samedi 2 août 2014

L'austérité de Sahaja Yoga, c'est d'observer où va son attention



« Aujourd'hui, nous constatons une dégradation totale, la transformation d'une si belle fête qu'est celle de Holi. C'est la même chose pour le Festival de Ganapati, les gens prient pour lui, et pourtant, ils passent de dégradantes chansons de films, crient, dansent et se saoulent face à lui. Ces jours-ci, au Gujarat, ils dansent le "raas"
en étant tous ivres. Le "raas" est une danse rythmique et musicale. Il ne s'agit pas de continuer à se battre, à chanter faux et fort, puis à s'affaler les uns sur les autres. L'attention doit être absolument pure.
Quand on danse le "raas", toute l'attention de la personne doit se porter sur ​​le rythme et la mélodie de la danse, et c'est ainsi que son attention se purifie. Ce festival de Holi a été fait par Shri Krishna afin que les êtres humains voient le monde entier comme une "lila" (un jeu).
En pratiquant Sahaja Yoga, vous êtes devenus "Lilamay" (ludiques, enjoués). Vous vous absorbez complètement dans la musique et vous vous amusez. Vous avez des sentiments d'amour et des sentiments purs les uns pour les autres. Vous faites chaque chose avec une grande beauté et moralité.
Mais être "Lilamay", c'est s'arrêter au chakra du Vishudhi. Ensuite, on doit se déplacer jusqu'à l'Agnya.
Au niveau du chakra de l'Agnya, il existe des "tapas" ou austérités. Et pensez à la mort par immolation (de la démone) Holika qui a été le résultat des austérités de Prahlad. Vous devriez aussi vous élever jusqu'à ce niveau (de profondeur) dans vos austérités, car vous avez atteint le Vishudhi,Vous vivez ensemble en ayant de l'amour les uns pour les autres. 
Au niveau du Vishudhi vous êtes devenu collectifs, vous avez un amour et une fraternité universels. Lorsque vous devenez universel, les castes, les croyances, le pays, tout s'efface.

Shri Krishna nous a donné certaines limites dans les relations, comme celles entre le frère aîné d'une épouse et son frère cadet. La relation entre un frère et une sœur est très douce, mais un frère et une sœur ne se tiendront jamais la main et ni ne s'assoiront ensemble, même si leur amour pour l'autre est très profond. Ils se disputeront tous les deux, mais si quelqu'un dit quelque chose contre leur sœur, ils seront prêts à mourir pour son honneur. La caractéristique particulière de cet amour entre frère et sœur est naturelle. Il existe une confiance totale envers l'autre car cet amour est extrêmement pur. Cette relation est extrêmement morale....

Si nous devons nous élever au-dessus de cette vie d'illusion, (Lilamay), alors nous devons établir notre chakra de l’Agnya. Par ce plaisir, cette pureté, cette bonté, cette fraternité, et cette universalité que nous éprouvons lors de ce genre de festival de Holi, nous nous développons au niveau horizontal.
 Mais pour nous approfondir, les austérités sont nécessaires. Sahaja Yoga se développe rapidement, mais combien s'approfondissent? Les "tapas" (austérités) ne signifient pas qu'il faille jeûner, etc… cela signifie que si votre "chitta", (attention) se porte sur ​​la nourriture, alors vous devez la déplacer. Observer son attention, c'est cela l'austérité, car c’est par votre attention que vous gâtez votre chakra de l’Agnya. "Où est mon attention? A quoi est-ce que je pense? " Gardez toujours votre attention à l’intérieur, sur votre cœur, et alors votre attention s'illuminera au niveau de Agnya.
C'est cela le "tapasya", (l’austérité) : c'est restreindre le champ de son attention, l'observer, réfléchir à l'endroit où se pose notre attention, à la raison de son instabilité. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Holi festival, synopsis traduit du Hindi, Delhi, Inde 28/02/1991


Il existe une légende qui serait à la source du festival de Holi:

Il était une fois un roi démon qui s'appelait Hiranyakashyap. Il avait remporté le royaume des hommes sur terre et régnait en despote. Il était tellement égoïste qu'il avait ordonné à tout le monde de le vénérer et uniquement lui. Mais à sa grande déception, son fils Prahlad était devenu un ardent dévot de Seigneur Vishnou et refusait d'adorer son père.

Hiranyakashyap essaya de tuer son fils Prahlad à plusieurs reprises, tentant tous les stratagèmes possibles, mais à chaque fois, le Seigneur Vishnu le sauvait des griffes de son père. Finalement, il eut l'idée de demander à sa fille Holika, la sœur de Prahlad, de pénétrer un feu de cheminée en prenant son petit frère avec Prahlad sur ses genoux. Hiranyakashyap savait que Holika avait un don, celui de ressortir indemne d'un feu.
Holika cajola le jeune Prahlad et l'amena à s'asseoir sur ses genoux au milieu d'un feu ardent. Mais Holika ne savait pas que son don ne fonctionnait que quand elle était seule et paya sa traîtrise par sa vie..
Prahlad, mit son attention sur le Seigneur Narayana et psalmodia son nom tout le temps. Le seigneur le bénit encore une fois pour son extrême dévotion et il en sortit indemne..
Ainsi, le festival de Holi tire son nom de la démone Holika. Il est célébré comme une fête de la victoire du bien sur le mal.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire