vendredi 1 août 2014

La Lila de Shri Krishna



« Nous adoptons très facilement les "maryadas" (les codes de conduite ) qui détruisent notre pouvoir, "shakti", mais nous ne suivons pas ceux qui augmentent ce pouvoir, cette "shakti", ceux qui concourent à notre bienveillance, qui nous offrent la dignité, l’existence et l’excellence.
C’est une grave faute de raisonnement et de compréhension.
Nous devrions faire une pause afin de nous interroger sur les codes de conduite, les "maryadas" que nous suivons et ceux que nous devons suivre.
Malheureusement, les gens ont mal interprété les "maryadas" de Shri Rama et ont suivi des pratiques austères interdisant de rire ou de parler, et impliquant de sévères austérités. Les pandits et les brahmanes de cette époque ont induit les gens en erreur au nom du "dharma", du code de conduite.
C'est pour détruire ce genre de concept que Shri Krishna s’est incarné. Il était "sakshat" (l'incarnation) de Shri Rama. Puis il a joué le jeu divin, "lila", et a propagé l’idée que le monde est un jeu.
Il a également joué un jeu pour amener les gens à atteindre leur profondeur. La " Lila" de Shri Krishna était d'un type différent du sacrifice de Shri Rama à l'égard de son peuple. Au niveau du Vishuddhi se trouve la collectivité ou "jana", au stade du Nabhi, c'est le dharana (la concentration) ou la faculté de supporter les choses. Au stade du Vishuddhi on devient collectif. C’est dans la collectivité que Shri Krishna a essayé d’éveiller les gens par son jeu, sa "Lila".
Un jour, alors qu’il avait cinq ans, il a caché les vêtements des femmes (de son village). A cette époque, même les jeunes gens de 20 ans étaient innocents et par cette innocence, Shri Krishna utilisait le pouvoir de Mahalaxmi pour les éveiller.
Shri Mahalaxmi est Shri Radha et Shri Sita. Ce n'est que par le principe de Mahalaxmi, le tattwa, que l'évolution se produit et ce n'est que par ce tattwa de Mahalaxmi que vous avez obtenu des choses grâce à Sahaja Yoga.
Shri Krishna aimait à briser les pots que les femmes portaient sur la tête, qui étaient remplis de l'eau de la rivière Jamuna, eau chargée de vibrations. L'eau s’écoulait alors le long de leur dos et leur donnait la Réalisation. Il dansait aussi le "raas" (la danse liée à son jeu divin).
"Ra" signifie "shakti" (pouvoir) et "dha" veut dire "dharana" - celui qui supporte. Shri Krishna amenait tout le monde à danser et mettait ainsi en mouvement la shakti de Shri Radha. Il jouait de la flûte. La flûte représente en quelque sorte la Kundalini : elle possède aussi sept trous, comme les sept chakras. Grâce à cette danse, la shakti de Radha circulait dans les mains de tous…
Et il a découvert une merveilleuse façon de célébrer le jeu de Holi, en mélangeant des couleurs dans une eau vibrée, pour que les gens se retrouvent entièrement trempés de vibrations. C’était son idée et son jeu.
Il y a une telle beauté dans cette fête de Holi; notre amour et notre amitié pour chacun grandi avec cette eau vibrée. Quels que soient les mauvais sentiments que nous avons, ils devraient disparaître. Nous devrions célébrer le jeu de Holi avec des sentiments purs et absorber complètement (les vibrations). Il ne devrait pas y avoir de sentiment de péché dans ce jeu, et le coeur ne devrait contenir aucun sentiment négatif. C’est de cette façon que le festival de Holi était célébré. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Holi festival, synopsis traduit du Hindi, Delhi, Inde, 28/02/1991
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire