mercredi 4 juin 2014

Abandonner les conditionnements être pour libre, même les bons selon Sahaja Yoga



« J'ai utilisé le mot “pur”, c'est mon nom aussi ("nirmal" veut dire "pur, immaculé"). Cela signifie qu’il faut, pour commencer, être innocent. Si vous n'êtes pas innocent, c’est que vous avez certains problèmes, peut-être de désir, peut-être que votre amour ne s’applique qu’à une seule personne.
La Kundalini n'est pas comme cela : elle s’élève, va vers tous les chakras, elle ne s'implique dans aucun en particulier, elle essaie de guérir chaque chakra, de le nourrir. Elle ne s'inquiète que de son ascension.
De même, un Sahaja Yogi ne devrait s'impliquer dans aucune relation en tant que telle, c’est possible, il n’est pas nécessaire de devenir comme les disciples de Bouddha. Par exemple, comme Je l'ai toujours dit, la sève s’élève dans l'arbre et va vers ses différentes parties, puis s'évapore ou retourne (vers les racines). Donc, ce passage devrait rester ouvert, et une fois ce passage reste ouvert, la Kundalini peut monter très facilement sans aucun problème. Mais ce passage peut se refermer dans le cas où vous vous impliquiez trop dans une seule chose. 
Parce qu'il y a  des gens qui s'impliquent, disons, avec leur parents, pour commencer.  C'est d’accord. Bon, Je sais qu’au début, ceux qui débutent Sahaja Yoga, vous commencer à me dire : "ma mère, mon père, ma sœur, mon mari, ceci, cela, untel est malade, si vous s'il vous plaît guérissez cette personne." C’est très commun. Ils m’écriront de longues, très longues lettres, pour décrire leur parent, et Je m’y perd vraiment. Qui est cette personne? Ils n’écrivent même pas leur nom, mais me racontent tous les liens qu’ils ont. Ce sont toutes des connections artificielles...Vous ne pouvez pas dépendre de ces relations. La famille dans laquelle vous êtes né, la religion, le pays lesquels vous êtes né, car maintenant, vous êtes un être universel. Ainsi vous n’êtes plus lié à des relations superficielles, mais vous êtes lié à des relations spirituelles. Tant qu’on n’a pas établi cela en soi-même- cela ne signifie pas de renoncer à son mari, à son épouse, à abandonner vos enfants! Rien de tout cela. Mais cela signifie que si vous devez renoncer à vos conditionnements, il faut abandonner toutes ces (identifications).
Nous avons toutes sortes de conditionnements. S'il existe de bons conditionnements, il faudrait quand même y renoncer, dans le sens où ils ne devraient pas nous conditionner, mais nous devrions en être les maîtres.
Par exemple, les Indiens ont un bon conditionnement : en Inde on doit prendre son bain tôt le matin. Je faisais aussi la même chose… Mais en Angleterre, vous devez prendre votre bain le soir, sinon il vous faut renoncer à vous baigner… Mais si vous avez ce conditionnement, vous vous sentirez très triste si vous ne vous baignez pas : "oh, oh, j'ai raté mon bain, je ne peux pas dormir maintenant, je ne peux pas se sentir bien, je ne suis pas normal." C’est un bon conditionnement, mais il vous asservit.
Donc, qu’un conditionnement soit bon ou mauvais, vous devriez essayer de voir clairement que c’est un conditionnement. Cela ne signifie pas que vous devriez agir en totale opposition : "c’est très bien, je ne prendrai jamais de bain." Ce n'est pas ainsi qu’il faut agir. Mais plutôt : "d’accord, si ça ne convient pas le matin, j’aurai mon bain dans la soirée, ça ne fait rien si de temps en temps je n’en prends pas. Le bain ne peut pas me contrôler, c’est moi qui vais contrôler (mon désir) de prendre un bain."
Rien ne devrait vous contrôlez, c'est ainsi que la Kundalini se mettra en mouvement, car vous devez avoir une totale liberté. Si vous n'êtes pas complètement libre, alors la Kundalini ne bougera pas. Nous avons les conditionnements de nos familles, de notre religion, de notre pays.
On doit reconnaître autant que possible que ces conditionnements viennent de notre famille. Si vous êtes né chrétien, vous serez toujours plus attachés au Christ. Vous n’avez pas vu le Christ, vous ne savez pas s'il a existé ou non, si cette Bible est vraie ou non, mais vous serez plus attaché à la Bible. Or, si vous êtes hindou, vous serez plus attaché à la Bhagavad Gita ou aux Védas ou à autre chose. Cela crée un déséquilibre car nous devons avoir la même attitude envers toutes les religions, envers toutes les écritures. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Kundalini puja, Cabella, 21/06/1992

Il faut une certaine liberté d’esprit, une liberté par rapport à nos conditionnements et à notre ego pour que la Kundalini puisse passer sans problème. Cette liberté prend sa source dans une tendresse et un amour dirigés vers chacun si possible. Plus le coeur est ouvert vers les autres, plus le passage de la Kundalini est facile.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire