samedi 28 juin 2014

Le Gayatri mantra est pour ceux qui sont sur le côté gauche



« Aujourd'hui, J'ai aussi le sentiment de devoir vous parler de Sahaja Yoga et de sa valeur, qui est liée aux autres yogas pratiqués autrefois, partout dans le monde.
L’un d’eux s’appelait le Yoga, pas Sahaja Yoga mais Yoga. Cela a commencé par diverses pratiques du "Ashtanga Yoga" (huit parties), le Yoga aux huit strates, auprès d’un gourou, et l'on devait passer par beaucoup d'épreuves. Aucune personne mariée n'était autorisée à suivre cet "Ashtang Yoga", il fallait renoncer à sa famille et à ses amis. Il fallait devenir absolument sans attache pour se présenter devant Guru. Toute propriété, tout bien était abandonné, et non pas au Guru comme cela se fait de nos jours, mais distribué (aux pauvres). Voilà ce qu'on nommait le Yoga.
Un autre style s’appelait "Samkhya". "Samkhya", c’est rassembler la vie durant des choses, avec détachement, puis les redistribuer complètement et suivre un Guru, d’une façon totale abandonnée, et ensuite recevoir la Réalisation.
"Samkhya", c’était le comportement du côté gauche, et le Yoga, celui de côté droit. Le Gayatri mantra était utilisé parmi les pratiquants de "Samkhya", car comme ils étaient du côte gauche, ils récitaient le Gayatri mantra.
Ils sont allés tellement loin sur le canal gauche, c’est à dire en récoltant des biens, des possessions, des propriétés, en cultivant toutes sortes d'amis, de relations, d’entreprises, qu’ils ont eu peur de se perdre dans toutes ces choses-là. Ils se sont mis au Gayatri, le mantra de Gayatri qui enseigne l'essence de tous nos chakras, les centres.
Je vous en ai déjà parlé auparavant : Bhu, Bhuv, Swaha.
Bhu représente l'essence ou "bija" du Mooladhara (c’est l’élément terre). Bhuv (ou Bhuva, Bhava, ce qui est créé) représente l'univers créé, qui est le "bija" du Swadisthan (l’élément eau).  Swaha est le "bija" du Nabhi (l’élément feu).
Manah (l’élément air) est l'essence du chakra du Coeur.
Jana signifie la collectivité, c'est l'essence ou "bija" du Vishudhi. Ensuite, "tapah" (l’élément lumière) est l’élément à partir duquel vous passez par les austérités, le renoncement, les épreuves, ("tapah", la lumière) c'est l'essence du Chakra de l'Agnya. Enfin "satyas", qui est la vérité, qui est l’essence du Sahasrara - pas la vérité au sens où on l’entend, mais la vérité qui s’exprime par notre système nerveux central, que l’on découvre au septième stade du Sahasrara.
Donc, les gens qui pratiquaient le "Samkhya" n’étaient, en quelque sorte, pas tant respectés comme des personnes spirituelles, parce qu'on considérait qu’ils étaient tous impliqués dans des choses terrestres, des possessions et des événements temporels. Ainsi, on les considérait comme  secondaire et ceux qui étaient les yogis d’un gourou étaient considérés comme plus élevés, car ils avaient déjà renoncé à tout, et ils s’étaient présentés à un gourou après avait abandonné toutes les choses qu'ils possédaient. Mais là, les gourous rencontraient un problème, car ils constataient que ceux qui étaient venus les voir avaient bien tout abandonné, c’est sûr, mais avaient encore des attachements sous-jacents. Dans leurs propres ashram (ermitages) ils avaient découvert que ces personnes avaient leurs propres attachements aux choses. Bien qu’extérieurement ils avaient renoncé à tout, en eux-mêmes, ils n'avaient pas renoncé. Ainsi, ils collaient encore aux idées que : "Oh, tout va bien. Nous pouvons encore posséder de petites choses comme ça, cela n'a pas d'importance." Ainsi, il faisaient de petits compromis, comme par exemple, ce qui se passe ici dans les couvents et tout ça.
Donc ces deux voies étaient artificielles. D'un côté, il y avait les "Samkhyasi" qui tentaient de s’élever avec tous les bagages qu'ils transportaient. Et de l’autre, ils essayaient de diminuer (leur ego) en ayant l’ambition d'évoluer. Donc, c'était très bizarre, dans tous les aspects, dans ces deux styles de yoga.»
Shri Mataji Nirmala Devi, Guru puja, Shuddy Camps, Angleterre, 12/07/1987

Le "Ashtanga Yoga"vient de Patanjali.
En fait, "tapah" ne signifie pas austérité mais "lumière", même s’il est vrai que le mot "tapasya" signifiant austérité, dérive du mot "tapah". La lumière est l'élément du chakra de l'Agnya

L'élément "feu" est associé normalement au second chakra du Swadisthan et l'élément "eau" est lui associé au troisième chakra du Nabhi. Pourquoi ici cette inversion?
C'est la propriété de brûler, de consommer qui est rattachée à l'élément feu ou "swaha" qu'il faut considérer au niveau du chakra du Nabhi. 
De même, au Swadisthana, c'est la faculté de créer, appelée "Bhuv", qui est significative, et la création de la vie a commencé dans l'eau.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire