec un rakhi. Et c'est la mère de Shivaji qui la reçut.
La mère de Shivaji lui envoya un cavalier portant ce message : "Viens ici aussi vite que possible - si tu es en train de manger, tu te laveras les mains ici." C'était aussi urgent que cela.
Et Shivaji était très obéissant avec sa mère, très obéissant. On doit en prendre de la graine. Il se précipita, parce que l'obéissance était son pouvoir (son point fort).
Il se précipita donc et demanda :
-Mère, que se passe-t-il ?
-Rien, je veux jouer aux échecs avec toi.
-Pourquoi maintenant?
-Je dois jouer aux échecs.
Impossible de comprendre !
Et elle joua aux échecs et gagna quelque chose. Elle aurait pu lui dire pourquoi, mais elle voulait simplement lui jouer une sorte de (tour) de Vishnumaya. Il avait perdu.
-Mère, qu'est-ce que tu veux?
-Aujourd'hui, je veux que tu captures ce fort cette nuit.
-Aujourd'hui?
-Oui.
Puis elle lui montra la lettre et le rakhi. Un rakhi est si puissant qu'une mère a dû demander à son fils, qui était responsable de la délivrance du Maharashtra des griffes des musulmans, d'aller capturer un fort. Quel message puissant porté par ce bracelet (de rakhi) !
-D'accord. Et il s'en alla.
Shivaji était très contrarié : comment faire ? Tout à coup, un homme du nom de Tanaji, vint, accompagné de son oncle, l'inviter au mariage de son fils. Et il vit Shivaji tellement contrarié qu'il lui demanda :
-Pourquoi êtes-vous si contrarié, monsieur?
-Ma mère m'a demandé telle et telle chose.
-Très bien, je vais y aller. Vous n'avez pas à y aller, parce que nous aurons beaucoup de Tanaji comme moi, mais nous n'avons qu'un seul Shivaji. Je vais le faire.
-Mais votre fils va se marier.
-D'abord, que mon épée épouse ce fort, ensuite ce sera à mon fils de se marier.
Nous avions alors de tels hommes ! Quel sacrifice ! Tout cela seulement à cause de ce rakhi. Pensez-y, un seul Rakhi et c'était d'accord.
Ils ne connaissaient pas cette fille, ils ne connaissaient pas son père, ils ne savent rien d'elle, ils ne l'avaient jamais vue. Pouvez-vous imaginer quelqu'un faisant cela en cette époque moderne? Nous sommes censés être très évolués, puissants, des gens importants. Même au cinéma, nous ne montrons pas ce genre d'histoire. Personne ne viendrait voir un tel film, parce que les gens se sentiraient si misérables (en comparaison).
Et Tanaji s'est rendu là-bas et utilisa une sorte de gros lézard (qu'il avait entraîné) pour escalader les murs. Il s'y encorda pour y monter et conquit ce fort.
Il avait été décidé que, s'ils réussissaient, un feu serait allumé que Shivaji pourrait voir de loin... Il vit ce feu tôt le matin et s'y rendit. Sous un arbre gisait le cadavre de Tanaji. Il le regarda et dit :
"Nous avons gagné un fort, mais nous avons perdu un lion."
C'est pourquoi on l'appelle le Fort du Lion, Sinhagad, que vous pouvez voir de ma maison très clairement. Mais ce sont les hommages à une petite chose qu'on appelle un rakhi, ce petit symbole d'une expression qui peut capturer forts après forts. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Vishnumaya Puja, New York, 09/08/1987
 
Vous pouvez retrouver cette histoire plus en détail dans le livre de Yogi Mahajan, " Great women of India" , au chapitre " Jijabai" , du nom de la mère de Shivaji, bientôt publié en français.
La capture du fort appelé Sinhagad par Tanaji s'est déroulée le 4 février 1670. Son sacrifice héroïque n'a pas été oublié.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire