jeudi 24 avril 2014

Comment parler aux débutants lors d'un programme?

Centre Halton, voir http://www.free-meditation.ca/
 « Voici un autre point, très important, c’est que vous devez être honnêtes, ne pas dire de mensonges. Si vous devez dire quelque chose, alors vous devez le dire franchement. Mais tout n'a pas besoin d'être dit, ce n'est pas dire des mensonges. Il n’est pas nécessaire de tout dire. Quoi que vous ayez à dire, vous devriez le dire: "c’est comme ceci pour ce sujet" c'est tout. Mais, vous ne devriez pas dire une chose aujourd'hui, une autre demain, et encore autre chose le jour suivant. Cela crée un très grand décalage dans la tête d'un être humain, inconsciemment, il pense "ce n’est qu’un tricheur, et il essaie de se soustraire à la question ou d’éviter quelque chose." 
Supposons maintenant que Je vous parle puis que Je commence à regarder ma montre. C’est alors insultant. Supposons que vous parliez de quelque chose, de quelque chose en particulier, et puis que, tout à coup, Je change de sujet, c’est encore insultant, car chacun a l’intelligence de comprendre que vous essayez d'éviter la question. Mais vous devriez suivre le sujet jusqu'à un certain point, puis si le thème est ridicule, vous devez amener la conversation au point de montrer ce ridicule. 
Par exemple, hier, J'ai dit que, "Vous voyez, Je n'ai jamais écrit au sujet d’​​un serpent. Si quelqu'un d'autre en a parlé, pourquoi devrais-Je l'expliquer? Je n'ai jamais nommé "l'énergie (de la Kundalini)" l’énergie d’un serpent, parce que les gens se méprennent. Mais si quelqu'un l’a appelée l'énergie d'un serpent, cela n'a pas d'importance. Que pouvez-vous y faire ?" Et quand vous parlez ainsi,  vous amener le thème à une conclusion ridicule, alors la personne ne dit rien.

Mais vous ne devriez pas changer brusquement de sujet, cela signifie que vous éludez les questions, vous ne savez pas comment les gérer, vous voyez. Il y a quelque chose que parfois les gens font, juste au moment où vous parlez, ils disent : "Très bien, nous allons parler de cela." Vous ne pouvez pas faire cela. Et détourner la parole comme cela peut créer un gros problème.

Une autre façon de faire, c’est, lorsque vous parlez aux autres, ne parlez pas de vous-même : "je suis cela et moi, je-" Personne n'aime cela. C'est stupide, de parler de soi- même. "Je possède cela. Je suis cela." Ne dites rien, mais demandez toujours aux autres : " Que faites-vous ? Quelle est votre profession? Comment allez-vous ? " Et ainsi de suite, vous leur posez toutes sortes de questions. Maintenant, si la personne vous demande quoi que ce soit, vous devez alors parler de la structure de votre organisation, vous ne devriez pas dire "je", vous devriez toujours dire "nous". Il faudrait toujours dire: " nous ne faisons pas cela; nous sommes ainsi; " Nous" signifie l'organisation. Référez-vous toujours à l'organisation et jamais à vous-même. (Dire) :  "Je ne voudrais pas faire une telle chose. Je déteste ça. Je crois en cela. " est tout à fait absurde.
Ce que nous devons dire c’est : "Nous croyons cela, nous pensons de cette façon. Et quelle est votre opinion? " Nous avons ce genre de discours. 
Ou si vous voulez leur parler de quelque chose concernant votre propre organisation ou votre propre produit ou quoi que ce soit d’autre, vous devez leur dire que : "Voyez-vous, c'est ce qui est à votre disposition. Maintenant, c’est ici, nous avons vu que cela a fait beaucoup de bien, et que cela fonctionne de cette façon. Et nous avons de très bons retours à ce sujet. Vous pouvez voir les comptes-rendus, nous les avons ici, vous pouvez voir ce que c'est. Et, si cela vous plaît, vous pouvez l'essayer, et voir par vous-même."

La somme de services  que vous offrir aux gens est très appréciée par autrui. Ce n'est pas seulement par ego, mais cela met les gens très à l'aise. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux yogis, The Hague, Hollande, 17/09/1986

Publié par dictionnaire sahaja yoga 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire